Partagez|
MessageSujet: Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II {PV Coéos Dim 22 Nov - 16:59
Euphemia




Hey, did you hear me ? It’s me, the lost one part 2
Coéos ▼ Euphemia




Tu t'étais mise en marche sans pour autant presser le pas, tu avais du temps avant que le soleil ne disparaisse. Tu avais quitté la bâtisse pour pénétrer dans la forêt, c'était un simple raccourci pour rejoindre le champ de coquelicots. Néanmoins, tu dévias ta route pour te diriger vers une petite clairière. Eclairée par les rayons du soleil, tu avais légèrement fléchit tes jambes pour sauter et attraper deux baies. Tu lui en as tendu une gentiment, croquant dans la deuxième. Tu faisais attention à ne pas te mettre de jus partout, tu n'avais pas le temps de te baigner encore une fois.

❝ J'espère que tu aimes les baies Pêcha, elles sont mûres comme il le faut.

Ensuite, tu t'es mise en marche, ton fruit dans ta patte et tu attendais qu'il te suive pour ne pas le perdre. Tu vivais ici depuis tellement longtemps que tu n'avais pas de problème d'orientation mais pour un nouveau venu, les terres de Pugna pourraient paraître vastes. Tes oreilles se sont légèrement redressées en entendant ce bruit familier, tu as passé un petit buisson pour te trouver face à une rivière magnifique. Elle brillait comme le feu, son doux son apaisait et c'était un lieu que beaucoup aimaient. Tellement reposant qu'on oublierait presque le temps. Tu t'es tournée vers ton interlocuteur pour sourire doucement.

❝ Si cela ne t'ennuie pas je souhaitais te montrer ce lieu. Il est l'un de ceux que je préfère, on nomme cet endroit « la rivière scintillante ». Ici, il est rare de se battre, le calme est toujours présent. Attention de ne pas regarder cette eau trop longtemps, tu finirais par ne plus voir Coéos.

Ta voix était douce, un peu comme maternelle mais c'était ton ton habituel, tu ne voulais pas qu'il pense qu'il nuisait. Tu t'étais trompée à son sujet, du moins tu le pensais. Il était simplement bon. Tu t'es ensuite éloignée, quelques mètres après, derrière les multiples arbres verdoyants, le paysage changea. Ce n'était pas du bleu, du vert mais bien du rouge. Ecarlate et à perte de vue. Le champ de fleurs était devant toi, tu adorais toujours cet endroit, comme la rivière mais bien plus. Parce que l'odeur de ses fleurs te plaisait toujours autant.

❝ Nous y sommes Coéos.

Finis-tu par dire en détournant tes prunelles vers celles du Latios. Pour voir sa réaction, simplement.

Spoiler:
 





©Etyncelle2014

_________________
PrésentationLiensRPG

je t'offre un doux baiser en orchid
avatar
Messages : 105
Pugna ㄨ Bêta
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II {PV Coéos Ven 4 Déc - 3:50
Coéos












..Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II..

Le Latios avait suivi sans un bruit le Pokémon lapin, lévitant derrière elle en observant les alentours. Il n’était jamais venu ici et, il devait l’avouer, il était plutôt curieux à l’idée d’aller à ce fameux champ de fleurs. Les fleurs qu’Euphémia tenait désormais dans sa patte n’étaient plus l’ombre d’elles-mêmes, mais, malgré tout, il était possible d’imaginer leur ancienne beauté. Du moins, Coéos se l’imaginait parfaitement bien. Il avait toujours eu, après tout, ce don pour discerner la beauté d’une chose – ou d’un Pokémon. Même là où tous voyaient laideur et dégoût, lui, il arrivait à voir la petite étincelle de lumière.

Car le monde est si beau...

Insouciant, Coéos se laissa guider. Il fut très étonné lorsque sa guide s’arrêta proche d’un arbre, dans une petite clairière. Ce n’était tout de même pas ici ? Il ne voyait  pourtant aucune fleur ! C’était-elle perdu en chemin ? Pourtant, n’avait-elle pas été élevée ici ?

Il allait la questionner lorsqu’une masse rose attira son regard. La femelle lui tendait une baie pêcha. Touché par ce geste, le légendaire prit délicatement le fruit de ses pattes.

EUPHEMIA. - J'espère que tu aimes les baies Pêcha, elles sont mûres comme il le faut.

COÉOS. - Je les adore, répondit-il rapidement. Merci.

Le Pokémon bleu et blanc ne se fit pas prier pour prendre une bonne croquée dans la baie rosée. Savourant l’explosion de saveurs sur sa langue, il ferma les yeux. C’était un pur délice. Il dégusta lentement l’aliment pour faire durer le plaisir, puis suivit de nouveau le Pokémon aux longues oreilles. Il l’observa marcher avec une certaine prestance et se demanda un court instant ce que ça faisait, d’avoir deux jambes. Était-ce pratique ? Était-ce une nuisance pour se défendre ou, au contraire, un atout ? Quelles étaient les contraintes ?

Un drôle de bruit attira son attention. Un bruit sourd qu’il reconnaitrait entre mille. Cherchant des yeux la source d’eau, Coéos s’éleva de quelques centimètres avant de suivre de nouveau Euphemia. Une fois un petit buisson passé, une lumière vive l’éblouit. Le légendaire détourna un instant les yeux, puis se concentra  sur l’étendue d’eau qui brillait de mille feux comme si elle était constituée de petits morceaux de quartz.  Devant tant de beauté et de lumière, le Latios resta figé. L’endroit était si reposant, si invitant à la sérénité... Il aurait pu y rester des heures. La voix de sa guide le ramena sur terre.

EUPHEMIA. -  Si cela ne t'ennuie pas, je souhaitais te montrer ce lieu. Il est l'un de ceux que je préfère, on nomme cet endroit « la rivière scintillante ». Ici, il est rare de se battre, le calme est toujours présent. Attention de ne pas regarder cette eau trop longtemps, tu finirais par ne plus voir Coéos.

Par réflexe, l’oméga détourna les yeux, un peu gêné de ne pas y avoir pensé lui-même avant. Il tourna son attention vers la femelle.

COÉOS. C’est vraiment magnifique... Je n’aurais jamais imaginé qu’un tel endroit puisse exister, c’est si lumineux...Je suis honoré que tu aies partagé l’existence de cet endroit avec moi.

Il appuya ses propos d’un doux sourire reconnaissant. Il se doutait qu’elle faisait des efforts, puisqu’elle lui avait avoué plutôt qu’elle n’appréciait pas beaucoup les légendaires. Alors, il était prêt à prendre et à chérir toutes démonstrations de gentillesse qu’elle était prête à lui donner.

Le Latios la suivit tranquillement par la suite. Il n’était pas impatient à l’idée d’arriver, mais il excité à l’idée de voir les couleurs originelles des fleurs fanées. Lorsqu’enfin le paysage changea, il ouvrit de grands yeux émerveillés.
Devant lui se dressait un immense champ de végétaux aussi rouge que ses iris. Émerveillé, il n’osa s’approcher, de peur d’abimer par inadvertance l’un des plants.

EUPHEMIA. - Nous y sommes Coéos.

Le Pokémon volant hocha simplement la tête, toujours captivé par les magnifiques coquelicots. Après quelques secondes il se décida à aller voler au-dessus les fleurs, s’enivrant de leur doux parfum. C’était tout simplement divin ! Coéos vola quelques instants dans les airs, tentant d’en voir le plus possible, puis revint vers Euphemia avec un large sourire.

COÉOS.C’est splendide, ces terres sont splendides ! Tout est magnifique ici... , souffla-t-il en observant une nouvelle fois autour de lui avant de se concentrer sur Euphemia. Merci de m’avoir montré le chemin, Euphemia, ainsi que tous ces merveilleux lieux...

Se remémorant la raison de sa visite sur les terres de la confrérie Pugna, il porta son regard rubis sur les fleurs fanées que tenaient toujours le Pokémon lapin. Appréciant la compagnie de la femelle ainsi que sa douceur maternelle, il chercha rapidement une idée pour l’inciter à rester avec lui encore un peu.
Puis...

COÉOS. – Tu veux bien m’aider à cueillir les plus belles fleurs ?, demanda-t-il timidement. Si tu ne veux pas, ce n’est pas grave, tu en as déjà fait tellement pour moi ! Je ne saurais comment te remercier, d’ailleurs, pour ton aide si précieuse...

Le Latios plongea son regard sincère et aimant dans celui de la Méga-Lockpin. Il appréciait la femelle et son attitude très féminine lui rappelait énormément sa sœur, Latias. Il se sentait donc à l’aise à ses côtés.


Copyright by Coé'


_________________

Coéos vol entre deux nuages en illuminant le ciel en #99cccc

avatar
Messages : 116
Dráko̱n ㄨ Omega
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II {PV Coéos Sam 2 Jan - 13:00
Euphemia




Hey, did you hear me ? It’s me, the lost one part 2
Coéos ▼ Euphemia




Durant le trajet, tes belles prunelles l'avaient observé discrètement, chacune de ses réactions t'amusaient. Si naturel, il n'avait pas l'air de se forcer, aucune arrière pensée. Juste une sincérité qui te rendait heureuse, tu émis un léger rire face à tant de compliments. C'est vrai que les terres de Pugna étaient magnifiques malgré qu'elles soient souvent ignorées, les pokémons préférant se battre.

Entant que Bêta, tu recevais beaucoup de défis et les accepter, parce que malgré ta beauté tu avais aussi de la fierté. Tu gagnais, progressais et montrais qu'ils pouvaient te faire confiance. La victoire était essentielle ici, tu n'y échappais pas, il n'y avais qu'une seule personne qui pouvait te battre. Personne d'autre n'en avait le droit. Ironique, quand on pense que votre dernier combat s'est déroulé ici, dans ces champs de fleurs magnifiques.

Comme tu avais accompli ta tâche, tu t'apprêtais à repartir vers les bois pour profiter de la douce mélodie habituelle. Celle du ruisseau, du vent et de l'odeur des multiples plantes qui t'apaisaient. Néanmoins, avant cela tu l'observais qui reniflait les fleurs en semblant si heureux, inconsciemment il te rendait heureuse. Par son attitude et sa joie, sa naïveté y était aussi pour quelque chose. Tu secouas légèrement ta tête avant de sourire, d'un air paisible et doux.

❝ Ne me remercie pas pour cela Coéos. Je m'étais mal conduite envers toi, il ne fallait pas que tu penses que tu n'étais pas le bienvenue. Pugna regorge de beauté, malheureusement, peu de monde n'en profite.

Tu avais un peu de mal avec ce lieu, il te le rappelait. Ce pokémon que ton coeur chérissait tant, tu détournais le regard et baissait le regard. Personne ne prenait le temps de faire des pauses, d'admirer sa propre confrérie, tout était entraînement. Quelle ironie, toi-même tu avais grandi ainsi même si tu aimais l'art martial. Peut-être que c'est parce que tu étais une femelle que tu t'attardais sur les beautés simples, que tu voulais te pomponner ? Sûrement.

❝ T'aider à cueillir les plus belles fleurs..?

Dans un geste sûrement trop mignon, tu avais penché doucement ta tête sur le côté en entrouvrant ta bouche. C'était une excellente idée, tu pourrais en plus sentir leur doux parfum en toute tranquillité. Tu acquiesças doucement d'un hochement de tête avant d'avancer doucement entre les fleurs pour les observer tout en reniflant l'air, tu t'es penchée vers l'une d'entre elles en disant d'un ton bienveillant.

❝ Pour choisir les plus belles, il faut celles qui ont la meilleure des odeurs, les pétales les plus rouges et prendre garde à ne pas les abîmer en les décrochant.

Tu en pris une entre tes pattes et la retiras d'un geste lent pour que la tige ne se plie pas. Elle te semblait parfaite alors tu la montras à Coéos pour qu'il puisse retenir cette fleur comme exemple.

❝ Un peu comme celle-ci, néanmoins les coquelicots sont tous différents, fait pour chaque pokémon. Je le ressens ainsi. Le coquelicot symbolise la fragilité d'un amour pur ainsi qu'une promesse de loyauté. C'est une belle définition pour cette fleur ne le penses-tu pas ?

HRP:
 




©Etyncelle2014

_________________
PrésentationLiensRPG

je t'offre un doux baiser en orchid
avatar
Messages : 105
Pugna ㄨ Bêta
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II {PV Coéos Mar 5 Jan - 23:57
Coéos












..Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II..


Le jeune Latios était aux anges. Le champ de coquelicots était magnifique et une odeur alléchante lui chatouillait les narines. Les couleurs, vivantes et époustouflantes, lui tapaient dans l’œil, l’attirant comme un aimant de part et d’autre de l’étendu des fleurs. Ici, tout était magnifique. Le paysage avait tant à offrir, il y avait tant de choses à voir ! Il en était presque étourdit. Ses iris rougeâtre se promenaient sur la cime d’un arbre, puis sur un coquelicot fièrement dressé, ensuite sur une feuille qui dansait sur le vent... Le pacifique Pokémon volait en tournoyant, voulant tout voir, tout explorer.

Son énergie un peu dépensée, il était revenu  calmement vers son guide du jour, le visage illuminé par la joie et la gaieté. Il lui en fallait très peu pour lui donner le sourire. La simplicité le touchait droit au cœur, il n’avait pas besoin de plus.

Il remercia chaleureusement Euphemia, ce à quoi elle répondit, souriant avec douceur :

EUPHEMIA. - Ne me remercie pas pour cela Coéos. Je m'étais mal conduite envers toi, il ne fallait pas que tu penses que tu n'étais pas le bienvenue. Pugna regorge de beauté, malheureusement, peu de monde n'en profite.

Pour le légendaire, son comportement du début de leur rencontre était de l’histoire ancienne. Même s’il avait encore de la difficulté à le comprendre, il n’en voulait pas à Euphemia. Elle était comme elle était, tout simplement. Et il l’acceptait ainsi. Il l’aimait ainsi. Était-elle une amie, pour lui ? Il n’eut pas à réfléchir bien longtemps à cette question. Pour lui, le monde était simple. Soit il avait des amis, soit il avait des ennemis. Il ne connaissait pas la notion de "simple connaissance". Si un Pokémon était gentil avec lui et sincère, il le considérait comme un ami. Simple, non ?

Coéos se rappela soudainement la raison de sa présence en ces terres. Il devait former un nouveau bouquet de fleurs pour le jeune Pokémon de sa confrérie, et un magnifique ! Mais... lesquelles choisir ? Lesquelles feraient le plaisir de l’adorable petit Pokémon ? Comment choisir ? Il s’en remit à la belle femelle pour cela.

EUPHEMIA. - T'aider à cueillir les plus belles fleurs..?, répéta-t-elle en penchant la tête sur le côté.

Avait-il été trop imprécis ? Il allait préciser sa requête lorsqu’elle hocha doucement la tête, acceptant sa demande. Ravi, il l’observa se mouvoir gracieusement entre les fleurs, semblant humer leur odeur particulière. Le grand oméga s’écarta pour reprendre sa chasse aux fleurs,  ses yeux glissant d’une fleur à l’autre sans s’arrêter sur l’une d’entre elle. Il était indécis et hésitait sur les caractéristiques à favoriser. Heureusement, Euphemia vint à son secours :

EUPHEMIA. -Pour choisir les plus belles, il faut celles qui ont la meilleure des odeurs, les pétales les plus rouges et prendre garde à ne pas les abîmer en les décrochant.

Le Latios hocha vigoureusement la tête, enregistrant l’information. Alors qu’il allait commencer sa recherche, Euphemia ajouta, un magnifique coquelicot entre les pattes :

EUPHEMIA. - Un peu comme celle-ci, néanmoins les coquelicots sont tous différents, fait pour chaque pokémon. Je le ressens ainsi. Le coquelicot symbolise la fragilité d'un amour pur ainsi qu'une promesse de loyauté. C'est une belle définition pour cette fleur ne le penses-tu pas ?

Coéos s’arrêta pour s’attarder à ces propos. Le coquelicot était donc symbole d’un amour fragile et de loyauté ? C’était romantique ça, non ? Probablement, mais tout ce qui touchait l’amour ne le laissait au dépourvu, c’était trop complexe pour un jeune Pokémon comme lui. Sans réellement en être désintéressé, il ne cherchait pas à connaître ça. Il aimait sa vie présente et ses relations. Cela étant dit, parfois, lorsqu’il se prenait à méditer seul sous la toison étoilée, il se demandait si, dans ses anciennes vies, il avait aimé comme sa mère avait aimé son père. Avait-il eu quelqu’un à ses côtés ? Si oui, qu’est-ce qu’il lui était arrivé, à ce Pokémon ? De quelle race ? La couleur de ses yeux ? Ses goûts ? Tant de questions !

Alors qu’il cherchait les plus belles fleurs pour son bouquet, lévitant au-dessus du champ, il s’adressa à Euphemia d’une voix posée :

COÉOS.Oui, c’est une belle définition et ça colle bien à cette délicate fleur à la couleur éclatante. Il fit une pause, puis demanda : c’est quoi l’amour pur, selon toi, Euphemia ? L’as-tu déjà vécu ?

Le Pokémon légendaire lui offrit un doux sourire avant de s’attarder de nouveau à ses fleurs, bien concentré à sa tâche. Finalement, il en trouva une qui lui convenait et la prit délicatement dans sa patte, coupant la tige avec soin. Les pétales d’un rouge voluptueux l’avait immédiatement convaincu et l’odeur qu’elle dégageait, oh cette odeur... Il la leva, la tenant entre ses pattes avec un immense précaution.

COÉOS.Que penses-tu de celle-ci ?

Copyright by Coé'


_________________

Coéos vol entre deux nuages en illuminant le ciel en #99cccc

avatar
Messages : 116
Dráko̱n ㄨ Omega
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II {PV Coéos Jeu 3 Mar - 10:28
Euphemia




Hey, did you hear me ? It’s me, the lost one part 2
Coéos ▼ Euphemia




Tu t'étais abaissée pour attraper doucement la tige de l'une des autres fleurs et la décrocher tout en la reniflant. L'odorat était l'un de tes meilleurs sens, il te permettait de te délecter de ce doux parfum même si le pollen jaune se collait à ta fourrure. Tu glissas ta langue sur ta patte pour te frotter le museau avant de poser tes yeux sur le Latios. Sa question t'avait prise de cours, tu ne t'attendais pas à cela.

Tant d'innocence et de naïveté qui cette fois te faisait l'effet d'un poignard dans le coeur. Tes yeux s'abaissent pour observer le champ, tu y penses, tu te remémores ce passé si parfait avant cette nuit. Ce jour où ton coeur avait volé en éclat, où tu t'étais retrouvée plus seule que jamais. Quelle ironie d'être encore blessé pour quelque chose qui s'est passé il y a bien plusieurs lunes de cela. Mais tu l'aimes, tu l'aimes encore, tu ne peux le nier.

Ainsi, tu finis par revenir à la réalité, observant le pokemon en face de toi, celui qui t'a posé cette question. Tu hoches très légèrement la tête, ton regard s'est adouci en te rappelant ses souvenirs, la première fois que tu l'as vu, que tu l'as aimé, que tu te cachais dans ta fourrure en rougissant. Tes yeux se lèvent ensuite vers le ciel, tu réfléchis à la meilleure façon de donner une réponse concrète.

❝ L'amour pur... vient lorsqu'on s'y attend le moins, il arrive et amène avec lui le bonheur. C'est quelque chose de léger comme ces nuages, tendre comme un Wattouat mais aussi plein d'ignorance. Cet amour est difficile à exprimer, de peur qu'il ne prenne fin.. As-tu déjà aimé, Coéos ?

Ton explication est floue, toi même qui a vécu cela, tu ne sais pas comment le décrire parce qu'il n'a jamais éclot. Tu attrapes une autre fleur, retournant à cette tâche qui occupe ta journée. Ce n'est pas désagréable, tu as un bon partenaire qui est très agréable. Tu te retournas de nouveau vers Coéos qui te tendait une fleur, beauté naissante tellement magnifique que tu hochas de nouveau de la tête en souriant.

❝ Elle est parfaite, cependant il en faudra plus pour faire un bouquet.

Il y a bien assez de temps pour s'exécuter, le champ ne disparaîtra jamais, seul le soleil pourrait vous arrêter. Il faudrait espérer que Ho-Oh prolonge cette journée.





©Etyncelle2014

HRP:
 

_________________
PrésentationLiensRPG

je t'offre un doux baiser en orchid
avatar
Messages : 105
Pugna ㄨ Bêta
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II {PV Coéos Mer 9 Mar - 3:27
Coéos












..Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II..

Le Latios lévita près d’un agrégat de fleurs rouges, patientant. Il ne savait pas comment sa partenaire du moment allait réagir à sa question. Après tout, ce n’était pas une question simple ni une question qu’on posait régulièrement. Il avait conscience de sa complexité, mais cela ne l’empêchait pas de demander malgré tout. En fait, ce n’était pas une question qui le taraudait quotidiennement. Pas une question dite existentielle. Elle lui était simplement venue au fil de la discussion. L’amour était trop vague, trop abstrait, pour lui. Il ne s’était d’ailleurs jamais questionné sur le sujet. Pour Coéos, l’amour, c’était celui d’un ami, celui d’un frère, celui d’un parent. Autrement, il ne voyait pas.

Tout en guettant du coin de l’œil le champ de fleurs, Coéos vit la Pokémon lapine hochée doucement la tête. Un étrange mélange de mélancolie et nostalgie semblait se disputer la place au fond du cœur d’Euphemia. Il comprit immédiatement que l’amour qu’elle avait vécu ne s’était pas bien terminé. Ne voulant pas la blesser davantage en l’obligeant à se replonger dans ses souvenirs qu’il se doutait douloureux, il se contenta de cette réponse, retournant à sa recherche.

Or, Euphemia ne fut pas du même avis et prit la décision de répondre à sa question.

EUPHEMIA. - L'amour pur... vient lorsqu'on s'y attend le moins, il arrive et amène avec lui le bonheur. C'est quelque chose de léger comme ces nuages, tendre comme un Wattouat, mais aussi plein d'ignorance. Cet amour est difficile à exprimer, de peur qu'il ne prenne fin.. As-tu déjà aimé, Coéos ?

Le légendaire, qui s’était immobilisé lorsque le Pokémon de la confrérie Pugna avait pris parole, resta quelques instants silencieux, méditant sur cette réponse. Cette définition était vague, mais, dans un sens, cela donnait du sens. Ses mots confirmèrent également ce qu’il avait pensé au début : l’amour qu’avait vécu Euphemia avait mal tourné, il en était certain à présent. Cette constatation l’attrista. Euphemia était si gentille, comment ne pas vouloir d’elle ? Elle méritait tout l’amour que ce monde pouvait offrir !

Il se concentra sur la question qui lui avait été posée. S’il avait aimé, lui ? Il papillonna des yeux, réfléchissant. Oui, bien sûr! Il aimait sa sœur, il aimait beaucoup sa sœur ! Ainsi que sa mère, même si de son côté, ce n’était pas réciproque. Il comprenait ses motivations et, malgré cela, il l’aimait. Il aimait également Euphemia; elle était douce et sympathique, comment ne pas l’aimer?

COÉOS. J’aime ma sœur, répondit-il doucement, mais honnêtement. J’aime aussi ma mère adoptive. Et je t’aime aussi, car nous sommes amis, non ?

N’attendant pas réellement de réponse à ses propos, le Latios retourna à sa cueillette. Il montra une fragile, mais magnifique fleur à Euphemia, ce à quoi elle répondit :

EUPHEMIA. - Elle est parfaite, cependant il en faudra plus pour faire un bouquet.

COÉOS.J’y travaille !, s’exclama-t-il joyeusement.

Le jeune oméga voltigea au-dessus du champ, frôlant quelques pétales sans toutefois les abimer. Cela lui aurait brisé le cœur d’écraser ces magnifiques fleurs dans sa cueillette ! Quelque part, il se sentait obligé envers ces végétaux aux couleurs éclatantes. L’idée de détruire l’une de ses fleurs avec indifférence l’écœura. Elles avaient toutes le droit de pousser dans la quiétude, même les plus abimées d’entre elles. Car, à l’intérieur, elles étaient toutes aussi magnifiques les unes comme les autres.

À mesure les minutes s’égrainaient, son bouquet augmentait. Lentement, mais sûrement. Il ne voulait que le meilleur pour son jeune ami.

Copyright by Coé'


_________________

Coéos vol entre deux nuages en illuminant le ciel en #99cccc

avatar
Messages : 116
Dráko̱n ㄨ Omega
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II {PV Coéos
Contenu sponsorisé
Hey, did you hear me ? It's me, the lost one II {PV Coéos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» If you can hear me now I'm reaching out to let you know that you're not alone PV
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]
» remind me how it feels to hear your voice ✿ dylan
» i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Pokemon :: Se dégourdir :: Le Dojo :: La plaine des coquelicots-
Sauter vers: