Partagez|
MessageSujet: Pourquoi sauver un être qui n'a aucun avenir ? [PV : Mamie ♥] Sam 15 Aoû - 18:27
Invité

Sourire, amour, joie, bonheur… Ce ne sont des sentiments que je ne connais plus. Ils sont inconnus, à mes yeux.  Un jour, je les ai vécus. Mais désormais… Désormais, plus rien n’a d’importance. J’ai changé, en mal, et je ne peux pas retourner en arrière. Je suis dans un monde que je ne connais pas ; un monde, ou tout m’est inconnu. Je passais donc mes journées dehors, seule, m’entrainant chaque seconde, chaque minute, chaque instant présent. Pourquoi rencontrer des autres personnes ? Pourquoi faire connaissance ? Est-ce qu’un jour, j’aurais une famille ? Est-ce qu’un jour, je deviendrais unique ? J’aimerais tellement, être quelqu’un. Mais avec ce passé qui m’empêche d’avancer, je ne peux rien faire. Qui écouterait un pokémon qui a tué son frère ?
Le soleil ne tarde pas à se coucher. De faibles rayons de soleil éclairent encore ma fourrure jaunâtre, me donnant cette agréable sensation de chaleur. Tout parait si paisible… Mais bien sûr, je trouble cette sensation de paix. Sautant de rochers en rochers, je m’applique à bien prendre appuie sur mes pattes pour bondir plus rapidement encore. Déterminée, je sors vivement mon bâton de bois, et dans un cri enragé, je le fais tournoyer habilement entre mes doigts et alors, une flamme jaillit du bout de bois. Bondissant d’une pierre, je lance un cri avant d’utiliser l’attaque Lance-Flammes sur plusieurs rochers. Finalement, les roches devinrent noires, comme si ils étaient brulés. Criant de rage, je frappe le sol de ma patte droite, en fulminant.

« Ce n’est pas possible ! JAMAIS je ne pourrais détruire un simple caillou ! Il faut que je consacre plus de temps encore… Je pense qu’avec la moitié de la nuit en plus, ce sera mieux. »

Soupirant, je range mon bâton entre le pelage de ma queue. Il est temps de faire une pose. Pour cela, je me dirige vers la Caverne aux Rubis. J’avoue que je n’y suis jamais vraiment allé, que ce soit pour un entrainement ou même pour se reposer. Je me dirige donc vers ce lieu, et pour une des premières fois, j’avais l’intention qu’on m’épie…
Je finis par arriver à l’entrée de la Caverne aux Rubis. Sans hésitations, je pénètre dans la grotte. Il faisait sombre, vraiment très sombre. J’entends aussi des bruits suspects, des rires, ainsi que des bruits de pas. Méfiante, je sors mon bâton tout en avançant. Je regarde de chaque côté, avançant très prudemment, en entendant des bruits suspects. Je finis par souffler sur mon bâton, éjectant une flamme qui allume instantanément le bout du bâton. Je vois alors un Branette et un… Noctunoir ? Ils me bloquaient tout deux la sortie de la caverne. En grondant, je me retourne et cours vivement dans la grotte. Bien décidés, les deux pokémons de type spectre me suivirent en riant. Je ne voulais pas de combat, je ne veux pas retourner dans cette folie qui me ravage intérieurement.

Je suis tombée dans une course poursuite, et pour la première fois, c’est moi qui suis poursuivie.  Je me sers de mon bâton enflammé pour courir dans la grande caverne, alors que j’évite habilement les attaques de mes deux agresseurs. Ma colère commence à monter, et bientôt je vais perdre le contrôle. Je finis par arriver dans la grotte principale et je bondis en l’air pour aller un peu plus vite. Le Noctunoir lance justement l’attaque Ball’Ombre que je prends de plein fouet. Sous le choc, je tombe au sol, glissant sur la roche qui me salit toute mon épaule gauche. Les deux pokémons s’approchent de moi en ricanant. Là, c’était trop. Je me relève, sans encombre, mes deux advérsaires, eux, étant plus qu’intrigués. Je porte un grand sourire, mes pupilles étant dilatées. Tout en leur souriant, je saute sur une pierre plus haute. Toujours avec mon sourire, je vise les deux pokémons de mon bâton, qui, intrigués et pleins de confiances, ricanent ensemble. Une flamme jaillit du bout de bois, et dans un hurlement enragé, je le fais tournoyer en l’air et un jet de feu fonce droit sur le Noctunoir qui se prend l’attaque de plein fouet. L’attaque l’éjecte très loin, contre le mur 50 mètres plus loin.  Le Branette, choqué par l’attaque que je venais de lancer, écarquille les yeux et se tourne vers moi. Sans aucune pitié, je ris du sort du pokémon étendu plus loin. Je vise le pokémon, à nouveau, et cette fois-ci j’utilise l’attaque Rafale Psy. Le Branette rejoint vite son ami étendu plus loin. Je ricane à nouveau en voyant le pokémon de type spectre se cogner contre la roche aux côtés du… Noctunoir ? Ou est-il passé celui-là ? Je me suis soudainement arrêté de rire lorsqu’en un éclair, il utilise l’attaque Poing de Feu qui m’éjecte plus loin. Un rocher m’arrête et je tombe lourdement au sol. Cette fois ci, s’en était trop. Je me lève à nouveau, les pattes avant pendant dans le vide. Des flammes s’émanent de mon corps. Je relève légèrement la tête, et dans un hurlement de rage, des jets de flammes s’émanent de mon corps. C’est mon talent brasier, qui eut son effet. Dans un hurlement de rage, je me précipite sur mon adversaire et d’un coup, j’utilise l’attaque poing boost sur son visage. Sous le choc, le Noctunoir tombe par terre, et pour une dernière fois, j’utilise l’attaque Lance-Flammes. L’attaque est encore plus puissante que la dernière fois, et avant de mourir, il utilise l’attaque Poing Ombre. Cette dernière attaque me projette bien plus loin, sur un rocher. Le Noctunoir meurt ensuite brûlé, tandis que je me relève, épuisée et à bout de mes forces. Il faut dire qu’il n’y est pas allé de main molle, celui-là. Mon pelage est désormais poussiéreux, et plein de sang. J’ai une blessure à la joue, au ventre, au dos et aux jambes, ainsi que des égratignures un peu de partout. Et surtout, une grande plaie à la poitrine, près du cœur. Je marche en titubant, toujours avec cette impression d’être observée. Et soudainement, quelqu’un. Un pokémon, devant moi, en me fixant. Il est loin, je ne vois que sa silhouette ; mais je ne suis pas confiante. A bout de forces, je tombe lourdement au sol, toujours mon bâton en sang dans une main. Ce pokémon mystérieux s’approche de moi, en plantant son regard sur moi. Je m’efforce à me lever, à protéger ma vie coute que coute. Je veux mourir en paix, je ne veux pas être tuée. N’ayant plus de force, je retombe au sol, gémissant de douleurs. Il est trop proche, je vais mourir.

« Pas maintenant… Non… Pas encore… Pas cette fois où je ne veux pas… Non… Arrête-toi… Ne m’achève pas… »

Il s’arrête juste devant moi, et je ne vois que ses pattes. Suis-je donc résignée à mourir dans un lieu où personne ne me trouveras ? Dans un endroit si sombre que je ne pourrais pas rejoindre les cieux ? Je ne veux pas une fin comme celle-ci. Pour une fois, Arceus, entend ma prière, et laisse moi vivre encore un jour.
Invité
MessageSujet: Re: Pourquoi sauver un être qui n'a aucun avenir ? [PV : Mamie ♥] Mar 25 Aoû - 12:50
Amarante

Certains disent, qu'il n'y a pas de raison à l'existence. Ils disent que la vie n'a pas de but et qu'au bout de chemin, quoique l'on fasse, il n'y a que la mort. Certains ne croient pas en ce que l'avenir peut leur offrir et en général, quand les pokémons pensent de la sorte, quand leur esprit est fissuré, même toi tu n'y peux rien. Tu as beau connaitre le pouvoir des plantes et celui des mots, il y a des plaies que tu ne peux pas aider à cicatriser, seul le temps peut les amenuiser mais jamais en venir à bout. Parce que cette douleur restera toujours la même, elle ne perdra pas de son intensité avec les années non, mais les pensées du blessé se dirigeront d'elles-même vers autre chose, pour ne pas finir par s'auto-détruire en ressassant trop souvent un passé douloureux. Pourquoi autant de philosophie sur l'âme si soudainement ? Parce que tu as récemment eu à faire à un cas que tu as pu considérer comme difficile. Un pokémon ayant perdu un proche, de qui il fallait s'occuper. Parce qu'Epsilon, ce n'est pas seulement faire avaler des baies au goût amer et recouvrir les plaies de pommades à l'odeur douteuse, c'est surtout du relationnel. Et bien que tu haïsse profondément cette tâche qui t’incombait, tu l'avais remplie en y donnant vraiment du tien. Parce que ce pokémon méritait considération, ses paroles avaient effleuré ton cœur tu ne pouvais pas mentir. Sa tristesse et son chagrin t'avais rappelé ta propre famille, et tu étais entré partiellement en empathie avec lui. Ça ne t'arrivais pas souvent de réellement comprendre le malheur des autres mais voilà quand c'était le cas c'était souvent annonciateur de mauvaises nouvelles par la suite...

Quand il s'était endormit sur le tapis de mousse, tu t'étais discrètement éclipsé de la tanière où dormaient les malades. Tu t'étais longuement étiré, comme si tu venais de courir un long marathon. Les émotions pouvaient s'avérer plus éprouvantes que n'importe qu'elle épreuve physique, tu en avais trop souvent la démonstration pour pouvoir le nier. Et ta résistance mentale n'était pas aussi fiable que tes capacités physiques tu t'en rendais bien compte, surtout après ce genre d'entrevues. Heureusement que tu fronçais toujours les sourcils parce que sinon tu aurais pleuré. Après tout tu n'es pas méchant, juste obnubilé par l'idée d'évoluer et de surpasser tous les autres...
Tu avais besoin de prendre l'air, de prendre tes distances avec la réalité et tes obligations liées à ton rang. Tu avais besoin d'un moment rien que pour toi où tu pourrais vider ton esprit et te recentrer sur toi-même, bien que tu n’aie jamais aimé ta personne, sans aller jusqu'à te détester. Mais voilà, tu ne te plaisais pas, tu n'étais pas comme tu voulais être et ça avait parfois le don de t'agacer. Tu avais rapidement interpellé le pokémon qui t'assistais parfois dans tes tâches si tu en avais besoin. Le faisait-il par envie ou par obligation ? Peu importe, tu pouvais compter sur lui c'est là tout ce que tu retenais de sa personnalité. Tu lui avais expliqué qu'il te fallait t'absenter pour aller cueillir quelques plantes servant à apaiser. Il avait hoché la tête et t'avais remplacé dans ta garde sans en demander davantage. Tu n'avais même pas besoin de te justifier d'ailleurs, mais c'est parce que tu te sentais un peu égoïste de partir pendant le sommeil de ton patient que tu te sentais obligé de te justifier.

Tes pattes arrières te portaient. Où ? Tu n'en avais cure. L'important c'était d'arriver peu importe comment ou en combien de temps, les moyens justifiaient la fin. Dans ta promenade tu avais ramassé quelques herbes curatives qui risquaient de te faire défaut dans peu de temps. N'ayant que tes pattes pour tout transporter tu ne pouvais pas en prendre au trop au risque de tout voir tomber au fur et à mesure, c'était dommage. Tu réquisitionnerai sûrement une tripotée d'Oméga la prochaine fois pour refaire tes réserves, comme à chaque fois... Oui les voir gambader et rire d'un rien, c'était un petit plaisir secret dont personne ne pouvait même imaginer l'existence. Mais passons, laissons la trajet et concentrons-nous sur l'aboutissement de ce voyager. Après tout, tes pensées sont intéressantes mais on va dire qu'elles ont le don de déprimer le lecteur tu vois ? Ne sois pas vexé, nous nous étalerons sur tes idéaux plus tard, nous avons ta vie devant nous.

Tu avais posé ton petit ballot de pousses à l'entrée de la grotte, intrigué. S'agissait-il vraiment de la grotte aux rubis ? Celle dont les murs flamboient quand la lumière pénètre suffisamment loin ? Tu n'en avais aucune idée et c'était le moment de le découvrir. Mais tu n'avais pas eu vraiment le temps d'y pénétrer pour y jeter un rapide coup d’œil curieux. Des rires malsains résonnaient plus loin. Puis il fut accompagné par un vif éclat lumineux et des cris. Tu n'avais pas eu le temps d'y comprendre grand chose et en pokémon combat tu t'étais précipité au fond de la grotte pour voir ce qu'il en était. Un Roussil affrontait un Noctunoir et un Branette. Elle carbonisa littéralement le premier tandis que le deuxième te bouscula en fuyant tant il était terrorisé. Tu ne savais pas qui avait commencé ce massacre, ni qui était la victime dans tout ceci mais une chose était certaine, quelqu'un venait d'y perdre la vie. Tu t'étais rapproché du pokémon à terre avec méfiance, capable de sauter en arrière pour éviter une attaque surprise s'il le fallait. Dans le noir tu n'y voyais pas grand chose il fallait l'avouer, pour l'examiner il allait falloir l'emmener dehors. Se laisserait-elle faire ? Avait-elle seulement le choix si elle voulait s'en sortir et s'en remettre rapidement ? Il fallait avant toute chose la rassurer sur tes intention. Les Epsilon n'étaient pas aussi connus que les Alpha et il était très probable qu'elle ne puisse pas t'identifier de visu.

<< Je me nomme Amarante, vous avez l'air blessée. Pour y voir plus clair et vous administrer un traitement convenable, je vais devoir vous extirper de la grotte. N'ayez crainte, je n'ai nul désir de vous nuire, de quelque manière que ce soit. >>

Tu avais hésité un instant avant de la prendre dans tes bras le plus délicatement possible, ce qui n'était pas évident parce que le mot délicatesse ne figurait pas dans ton dictionnaire. En même temps tu tes relations sociales avec les femelles étant purement inexistantes, ce n'était pas vraiment étonnant...
Tu l'avais conduite jusqu'au bout de la grotte, où la lumière du soleil agressait tes pauvres rétines. Tu l'avais déposée sur un tapis de mousse que tu avais repéré en rentrant et avais entamé une identification approfondie. Elle n'allait pas succomber  à ses blessures, mais elles risquaient de s'infectait. Tu étais parti en trottinant à la recherche des plantes adéquates pour éviter toute infection, du moins jusqu'à ce que tu ai le temps de chercher de vrai remèdes. Mis à part quelques graines de pavot contre la douleur, des toiles d'araignées pour les hémorragies et des feuilles pour panser... Une fois revenu à son chevet tu avais commencé ton labeur, toujours avec ce visage éternellement crispé.

<< Vous allez vous en sortir ce n'est que très superficiel bien que ce ne soit pas très beau à voir. Que vous est-il arrivé ? >>
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: Pourquoi sauver un être qui n'a aucun avenir ? [PV : Mamie ♥] Sam 2 Jan - 2:39
Amarante
Petit Up ♥

_________________
La vie ne dure pas éternellement:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: Pourquoi sauver un être qui n'a aucun avenir ? [PV : Mamie ♥] Mar 23 Fév - 2:53
Amarante
Rp abandonné ♪

_________________
La vie ne dure pas éternellement:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: Pourquoi sauver un être qui n'a aucun avenir ? [PV : Mamie ♥]
Contenu sponsorisé
Pourquoi sauver un être qui n'a aucun avenir ? [PV : Mamie ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "L'avenir d'un enfant est l'œuvre de sa mère."
» Quand le téléphone portable peut sauver la vie...
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Pokemon :: Flood à gogo :: Classeur :: Rps-
Sauter vers: