Partagez|
MessageSujet: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Ven 28 Aoû - 15:20
Invité

Opale de part son handicape avait souvent un train de retard concernant tout ce qui la concernait, surtout lorsqu'elle se blessait. Dans ces cas là, la panique la submergeait souvent. Sauf qu'aujourd'hui elle avait eu le temps d'épuiser sa dose de panique entre le moment où elle remarqua que sa cuisse était littéralement ouverte et l'instant présent. Il s'était écoulé une heure en tout ce qui était alors largement suffisant.

La renarde inspira et expira lentement avant d'observer sa fourrure totalement rouge et la méchante plaie qui barrait sa cuisse de haut en bas. Avec quoi, où, quand, comment. Elle ne savait pas, mais en tout cas le sang ne coulait plus à cause de l'horrible croûte d'hémoglobine qui c'était formée dessus. Elle renifla prudemment la plaie et grimaça lorsque l'odeur du sang lui agressa les narines. Bon, comme elle courrait avant le vent qui lui arrivait d'en face l'empêchait de sentir l'odeur âcre de sa blessure mais tout de même. Elle soupira face à son handicape.

Certes elle avait plusieurs fois sentit sa patte se dérober sous elle, mais comme elle s'était levé il y a peu, elle avait tout simplement pensé ne pas être encore totalement réveillée. Ce n'est que peu après, agacée, qu'elle s'était arrêtée pour examiner sa patte et qu'elle avait paniqué.

Ce qui nous amène au moment présent. Opale marchait prudemment depuis plusieurs minutes jusqu'à tomber sur un ruisseau. Elle se souvint avoir choisis les terres de métal car pour elle, ça brillait. Oui sa logique était tordue mais que voulez vous. Ainsi la femelle s'avança au bord du ruisseau clair et s'affala au sol, la gueule entrouverte alors qu'elle haletait. Si elle ne ressentait pas la douleur, elle pouvait toujours subir les conséquences de sa blessure. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle avait l'impression que le monde tournait et que son sens de l'équilibre était médiocre. Très désagréable.

C'est en grognant qu'elle se traîna dans l'eau, ne laissant que sa tête sur la berge. Aaah.. elle se sentait bien. Mais il ne fallait pas dormir.. Un bruit feutré fit remuer ses oreilles et elle entrouvrit un œil pour le poser sur une silhouette bipède, bien que loin de celle d'un humain. Un pokémon ? Qui donc..
Invité
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Lun 31 Aoû - 22:29
Amarante

Était-il vraiment nécessaire de rappeler à quel point tu pouvais détester ton rôle de guérisseur au sein de ta confrérie ? Pour nos lecteurs loyaux, non, je dirais même que nous étaler sur le sujet ne pourrait que les ennuyer, mais pour ceux qui te découvrent encore, ça pourrait être intéressant. Mais j'en ai assez de parler de cet aspect de ta personnalité au fond. La colère, la haine, la frustration... ça va bien au bout d'un moment, il faut passer à autre chose...

Tu passais la plupart de tes journée loin du camp, parce que loin des autres pokémon dont tu n'arrivais pas à comprendre la façon de penser. Ils étaient trop étranges pour toi. Même si tu n'étais pas parfait, tu estimais qu'il l'étaient tous encore moins que toi. Tu trouvais rarement quelqu'un sur qui tu pouvais vraiment compter. Certes tu mentais mais seulement aux enfants ou pour te sortir de situations ennuyeuses, tandis que d'autres en devenaient malades jusqu'à ne plus pouvoir dire la vérité. Jusqu'à croire leurs propres histoires aussi tirées par les poils soient-elles... Les pokémons te décevaient, alors tu t'en tenais éloigné pour éviter de nouer quelque contact sérieux que ce soit avec eux. Parce que tu avais déjà été violemment trahi et même s'il t'arrivais de refaire plusieurs fois la même erreur, celle-ci elle t'avais beaucoup trop atteint pour que tu fasses comme si de rien n'était. Ainsi, afin de ne pas attirer un pokémon compatissant à ta solitude, tu t'étais éclipsé une fois encore, sans que personne n'en soit informé. Personne mis à part l'Alpha. Tu ne lui faisais pas plus confiance aux autres, et le considérait même comme un voleur, mais il n'en demeurait pas moins le gardien de la sphère et le meneur de la confrérie Pugna. Il était de ton devoir de l'informer de tes mouvements afin qu'il puisse venir te chercher si un blessé grave était à déplorer. Il ne manquerait plus qu'un pokémon ne meure parce que tu as eu la fantaisie de vouloir manger des baies... Oui après ça il ne faisait aucun doute que tu te trainerais la pire réputation du monde, quand bien même tu ne l'aurais pas tué de tes propres pattes, personne n'aurait réellement fait la différence et ils auraient eu raison, quelque part...

Ainsi cette fois-ci tu t'en étais allé vers le ruisseau aux pierres précieuses. Pas pour récolter des plantes médicinales ou quoique ce soit ayant un rapport avec ton appartenance à la confrérie. Tu voulais juste un moment pour toi, avant de retourner dans l'arène affronter les obstacles de la vie. Mettre ton existence sur pause, une fois par lune sans personne pour te dire quoi faire, dire ou penser... c'était ça la liberté. Penser à la vie que tu aurais pu avoir si tu n'avais pas été aussi ambitieux. Parfois c'était douloureux de se dire que tu aurais pu quitter ces terres pour explorer le monde. Oui tu aurais pris le risque d'être capturé et domestiqué, mais ça faisait partie intégrante de l'aventure non ? Tu aurais peut-être rencontré une femelle qui sait ? Quoiqu'il en soit, personne ne t'interdisais de rêver et c'était bien la seule chose que tu faisais sans aucune limite et sans aucune crainte d'être découvert.

Mais au fait, pourquoi le ruisseau aux pierres précieuse ? Tu n'étais pas particulièrement matérialiste et n'appréciait pas forcément les cailloux qui brillaient au fond de l'eau... Alors quoi ? Je crois que tu voulais juste te donner l'occasion de rêver un peu plus avec ces pierres aux reflets irréels. Tu devais peut-être avoir un peu soif aussi, tout était possible. Quoiqu'il en soit je n'ai pas réellement de réponse à donner, il se peut tout à fait que ce soit simplement le premier lieu qui te sois venu à l'esprit... Une chose était certaine, une fois arrivé tu n'étais pas aussi seul que tu l'espérais. Il y avait là, un pokémon allongé dont la tête semblait baigner dans l'eau. Il s'agissait d'un Feunard, d'une femelle dont la couleur du pelage était bien étrange. Mais de tout ça tu n'en avais cure, ce qui attira vraiment ton attention c'était la blessure béante qui barrait sa cuisse de haut en bas. Il était évident qu'aucun soin n'avait été donné et qu'elle ne se l'était pas faite à l'instant, ça avait dû trainer un peu. Tu avais regardé tout autour, elle semblait seule. Comment s'était-elle blessée ? Peu importe, elle avait besoin d'aide et tu pouvais la lui fournir. Ainsi tu n'avais pas hésité, tu étais reparti dans la forêt à toute vitesse pour aller chercher le strict nécessaire. De quoi arrêter le saignement et désinfecter la plaie. Tu étais ensuite revenu et t'étais approché d'elle, t'étais agenouillé pour ne pas paraitre menaçant et avait mis les plantes à portée de son odorat.

<< Je me nomme Amarante et je suis capable de vous soigner. Je ne chercher pas à vous faire le moindre tort. Vous devriez boire un peu si ce n'est pas déjà fait, vous avez perdu beaucoup de sang. >>

Tu n'avais pas attendu son autorisation pour commencer à mâcher les plantes afin de les appliquer le plus rapidement possible.

<< Je suis Epsilon de la confrérie Pugna, et vous quel est votre nom ? >>
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Mar 1 Sep - 18:31
Invité

Opale ferma les yeux puis les rouvrit, réprimant instantanément un sursaut de surprise. Le pokémon avait traversé en très peu de temps la distance qui les séparais. Ou était-ce elle qui voyait ses estimations trompées ? Une odeur de plante lui parvint, c'était une odeur qu'elle avait déjà eu l'occasion de sentir et elle ouvrit bien les yeux avant de redresser son buste.

« Je me nomme Amarante et je suis capable de vous soigner. Je ne chercher pas à vous faire le moindre tort. Vous devriez boire un peu si ce n'est pas déjà fait, vous avez perdu beaucoup de sang. »

« ... » tenta d'articuler la renarde, en vain.

Elle cligna plusieurs fois des yeux avant de comprendre que le conseil de cet étrange lucario était plus que bien venue dans son cas actuel. Elle pencha la tête vers la rivière et entreprit de se désaltérer, écoutant ce que faisait le pokémon, ne pouvant pas sentir. Lorsqu'elle eut finit elle regarda enfin ce qu'il faisait et le vit appliquer une mixture sur sa plaie. Enfin l'odeur fit remonter un souvenir et chercha confirmation en reniflant le mâle qui l'aidait. Un sourire scintillant étira ses babines et elle se retint à grand peine de se lever, ne ressentant pas la douleur elle oubliait souvent ses blessures, au grand damne de ceux qui s'inquiétaient pour elle. Elle resta donc sagement allongée mais ne tint pas plus sa langue au silence.

« Je suis Epsilon de la confrérie Pugna, et vous quel est votre nom ? »

« Merci Amarante, je suis très peu réceptive de mon propre corps alors ton aide est vraiment bienvenue. Je m'appelle Opale, tu es donc bien un Epsilon. Ton odeur me rappelle la gratitude que j'ai envers ceux qui possèdent ce rang. Et encore une fois je vais avoir une dette envers l'un d'eux. » glapit la renarde avec un rire dans la voix, joyeuse malgré sa blessure.

Ses oreilles remuèrent et elle observa de nouveau sa blessure. Où diable avait-elle pu se faire cela.

« Avant que tu ne me poses la question, je ne sais pas ni comment, ni où, ni quand je me suis fais ça. »

Pouvait-elle se lever ? Ou alors l'Epsilon allait lui lancer un regard de tueur comme seul eux savaient le faire pour faire obéir leurs patients ? Elle plissa comiquement le museau et lui jeta un nouveau regard. Finalement n'y tenant plus elle prit de nouveau la parole, sa voix sincèrement curieuse résonnant dans l'espace vide autour d'eux.

« Dis moi, je sais que tu es un Lucario. Mais je n'en ai jamais vu des comme toi, alors qu'es-tu donc ? »

Elle pencha la tête sur le côté en posant cette question, un jour peut-être apprendrait-elle à se mêler de ce qui la regarde.
Invité
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Mer 2 Sep - 11:49
Amarante

Tout d'abord, tu avais trouvé que sa voix était douce. Qu'elle était agréable à écouter. Ce qui était assez inhabituel étant donné le fait qu'habituellement tu évitais tout particulièrement les femelles dont tu craignais les éventuelles manipulations aussi fourbes que douloureuses. Mais là, tu n'avais pas eu le choix... Enfin il te suffisait d'être sur tes gardes et tout se passerait bien, du moins tu l'espérais. Ensuite, elle te tutoie. Chose qui t'interpelle étant donné que tu ne t'es pas permis de le faire tu pensais qu'elle ne le ferait pas non plus. Elle se permet une proximité qui te dérange légèrement, bien que tu ne sois pas prêt de lui dire. Quoiqu'il en soit tu avais pris la décision de la vouvoyer pour le moment alors ça ne changerait pas.
Quand bien même sa manière de s'adresser à toi ne te plaisais pas les mots qu'elle employait et la façon dont elle gratifiait les Epsilon ne te laissait pas tout à fait indifférent bien que ton visage n'en laissait rien paraitre à cet instant. Personne ne témoignait jamais de gratitude envers ton travail et rares étaient les mots tel que "merci" pourtant si faciles et rapides à prononcer... De plus son ton presque enjoué était encourageant alors que tu n'étais pas particulièrement sensible. En un mot, elle semblait sincère, c'était étrange et difficile à croire. La seule chose qui t'avais parue étrange dans son discours -parce que tu étais légèrement tatillon- c'était cette histoire de corps peu réceptif, elle avait éveillé ta curiosité.

<< Vous ne me devez rien, c'est mon rôle de venir en aide à ceux qui ont besoin de mes connaissances. De plus c'est un joli nom que voici, celui d'une pierre précieuse, cela témoigne sans nul doute de l'amour que vous portaient vos parents. >>

Un nom qui d'ailleurs ne t'étais pas tout à fait inconnu mais auquel tu ne parvenais pas à raccrocher quoique ce soit pour l'instant.
Tu n'avais as osé lui demander pour son état physique, parce que tu ne te jugeais pas suffisamment méritant pour en apprendre davantage. De plus, comme tu avais horreur des questions indiscrètes, tu évitais d'en poser au maximum. Tu avais trèèès légèrement souris quand elle t'avais devancé en t'expliquant qu'elle ne savait pas comment elle s'était fait ça, un petit rictus mais un rictus quand même. Mais c'était quand même étrange qu'elle ne s'en soit pas rendue compte... La douleur aurait dû être vive au moment où elle s'est blessée ; de plus au vu de l'état de sa plaie la douleur aurait dû persister. De la même manière, elle n'avait pas émit le moindre son lorsque tu avais appliqué le désinfectant, soit elle se contrôlait parfaitement soit... Soit elle ne sentait rien ? Ou pas la souffrance physique en tout cas ? C'était quand même très improbable, d'autant plus que tu ne connaissais pas ce genre de cas, alors tu avais préféré penser que tu t'étais trompé c'était plus logique.

Elle t'avait demandé ce que tu étais. Une question que beaucoup se posaient sans oser te demander la réponse. Parce que soit tu ne répondais pas et préférait t'en aller, soit tu répondais, mais cette option était beaucoup plus rare et inattendue. Et puis de toute façon pourquoi toujours chercher à comprendre jusqu'où ton évolution t'a mené ? N'est-ce pas simplement Amarante que les gens cherchent à connaitre ? Visiblement pas tous. Tu terminais de poser un bandage solide, une excuse pour ne pas être happé par son regard :

<< Il s'agit d'une Méga-évolution, le stade supérieur. J'ai trébuché par hasard sur une pierre que l'on appelle Lucarite lorsque j'étais un peu plus jeune et j'ai évolué. Ce n'est pas une histoire très passionnante n'est-ce pas ? >>

Tu avais plus ou moins ricané avant de t'éloigner d'elle, après avoir vérifié que ton pansement tiendrait bien. Tu avais lancé avec une once d'ironie

<< Puisque nous sommes dans les sujets indiscrets je me permet de vous poser la question suivante : vous avez faim ? >>
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Mer 2 Sep - 22:49
Invité

« Vous ne me devez rien, c'est mon rôle de venir en aide à ceux qui ont besoin de mes connaissances. De plus c'est un joli nom que voici, celui d'une pierre précieuse, cela témoigne sans nul doute de l'amour que vous portaient vos parents. »

« Merci. » dit-elle en souriant gentiment « Mais plus qu'une pierre c'est avant tout une couleur et ce que je suis. Et si moi je suis une pierre précieuse, toi tu es une fleur mais aussi une couleur. Amarante est un très beau nom. » taquina Opale sans méchanceté.

D'après l'odeur que portait le lucario elle pouvait déduire qu'il était un membre de Pugna et avec sa chance en plus il en était l'Epsilon. Au moins ne serait-elle pas obligée de se traîner jusqu'à Ignis en ayant perdu une quantité non négligeable de sang. Elle observa l'Epsilon qui ne bougeait ni ne montrait rien sur son visage, même ses yeux ne laissaient rien transparaître. A tel point que si elle ne le voyait pas respirer elle pourrait croire que c'était une statue. Elle supposait qu'il cogitait sur une chose ou une autre aussi le laissa-t-elle faire, lui offrant un sourire éblouissant lorsqu'il finit de nouer le bandage.

« Il s'agit d'une Méga-évolution, le stade supérieur. J'ai trébuché par hasard sur une pierre que l'on appelle Lucarite lorsque j'étais un peu plus jeune et j'ai évolué. Ce n'est pas une histoire très passionnante n'est-ce pas ? »

La femelle cligna des yeux une fois, deux fois, ne réagissant pas lorsqu'il se leva.

« Puisque nous sommes dans les sujets indiscrets je me permet de vous poser la question suivante : vous avez faim ? »

Puis là elle fit une chose totalement saugrenue. Ses yeux se mirent à pétiller avant qu'elle ne se morde la langue pour empêcher son rire de sortir. Pourtant un gloussement s'échappa, puis un autre et ce fut le début d'un long rire joyeux qui éclata dans l'air comme des bulles bulles de savon, emplissant l'espace d'un son naturel et positif. Elle finit par se calmer et posa des yeux remplient d'amour sur le lucario. Sa situation lui rappelait tellement celle de son fils qu'elle ne pouvait s'empêcher de ressentir un amour inconditionnel pour l'Epsilon. Bien que lui fut adulte lorsque cela arriva elle avait juste envie de le serrer contre elle pour évacuer toute la vague d'amour qu'il venait de déclencher. Tsss, il faudrait vraiment qu'elle ait plus de contrôle sur ses sentiments. Toutefois elle souhaitait le rassurer sur sa crise de fou rire, ne souhaitant pas vexer celui qui venait de la soigner.

« Je suis sincèrement désolée je ne voulais pas te faire du tord en riant ainsi. » sourit Opale « Ton histoire me rappelle celle de mon fils. A tout juste trois lunes il a trébuché sur une pierre feu et a évolué. Dire qu'il était terrifié serait un euphémisme. » gloussa-t-elle en y repensant « Pour répondre à ta question.. oui, je suis affamée ! Mais je peux chasser toute seule ! » fit-elle avec le peu de fierté qu'elle autorisait à se manifester.

Pour prouver ses dires elle se releva, faisant tout de même attention à sa patte et aux bandages avant de faire deux et de presque s'écrouler. Elle tourna la tête vers le lucario et gonfla les joues dans une attitudes très enfantine.

« Ou peut être pas en fait. » finit-elle par glousser en se déridant, levant ses yeux carmins vers Amarante qui la dominait de 20 bons centimètres.

Elle ne remarquait que maintenant que les yeux de son sauveur était aussi rouge que les siens..
Invité
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Jeu 3 Sep - 12:20
Amarante
Une fleur ? Toi te comparer à une fleur ? En soit c'était plutôt amusant et mélioratif, mais c'était surtout totalement faux. Tu n'avais rien en commun avec ces petits végétaux à la grâce éphémère. Pour commence tu n'étais pas du genre "coloré" et par cela j'entends expansif, tes sentiments et tes pensées tu les gardais pour toi. Ensuite, tu n'avais pas cette légèreté qui fait que l'on coupe leurs tiges avec une certaine délicatesse, bien qu'inconsciemment. Et pour finir, tu n'avais pas cette beauté simple et pourtant non-négligeable de la nature en général. Bref, bien que cette métaphore te paraisse sympathique à bien réfléchir elle était inadaptée. Il en était d’ailleurs de même pour Opale. Elle n'avait rien de froid commun à toutes les pierres. Au contraire, sa présence était étrangement... maternelle ? Tu n'en savais trop rien ce qu'elle t'inspirait était encore trop confus. En tout cas, tu aimais son sourire simple et pourtant tellement lumineux. Il invitait à la confiance, même les êtres aussi récalcitrants que toi.

Elle s'était mise à rire, tu n'avais pas bougé, bien que cela avait été progressif tu ne savais pas trop qu'elle était la raison de cette réaction. Avait-elle trouvé ta "blague" drôle ? Une première ? Après tout tu n'étais pas franchement connu pour ton humour plutôt... personnel pour ne pas dire totalement inexistant. Alors quoi ? Il ne t'avais pas fallut attendre longtemps, juste qu'elle se calme et puisse parler de nouveau, ainsi elle fut capable de t'expliquer ce qui lui arrivait.
Son fils ? Ainsi elle était déjà mère ? Il n'y avait rien de surprenant là-dedans, mais pour tout avouer, tu l'enviais quelque peu. Toi aussi, tu gardais l'espoir qu'un jour, tu aurais le courage de prendre sous ton aile un bébé pokémon, ton bébé. Qu'il soit mâle ou femelle cela importait peu, tu voulais juste... aimer.

<< Il doit être particulièrement heureux d'avoir une mère telle que vous. Je ne doute pas du fait que vous avez été capable de trouver les mots adéquats pour apaiser ses tourments. C'est vrai que la première fois peut-être éprouvante. >>

Elle s'était levée sans que tu ne réagisse. Tu aurais voulu l'en empêcher en la dardant d'un regard contrarié mais elle ne t'en avais pas laissé le temps. Et de toute façon, rien ne prouve qu'elle t'aurait écouté. Elle ne fit que quelques pas avant que sa patte blessée ne montre un signe de faiblesse. Elle avait arboré un air enfantin qui t'avais donné envie de lui tapoter la tête tant son imitation était efficace. Heureusement pour toi et pour elle tu avais un tant soit peu de contrôle et tu t'étais donc contenté d'un sourire un peu plus grand que le précédent.

<< Il n'y a pas de honte à demander de l'aide, ce n'est pas profiter de moi que de me laisser aller vous cueillir quelques baies. Je le fais avec plaisir. >>

"Avec plaisir"... une formule qui, aujourd'hui, était sincère. Tu avais jeté un rapide coup d’œil aux alentours et humé l'air afin de trouver quelque chose qui n'était pas trop loin. Il te semblait avoir repéré un buisson de baies Oran en arrivant et les odeurs environnantes semblaient confirmer tes dires. Tu lui avais adressé un petit signe de la patte avant pour lui dire d'attendre, lui faire comprendre que tu n'étais pas en train de l'abandonner si jamais elle avait pu le penser, avant de rebrousser chemin. Tu étais revenu avec une grande feuille dans laquelle tu avais entreposé la nourriture pour la renarde. Tu t'étais assis en tailleur près d'elle et avait déposé le petit paquet devant-elle. Tu n'avais pas très envie de partir, du moins pas tout de suite, les conversations avec elle devaient être agréables. Alors comme tu avais estimé qu'elle pouvait bien te gratifier de sa présence ne serait-ce que quelques instants supplémentaires, tu avais repris la parole, un peu moins méfiant :

<< Vous devez être une voyageuse non ? Je ne pense pas que l'un de mes collègues Epsilon vous aurait laissée vous promener avec une ouverture pareille. En tout cas, même si je ne les connait pas tous, j'imagine que c'est ainsi. >>

HRP:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Ven 4 Sep - 6:59
Invité
« Il doit être particulièrement heureux d'avoir une mère telle que vous. Je ne doute pas du fait que vous avez été capable de trouver les mots adéquats pour apaiser ses tourments. C'est vrai que la première fois peut-être éprouvante. »

Elle plissa les yeux, soudain prise d'une inquiétude sans réel fondement.

« Personne n'était là pour toi lorsque c'est arrivé ? Tu as eu peur ? Tu n'as pas souffert au moins ? » s'inquiéta-t-elle en boitillant vers lui et en l'inspectant sous toutes les coutures.

Depuis qu'elle avait adopté Cinabre, Opale s'inquiétait plus facilement pour les autres. Déjà qu'autrefois elle n'était pas très subtile, désormais elle ne l'était plus du tout. En tout cas elle finit par reprendre son sourire, certes un peu moins joyeux mais tout de même, elle ne pouvait pas se morfondre sur le passé, surtout celui d'une personne qu'elle venait tout juste de rencontrer. Ce serait stupide et contre productif.

« Mon fils m'aime énormément. Il est même peut être un peu peu trop protecteur. » gloussa doucement la renarde en repensant à certains moments cocasses de leur vie « Tu comprendras donc que sortir sans qu'il ne me suive est un combat de tous les jours. » sourit-elle plus sincèrement.

Finalement elle s'assit, étendant sa patte blessée sur le côté pour ne pas la faire souffrir. Enfin, ne pas la faire souffrir au maximum puisque techniquement c'était difficile pour elle de savoir. Peut être pouvait-elle en parler à l'Epsilon ? Mais pouvait-elle réellement confier une faiblesse pareil à quelqu'un qui n'était pas de sa Confrérie ? Penchant la tête sur le côté elle observa avec une curiosité qui faisait briller ses yeux le lucario, ou plutôt devrait-elle dire méga-lucario ? C'était plus long et il semblait fondamentalement restait un lucario. Aussi décida-t-elle que dans sa tête elle pouvait parfaitement garder lucario, ce n'est pas comme si quelqu'un allait être au courant.
Si le premier sourire d'Amarante lui avait échappé, le second capta son regard et en réponse elle lui offrit à son tour un sourire, bien plus grand que le siens mais pour elle ils s'équivalaient.

« Il n'y a pas de honte à demander de l'aide, ce n'est pas profiter de moi que de me laisser aller vous cueillir quelques baies. Je le fais avec plaisir. »

Oooh elle n'avait pas honte de le laisser faire, ce n'était pas ça chez elle qui blesserait sa fierté ou son égo, non elle acceptait même volontiers l'aide d'autrui lorsqu'elle n'était pas en condition pour faire quelque chose. Non, là elle voulait juste faire la fière. Rien de bien méchant et elle ne se sentait pas du tout frustrée de son incapacité à se mouvoir librement. Tout simplement car la douleur était absente chez elle.

Lorsqu'il lui fit signe de l'attendre elle opina du chef et resta là où elle se trouvait, ses queues se mouvant dans l'air derrière elle et elle observa ce qui se trouvait tout autour. Elle n'y avait pas vraiment fait attention jusque là et si elle ne bougeait pas trop brusquement il n'y avait aucune raisons pour qu'elle s'écroule. Le ruisseau qui coulait près d'elle scintillait parfois d'un éclat ou d'un autre, preuve des quelques pierres précieuses qui étaient encore présentent ici. Elle ne resta pas plus longtemps seule, le lucario revint avec une grande feuille d'où émanait l'odeur d'une baie. Des baies oran. Elle attendit patiemment qu'il soit à sa hauteur pour le remercier, l'observant s'asseoir devant elle avant de déposer la feuille devant elle. Penchant la tête en avant Opale se saisit d'une des baies et la croqua avec joie, ses queues adoptant un mouvement régulier de balancement, droite gauche, signe évident de son contentement.

« Vous devez être une voyageuse non ? Je ne pense pas que l'un de mes collègues Epsilon vous aurait laissée vous promener avec une ouverture pareille. En tout cas, même si je ne les connait pas tous, j'imagine que c'est ainsi. »

Elle s'arrêta de manger, l'amusement perceptible dans son regard alors qu'elle redressait le cou.

« Certes, encore faut-il que l'Epsilon de ma confrérie soit au courant de mon état. C'est en courant que je me suis fais ça, j'étais déjà dans les environs lorsque c'est arrivé et je ne m'en suis rendu compte réellement que bien plus tard. » expliqua-t-elle brièvement avant de reprendre « Je suis d'Ignis. » précisa-t-elle avec légèreté.

Croquant dans une nouvelle baie elle continua de fixer Amarante, cherchant à savoir si ce qu'elle voulait demander était une bonne idée. Finalement elle craqua et redressa le cou une nouvelle fois.

« J'ai une question pour toi Amarante. Il n'y a pas très très longtemps j'ai subit une attaque, je ne sais pas de qui, ni pourquoi, mais ce pokémon m'a fait chuter du haut d'une falaise, depuis, j'ai totalement perdu le sens du touché. L'Epsilon de ma confrérie n'a rien pu faire, et toi, peux-tu m'aider ? »

HRP ::
 
Invité
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Ven 4 Sep - 12:18
Amarante
Sa voix t'avais paru sincèrement soucieuse quand elle t'avais questionné sur ton évolution. Un détail dont personne ne se soucie bien qu'il n'en demeure pas moins une étape très importante dans la vie de chaque pokémon. Alors, comment s'était-elle passée ton évolution, ou devrais-je dire, tes évolutions. Après tout au tout début, tu n'étais qu'un petit riolu et te voilà méga-Lucario. La première, tu n'en garde pas de souvenirs très clairs. Oui tu l'avais voulue plus que tout au monde et tu en avais été fier, mais c'était tout. Ce n'était pas particulièrement agréable, triste ou même douloureux. C'était étrange, nouveau et surprenant. Mais c'est vrai que ta dernière évolution t'avais non seulement surprise, mais terriblement effrayé, bien que tu ne l'ai franchement dit à personne. Pouvais-tu lui en parler à elle ? Tu n'étais pas très doué quand il s'agissait de parler de sentiments, tu n'étais pas sûr de bien t'y prendre, pas sûr d'y parvenir non plus. De plus, un souvenir douloureux demeurait fermement ancré en toi, celui de Kantharisitis, le Suicune. Lui a qui tu avais confié ton coeur et qui l'a réduit en charpie avec tant de facilité et de désinvolture... C'était dur pour toi de t'ouvrir depuis ce jour-là. Elle était gentille comme lui, douce, avec ce petit côté prévenant qui émanait de son être comme si c'était gravé dans ses gènes... Non tu n'étais pas encore prêt. Quand bien même tu pouvais répondre à la question en omettant la majorité des détails.

<< Ce fut... compliqué. >> tu t'étais contenté de répondre, placide.

Si tes parents avaient étés là, ça l'aurait peut-être été un peu moins. Ils étaient déjà vieux quand ils t'avaient adopté, alors quand ils s'en sont allés tu étais plutôt jeune...
Quand elle te parlait de son fils, tu voulais bien croire qu'il la suivait partout. Tu n'étais pas franchement différent il y a longtemps, alors quelque part, ces paroles accompagnées d'un rire doux te réchauffaient étrangement ton cœur que tu pensais glacé. Tu avais à la fois envie de lui donner un peu de toi pour la remercier de t'offrir un peu d'elle-même, mais au final je crois que tu avais plus peur de ce qu'elle pouvait penser, de la manière dont elle allait te juger que d'être déçu. Ses sourires avaient l’effet de petits rayons de soleil, ainsi tu appréciais ce visage lumineux.
Elle avait mangé, puis avait marqué une pause pour t'expliquer qu'elle s'était blessée en route. Tu ne savais pas trop si elle te mentait ou non, parce que la plaie avait déjà commencée à se refermer donc ça devait être un peu plus vieux que ce qu'elle pouvait te faire croire. Quoiqu'il en soit, tu comprenais aussi le besoin de garder des secrets alors tu ne perdis pas de temps en accusations ou en recherche de la vérité, ça n'aurait eu aucun sens de toute façon. Tu n'aurais pu que vous causer du tort en déclenchant un litige.

<< Oh je suis confus, veuillez m'excuser. En tout cas je n'ai jamais rencontré l'Epsilon d'Ignis j'espère en avoir l'occasion un jour, peut-être connaitra-t-il des plantes dont je n'ai même pas idée de l'existence. >>

Une phrase à laquelle tu n'attendais pas de réponse particulière. Elle te regarda avec une intensité nouvelle, comme si elle hésitait. A quoi tu n'en savais rien mais tu ne tardais aps à le découvrir. Perdu le sens du toucher ? Tu n'avais jamais entendu pareille histoire auparavant ni examiné pareil cas. Alors ta théorie n'était pas totalement tirée par les poils, tu étais plus proche du but que tu ne le pensais. Tu avais pris une mine songe l'espace d'un instant, réfléchissant sérieusement au problème.

<< Je ne sais pas, mais s'il est possible de soigner ce mal, il ne fait aucun doute que je trouverai le mélange qui le guérira. Peut-être Arceus m'en donnera-t-il la possibilité ? Je tenterai de le questionner dans ma prochaine vision... >>

Pourquoi le réalisais-tu seulement maintenant ? Les informations s'étaient rassemblées dans ton esprit et va savoir pourquoi ça avait pris si longtemps.

<< Opale... n'êtes-vous pas... L'Alpha d'Ignis ? >>
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Ven 4 Sep - 23:46
Invité

Compliqué était bien le mot songea Opale en plissant légèrement les yeux fasses à l'inquiétude qu'elle pouvait tout de même ressentir. Toutefois elle ne le questionna pas plus, respectant sa volonté de ne rien lui dire. Après tout il ne se connaissait pas, ils venaient même de se rencontrer ! Ce qui n'empêchait pas la renarde de dévoiler une de ses pires faiblesses.
Elle sourit aux excuses du lucario, légèrement amusée. Elle n'était pas facilement vexée et cette petite erreur de la part de l'Epsilon n'était rien. Elle pouvait même se vanter de n'avoir presque jamais haussé le ton sous le coup de la colère. Peut-être que pour remercier Amarante, elle pourrait un jour organiser une rencontre entre les deux Epsilon. Ça ne la dérangerait pas. Ça ne la dérangeait pas vraiment de poser la question à son Epsilon.

Elle fut soudain extrêmement attentive lorsqu'il analysa sa dernière question. Effectivement, elle même savait que ce n'était pas courant, voir même était-ce exceptionnel. Patiemment - enfin autant qu'elle le pouvait dans ce genre de situation - elle attendit que l'Epsilon ai réfléchi.

« Je ne sais pas, mais s'il est possible de soigner ce mal, il ne fait aucun doute que je trouverai le mélange qui le guérira. Peut-être Arceus m'en donnera-t-il la possibilité ? Je tenterai de le questionner dans ma prochaine vision... »

Les yeux d'Opale se mirent à luire de reconnaissance et elle eut tout juste le temps de la remercier que déjà il enchaînait, semblant plutôt pressé.

« Opale... n'êtes-vous pas... L'Alpha d'Ignis ? »

Cette question si innocent en soit, Opale la détestait. Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsqu'elle était posée c'était que la personne n'avait pas réalisé avant qui elle était. Généralement elle préférait qu'ils l'ignorent jusqu'au bout et son sourire se crispa avant de disparaître. Ses oreilles tombèrent sur le côté et ses yeux s'emplirent de dépit. La tête qu'elle présentait était plus que fataliste. Elle craignait la réaction d'Amarante qui était une personne assez spécial en soit, alors elle releva des yeux tristounet dans sa direction.

« Oui, je suis bien l'Alpha d'Ignis. » confirma-t-elle avec des yeux larmoyants « C'est un problème ? »

Elle semblait presque craintive et tentait d'attendrir le mâle, son instinct la poussant à paraître la inoffensive possible. Bien que blessée comme elle l'était elle avait peu de chance de représenter une quelconque menace pour le lucario en pleine possession de ses moyens.

« Tu ne me détestes pas.. pas vrai ? » ajouta-t-elle en dernier recours pour attendrir l'Epsilon au maximum.

Son instinct ne lui avait jamais fait défaut jusqu'à maintenant.. il n'avait pas intérêt à commencé. Mais elle savait qu'il ne lui ferait pas faux bond tout de suite. Soupirant finalement face à son propre comportement elle attrapa une baie qu'elle mâcha avant de planter ses yeux bien droit dans ceux de son interlocuteur.

« Tu sais quoi ? Zut. Je ne vais pas m'aplatir pour les beaux yeux de quelqu'un. » renifla-t-elle avec un faux air dédaigneux « Si tu venais à me détester, à me fuir, ou que sais-je encore ! M'aduler par exemple ! » couina-t-elle en exagérant fortement un faux air extatique. « Si tu m'adules.. je te nommerais défenseur de mon cœur. » gloussa Opale avec un amusement non feint alors qu'elle souriait d'une oreille à l'autre, oubliant totalement sa phrase précédente.
Invité
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Ven 11 Sep - 19:37
Amarante
En réaction à ta question, son attitude changea du tout au tout, de façon progressive mais rapide. Son sourire n'était plus aussi beau, il se déforma jusqu'à disparaitre. Ses jolies oreilles d'apparence duveteuses se planquèrent de part et d'autre de son crâne, et dans ses yeux s'alluma une étincelle qui te fit étrangement mal au cœur. Elle ne te faisait pas pitié, non, ce n'est pas un adjectif que tu pouvais utiliser pour la décrire, mais tu n'aimais pas la moue qu'elle arborait. Comme si tu allais lui sauter dessus et la dévorer, comme si tu allais la battre à mort juste parce qu'elle avait été choisie. Peut-être qu'un jour... non, tu n'as jamais un tueur. Le seul à qui tu as failli ouvrir l'abdomen, c'était Katharistis, et lui, il t'avait trahi, c'était tout. Elle, s'était contentée de répondre à ta question. Et même si tu considérais els élus comme des êtres supérieurs et sans intérêt, tu étais face à un dilem. Si tu l'avais su avant, il ne faisait aucun doute que tu l'aurais royalement snobée après l'avoir soignée, tu l'aurais fui comme la peste et elle n'aurait plus jamais pu apercevoir ta silhouette ou que ce soit. Mais c'était différent. Parce que, tu avais commencé à l'apprécier et tu t'en rendais tout juste compte. Tu n'avais pas envie de la froisser, pas envie de la vexer et encore moins envie de la décevoir. Alors comment faire ? Rejeter tout ce en quoi tu crois, pour les beaux yeux d'une femelle qui avait réussit à percer la première couche de ton épaisse carapace ? Tu hésitais, et plus tu y réfléchissais plus tu craignais de te trahir ou de la trahir.

Quand elle demanda si tu la détestais, tu aurais tout donné pour être spontané et crier "NON !". Mais tu n'étais pas ce genre de pokémons. Tu étais posé, tu pensais avant de répondre... c'était terriblement frustrant parfois. Particulièrement dans ce contexte où elle pouvait prendre ton silence comme une réponse, comme une mauvaise réponse.
De nouveau, elle modifia son attitude, elle prit une baie et planta son regard dans le tien comme si elle avait repris toute son assurance, tu ne savais pas trop si c'était bon ou mauvais signe.
Au début, alors que ça ne te ressemblais pas, tu avais pris ses paroles pour la vérité pure, alors qu'elle était clairement ironique. Trop inquiet tu n'étais plus suffisamment attentif à son ton qui pourtant, aurait dû t'ôter tout doute. Mais heureusement pour toi la suite eut le don de te voler un autre sourire, elle n'avait pas l'air fâchée -ce dont tu avais le plus peur- elle n'avait pas non plus l'air de t'en vouloir. Et c'était rassurant, soulageant à un tel point que sa dernière phrase te fit rire. Toi qui ne voyait dans le monde que des sujets sérieux, elle était parvenue à te faire sourire et à t'amuser alors que personne n'en avais été capable dans la même journée mis à part tes parents. Une fois calmé, tu l'avais regardé avec une intensité nouvelle, un sentiment de sécurité naissant était visible grâce à la décontraction de tes épaules malgré ta tenue impeccable. Tu avais fait glisser tes jambes de manière à les passer sous toi pour t'assoir sous tes genoux et tu t'étais incliné jusqu'à ce que ton front touche presque le sol :

<< Je ne puis que vous admirer pour votre beauté et votre intelligence. Cependant, il faut que cela se fasse dans le plus grand secret >> avais-tu souligné en relevant la tête les prunelles pleines de malice << Vous comprenez, je ne suis pas certain du fait que mon Alpha apprécie que mes yeux se portent sur une autre forme d'autorité. >>

Tu n'étais pas très drôle malheureusement pour elle, mais elle s'en était sûrement déjà rendu compte... Et puis finalement, parce que tu pensais qu'elle avait le droit de savoir, tu lui avais répondu en toute franchise, un peu plus sérieux, sans pour autant perdre l'entrain qu'elle était parvenue à te communiquer :

<< Non, je ne vous hais point. Je n'imagine même pas cela possible. Même si je n'apprécie pas la supériorité de certains octroyée par Arceus, je la respecte. Même si je ne suis pas d'accord, je me conforme aux règles établies parce que malgré tout, ce sont elles qui conservent la paix et l'harmonie aussi fragile tout ceci puisse-t-il être. Et je préfère lire dans les coeurs la sécurité et la tranquilité en étant seul à ne pas comprendre pourquoi, plutôt que de devoir soigner des plaies qui ne refermeront jamais causées par la guerre... Puis-je... vous tutoyer, Opale ? >>
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Sam 12 Sep - 23:15
Invité

Les oreilles de la renarde se redressèrent soudain au sommet de son crâne et elle regarda Amarante avec une intensité nouvelle. Son sourire, s'il le pouvait encore, s'agrandit et devint plus lumineux encore. Si Opale pouvait se caractériser par sa volonté de montrer qui elle était en dehors de son statut et de sa condition de chromatique, elle souhaitait plus encore le bonheur des autres. Vous pouvez dire qu'elle est naïve et utopiste, mais si elle ne peut certes pas agir à grande échelle, la femelle se contente d'opérer auprès de ceux qu'elle rencontre, agissant comme une mini soleil pour son entourage avec son caractère explosif et exubérant. Même blessée elle cherchait avant tout à ce que les gens soient à l'aise avec elle. Le rire du lucario pouvait-il être considéré comme une mini-victoire ? Elle l'espérait sincèrement et c'est pour cela qu'elle lui offrit un sourire à damner Arceus. En le voyant s'agenouiller puis s'incliner bien bas elle ouvrit grand les yeux.

« Je ne puis que vous admirer pour votre beauté et votre intelligence. Cependant, il faut que cela se fasse dans le plus grand secret. Vous comprenez, je ne suis pas certain du fait que mon Alpha apprécie que mes yeux se portent sur une autre forme d'autorité. »

Son début de phrase lui avait fait froncer les sourcils, mais en croisant son regard elle ne put s'empêcher de glousser, la fin confirmant ce qu'elle avait compris. En réponse elle releva une patte devant son poitrail et fixa l'Epsilon avec un regard hautain et charmeur.

« Bien entendu cela restera entre nous. Je suis ravie que tu te sois enfin rendu compte de mes qualités. » prononça la renarde en se retenant de sourire « Désormais tu es à moi. ~ » ronronna-t-elle, un sourire charmeur sur le visage.

Elle ne tint pas longtemps ainsi pourtant avant de laisser échapper un rire clairement amusé, le regardant avec une joie lumineuse. Il ne semblait pas aussi distant qu'au début et ça, ça lui plaisait énormément.

« Non, je ne vous hais point. Je n'imagine même pas cela possible. Même si je n'apprécie pas la supériorité de certains octroyée par Arceus, je la respecte. Même si je ne suis pas d'accord, je me conforme aux règles établies parce que malgré tout, ce sont elles qui conservent la paix et l'harmonie aussi fragile tout ceci puisse-t-il être. Et je préfère lire dans les coeurs la sécurité et la tranquilité en étant seul à ne pas comprendre pourquoi, plutôt que de devoir soigner des plaies qui ne refermeront jamais causées par la guerre... Puis-je... vous tutoyer, Opale ? »

L'éclat des yeux de Opale devint un peu plus tranchant et sérieux sans pour autant perdre de sa chaleur, comme une mère qui passe son enfant au crible pour trouver quelque chose qui n'irait pas.

« Je suis heureuse d'apprendre que tu ne me hais pas. Bien que je ne partage pas ton point de vue je le respecterais. Quand à ta question.. » songea faussement la renarde « Bien entendu ! Je me demandais quand est-ce que tu me le demanderais, je ne suis pas SI vieille. » s'indigna-t-elle « Sinon, est-ce que je peux me lever ? Je n'ai pas envie de rouvrir ma plaie mais je dois reprendre le chemin de Ignis et y arriver avant que la nuit ne tombe si je veux pouvoir repartir demain et retrouver quelqu'un qui m'a promit de s'occuper de mon pelage indomptable. » plaisanta avec légèreté Opale en souriant.

Elle ne voulait pas embêter Amarante avec son problème d'absence de sensation au touché aussi n'y fit-elle pas plus référence et attendit-elle patiemment les recommandation de l'Epsilon de Pugna, ses queues battants doucement derrière elle dans un mouvement calme et répétitif.
Invité
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Dim 13 Sep - 2:44
Amarante

"Désormais tu es à moi."
Auparavant, personne ne t'avais jamais parlé de la sorte. Personne n'aurait jamais osé ! Aussi placide que tu pouvais paraitre, tout le monde savait pertinemment que tu n'étais pas du genre à pardonner les gens qui s'autorisaient des familiarités avec toi. Après tout, tu ne pouvais cesser de penser que tu méritais un certain respect pas seulement dû à ton rôle d'Epsilon mais aussi dû à ta supériorité. Ton arrogance te poussais à exiger des autres une attitude au moins aussi irréprochable que la tienne vis-à-vis d'eux si ce n'est encore plus. Alors oui, cette phrase se grava dans ton esprit au fer rouge et de manière tout à fait indélébile. Parce que ce genre de discours, tu pensais ne jamais l'entendre, bien qu'à cette occasion il s'agisse d'un jeu et pas d'une véritable déclaration. Car oui tu faisais tout de même la différence entre la réalité et les simples mots, encore heureux. Contrairement à ce que l'on peut penser, tes joues ne s'empourprèrent pas d'un sentiment à la fois chaud et rassurant. La colère n'alluma pas ton regard aussi pourpre que celui de la renarde et tu ne lui sautas pas à la gorge pour sa remarque qui aurait pu te paraitre déplacée. Rien de tout cela, tu n'étais ni amoureux ni vexé. Juste profondément touché. Parce qu'à tes yeux, il ne faisait aucun doute qu'il y avait là, la promesse d'une amitié aussi bien naissante que durable et pourquoi pas, belle ? Et le mot "ami" signifiait vraiment beaucoup à tes yeux. Ce n'était pas juste une case où tu pouvais ranger les pokémons avec qui tu avais quelques affinités. Non, c'était...tellement plus et en même temps, c'était beaucoup plus simple que ça. Ça signifiait juste qu'avec cet être là, tu te sentais bien, tu te sentais... chez toi, comme avant, comme avec tes parents. Une sorte de famille adoptive.
Tu n'avais rien trouvé à répondre, te rendant compte qu'il n'y avait pas nécessairement besoin de mots dans le cas présent.

Son regard se fit légèrement plus dur sans pour autant être menaçant ou même péjoratif. Tu appréciais le fait qu'elle ne se soit pas mis en tête de te persuader que tu avais tort. Mine de rien, tu aimais ta manière de penser bien qu'elle ne convienne pas à tout le monde et pour toi, le respect du libre arbitre était aussi une marque de confiance. Même si tu n'entrais pas psychologiquement dans les cases, elle te jugeait suffisamment intelligent pour être un pokémon bon malgré des idées divergentes. Ce qui n'était pas le cas de tous.

Sa référence à son âge te troubla un instant. Combien de lunes pouvait-elle avoir ? Elle paraissait au moins aussi mature que toi si ce n'était un peu plus ou un moins tu n'aurais pas su le dire en ayant aussi peu conversé. Mais son physique, plus particulièrement son pelage, trahissait une jeunesse apparente nullement dérangeante, plutôt agréable plus le regard même. Tu ne savais pas trop lequel de vous deux était le plus vieux, mais il te semblait que c'était toi. Le doute demeurait et tu ne savais pas trop comment elle pourrait prendre la question, ainsi tu avais préféré l'éviter. Tu n'avais pas envie de la froisser ou de la mettre mal-à-l'aise alors tu l'avais mise dans un coin de ton esprit pour la lui poser plus tard. Si Arceus acceptait de te revoir en sa compagnie.

Tu avais réfléchis un instant à la gravité de sa blessure en suivant le mouvement hypnotique de ses neuf queues. Ignis n'était pas si loin au final mais elle allait devoir marcher pendant longtemps. Tu t'étais remis sur tes pattes arrières en époussetant ta fourrure.

<< Le bandage tiendra suffisamment longtemps, du moins, jusqu'à ce que votre Epsilon prenne la relève. Mais...>>

Tu te sentais stupide, malpoli et gêné, mais tu n'avais pas envie de la quitter maintenant, tu voulais en apprendre plus à propos de sa personnalité, de son histoire, de ses proches, de son fils, de sa Confrérie... Alors tu avais rajouté avec moins d'assurance :

<< Mais je préfèrerais tout de même vous...t'accompagner pour plus de sécurité si tu n'y vois pas d'inconvénient. Ta perte importante de sang pourrait causer une perte de conscience temporaire et ça pourrait être dangereux si tu es seule dans la forêt... >>

Lui dire qu'elle était intelligente et qu'elle avait su mettre un peu de couleur dans ta morne existence ? Alors ça, impossible tu n'étais pas doué avec les femelles et encore moins avec les sentiments... Mais bon tu étais suffisamment transparent pour qu'elle devine tes véritables intentions toute seule. Et puis avec toi, elle était condamnée à jouer à ce jeu.
Tu avais soupiré en baissant le regard vers le sol comme désemparé. A quoi bon te cacher derrière des demi-vérités ? Comment pouvais-tu lui demander de rester avec toi alors que tu ne lui donnait aucune raison de converser avec toi ? Si tu voulais vraiment qu'elle ne parte pas il allait falloir prendre des risques, c'est ce que tu avais fini par faire, évitant plus ou moins son regard à la couleur si semblable au tien :

<< Je n'ai pas l'habitude de me confier alors... J'ai l'impression que toi tu pourrais peut-être me comprendre et m'écouter sans me juger. J'ai beau être fier d'avoir évolué, ce même jour tandis que je m'extasiais dans la forêt, mes parents sont morts. C'est le cycle normal de le vie, ils étaient âgés, je savais que c'était bientôt leur tour mais... Mais comme je suis resté loin du camp pour voir... pour savoir quels changements avaient opérés en moi, je n'étais pas là pour leur dire au revoir. >> tu avais grimacé, des larmes noyant tes yeux, avant de déclarer avec amertume << C'est ridicule pas vrai ? A mon âge de pleurer pour ça... Mais je...ne peut pas m'en empêcher. >>

HRP:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Mar 29 Sep - 22:00
Invité

Opale resta infiniment calme, s'amusant à observer les yeux d'Amarante suivre le mouvement rythmé de ses neufs queues. Elle pouvait voir la réflexion s'agitait dans ses prunelles carmines mais ne tenta pas de l'en soustraire, sachant être patiente lorsqu'il le fallait. Toutefois, elle ne pouvait empêcher ses pattes d'être parcourues de tics. Elle voulait bouger, n'ayant pas l'habitude de rester aussi longtemps en place. Certes elle avait toujours fait attention à ne pas se blesser pour être tranquille, mais cela ne voulait pas dire que, même blessée, elle ne pouvait pas bouger ! Ce sont sûrement les propos qu'elle aurait tenu devant quelqu'un d'autre. Mais pas devant un Epsilon. Par exemple elle n'avait contesté les ordres de son Epsilon qu'une fois. Une seule et unique fois. Après ça, elle avait suffisamment peur pour ne plus contrarier un Epsilon quel qu'il soit.

Ce fut elle qui fut tirée de ses pensées par le Pugna et elle pencha la tête sur le côté, une question lui brûlant les babines alors qu'il laissait sa phrase en suspens. Pourtant elle ne dit rien, laissant ses yeux exprimer toute sa curiosité. Dans ce "Mais", elle pouvait sentir une inquiétude qui lui réchauffa le cœur. Peu importe qu'elle soit dirigée d'un Epsilon vers son patient ou bien d'une simple personne vers un blessé, le froid Lucario qui s'était montré si distant envers elle depuis le début semblait vouloir se rapprocher. Son sourire s'illumina d'une joie nouvelle, passant outre le changement de ton dans la suite de sa phrase. Elle n'hésita pas et sauta sur l'occasion.

« Bien sur ! Il n'y aucun problème à ce que tu m'accompagnes Amarante, j'en serais même ravie ! »

La volonté sous-jacente du Lucario ne lui avait pas échappé, et comme de son côté elle souhaitait prolonger un peu plus cette rencontre si possible, qu'il se propose ainsi subtilement de lui même lui permettait d'accepter sans aucuns regret.

Pourtant le soupire du mâle attira un regard vif et curieux sur lui, le renarde semblant vouloir percer son crâne de ses yeux rouges pour savoir ce qui semblait ainsi le torturer. Ses yeux évitaient ceux de l'alpha, que cela soit conscient ou non, ce fut suffisant pour que les oreilles d'Opale se dressent sur le sommet de son crâne avec une attention toute renouvelée.

Elle fut une oreille attentive à ce fragment de son histoire, un puits sans fond qui ne dévoilerait jamais ce morceau de son âme que lui confia l'Epsilon. Elle boitilla jusqu'à lui et l'enveloppa dans une étreinte chaleureuse, le cachant aux yeux du monde à l'aide de ses neufs queues. Elle appuya sa tête contre son flanc droit et souffla doucement par la gueule, de petite flamme s'en échappant.

« Pourquoi serait-ce ridicule ? Tu as perdu tes parents, pleurer est ton droit. Mâle ou femelle, quelle différence ? Contre moi tu es juste Amarante, un étrange Lucario qui a besoin de faire la paix avec son passé et de pleurer ses morts. »

Elle le garda ainsi contre elle un long moment, le temps pour lui de s'apaiser avant de s'en détacher. Elle lui sourit franchement et commença à boitiller en direction d'Ignis, s'approchant de la forêt avant de se tourner vers le Lucario, les yeux brillants.

« Tu viens Amarante ? On a pas mal de chemin à faire quand même ! »
Invité
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Mer 14 Oct - 15:45
Amarante

Ce contact chaud et rassurant remontait à si longtemps désormais, qu'il te semblait en avoir oublié la sensation. Mais quand elle te prit tout contre elle, t'enveloppant de ses neufs queues et que tu avais pu entendre battre son cœur tout près de ton oreille, d'un rythme régulier et apaisant... Tu t'étais souvenu de cette mère qui n'était plus là. Et c'était à la fois atrocement douloureux et délicieusement encourageant. Toi qui croyais ne plus retrouver cette étreinte simple et pourtant si essentielle, tu avais juste eu peur de ne pas pouvoir résister à un flot de larmes. Après tout, n'étais-tu pas le plus grand pokémon de tous les temps ? Depuis quand un pokémon de pareille ampleur pouvait se permettre de pleurer devant ceux qu'il se devait de protéger ? C'était là la manière dont tu pensais fonctionner. Pourtant, là, dans la fourrure douce de Opale, ce n'est plus la raison qui semblait te guider mais bien tes sentiments. Tu avais sangloté, expulsé ce trop plein de regrets, elle était resté suffisamment longtemps avec toi, sans rien dire, pour que tu aies le temps de t'en remettre. Quand elle s'était éloignée tu avais discrètement essuyé tes yeux, même si ça ne servait plus à grand chose tu avais l'impression de restaurer un peu de ta dignité.

Tu t'étais ensuite levé en souriant, étrangement léger. Et tu l'avais suivie, sans vraiment trop savoir comment rallier Ignis depuis le ruisseau aux pierres précieuses. Tu n'en laissais cependant rien paraitre, espérant qu'elle n'y verrait que du feu, même si tu n'y croyais quand même pas trop. Tu marchais à son rythme, c'est à dire relativement lentement mais c'était plutôt agréable et tu avais la certitude de ne pas la quitter trop vite. Et comme tu ne pouvais pas te permettre de faire tout le chemin en silence alors que tu avais proposé de l'accompagner, tu avais réengager la conversation :

<< Je me suis toujours demandé... Ce que ça pouvait faire d'être Alpha. De savoir où se trouve la sphère et de savoir que c'est ton devoir de la protéger. Tu n'as jamais envie de partager avec les tiens où elle peut se trouver ? Certains disent que c'est un fardeau dont ils n'auraient jamais voulu hériter, tandis que d'autres meurent d'envie d'être choisis... Où te places-tu ? >>
Cette question était loin d'être anodine. Tu te citais directement en la posant, y invitant par la même occasion ton pire ennemi Katharistis, ce traître. Tu craignais toujours qu'Opale puisse te faire du mal, mais plus autant qu'au début, tu avais l'impression qu'il s'agissait d'une personne honnête et intègre malgré son statut supérieur au tien. Elle semblait même porter un certain respect aux Epsilons, ce qui ne te déplaisait pas le moins du monde. Et puis, elle ne te considérait pas seulement comme UN Epsilon, à ses yeux, tu avais l'impression d'être Amarante, une personne à part entière tout à fait différente de toutes les autres. Et c'était vraiment agréable. Tu avais ensuite humé les alentours, par habitude plus que par réelle méfiance, toujours à la recherche de cet être perdu s'étant enfui avec une part de toi de façon tout à fait inconsciente.

<< Dis-moi, te reste-t-il de la famille ? Des proches ? >>

_________________
La vie ne dure pas éternellement:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥] Sam 2 Jan - 2:39
Amarante
Petit Up ♥

_________________
La vie ne dure pas éternellement:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥]
Contenu sponsorisé
[Abandonné] Je suis malade, peux-tu m'aider ? [PV Fils ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peux-tu m'aider ? ( Mac')
» Je suis malade, tu es malade, c'est une invasion de microbe [Avec les Malades du Clan]
» je ne suis pas bavard, je peux quant même? mwhaha
» Je suis un peu Perdu..
» ✚ Je suis de mon coeur le vampire, l'un de ces grands abandonnés... (eden) - uc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Pokemon :: Flood à gogo :: Classeur :: Rps-
Sauter vers: