Partagez|
MessageSujet: Le style est mort. Définitivement. {Tootsie & Edelweiss} Jeu 14 Avr - 2:44
Invité
Un petit sourire illumina le visage autrefois si froid et inexpressif de Tootsie. Ne sachant pas quoi faire de sa journée, elle avait pris la décision de faire un tour sur un autre territoire. Cette fois-ci, son choix s'était porté sur les terres électriques. Leur tempérament avait un charme sans nom, qui attirait la petite Tootsie, qui l'avouait sans honte ni remords.

Planant tel un avion au-dessus des flots marins, elle continua sa course contre le vent pendant de longues secondes. Elle savait qu'elle ne pourrait au grand jamais remporter la victoire, mais simplement jouer le jeu la divertissait. En plus de cela, les eaux turquoises du fleuve enrayaient toute la laideur jamais vue en ce monde. Une telle aura, était-ce vraiment possible? Cette eau limpide aux milles et une teintes, cet arc-en-ciel de nuances qui vagabondaient librement entre le transparent de ce liquide et les éclats verts et bleus des algues et autres plantes sous-marines. Une fumée opaque s'en échappait et prodigeait un sentiment de chaleur rassurant et famillier. Les vapeurs de cette source donnaient de belles émotions, une paix d'esprit rarement ressentie et oubliée de beaucoup qui croulent sous le travail et les ennuis.

Une vitesse impresionnante, une adrénaline des plus pures parcourait le corps de la dragonne de part en part. Ses yeux dorés ne payaient plus d'attention, seul un sourire se distinguait clairement dans cette masse floue et foncant telle une fusée et dissolvant ces déchets naturels, mais tout aussi plaisants. Une once de joie se discernait, le silence habituel des lieux se laissait envahir par les songes les plus discrets de leur seule occupante. Elle virevoltait, faisait quelques tonneaux - trois plus exactement - puis continua sa route, sans but précis. Quelle magnifique occasion pour profiter de cette vue! La vie de vagabonde lui plaisait plus que la vie de clan. N'avoir aucune obligation lui rendait toute son innocence et sa soif d'aventure se faisait rigoureusement jalouser par les plus moroses.

Pourtant, l'épuisement vint rapidement. Les ailes fines et formées de la légendaire flanchaient, se penchaient avec difficulté. Un petit cri de panique se fit entendre. Aucun mot ne fut prononcé, rien ne sortait sauf des petits gémissements de terreur presque inaudibles pour ceux qui n'y feraient point attention. Et bien, cela était exactement parfait pour se faire honte juste avant une nouvelle rencontre. Quelle figure de classe!
Invité
MessageSujet: Re: Le style est mort. Définitivement. {Tootsie & Edelweiss} Mer 20 Avr - 12:15
Invité
Il y avait la détente ET la détente. Et là, tu étais plus détendue que n'importe qui en ce monde. Flottant tranquillement à la surface d'une des nombreuses sources, tu ronronnerais de plaisir si tu le pouvais, mais tu ne le pouvais pas, aussi te contentas-tu de soupirer de bonheur. L'atmosphère particulière des sources invitaient au silence et à la délectation de cet état de transe qui vous faisait oublier tous vos soucis. Alors toi, avec ta grande source juste pour toi, ridicule petit point jaune, tu ne pouvais t'empêcher de ressentir une grande légèreté. Tu avais l'impression d'être seul dans cette atmosphère aussi lourde que rêveuse. Et pourtant, si ce fut le cas lorsque tu étais arrivé il y a de cela 3h, ce n'était désormais plus d'actualité si ce que tu analysais comme étant des petits couinements de peur se rapprochaient bels et bien de ta position.
Ouvrant tes grands yeux bleus - pour ta taille - tu les levas vers le ciel, cherchant à percer la vapeur constante du lieu pour apercevoir la chute inexorable d'un être céleste en direction du précieux bassin que tu occupais. Tu ne perdis pas de temps pour en sortir, te hissant sur un bord de pierre qui séparait deux bassins, et ton ingénieux esprit se mit en route pour ralentir la chute - assurément douloureuse à l’amerrissage - de l'étrange oiseau qui chutait. A une vitesse qui prouvait ton habitude, tu tissais une toile composée de multiples points d'ancrage tout autour du bassin, dont les fils étaient doublés pour plus de résistance - bien que tu doutais qu'avec la chaleur humide elle retienne ta cible. Tu avais donc rattaché le tout à plusieurs endroits un peu plus loin, histoire de maintenir l'être céleste hors de l'eau si la toile cassait. Parce que si il finissait dans l'eau, tu serais bien incapable de le remonter.

La chute ne tarda pas à se confirmer et avec sa vitesse et la proximité de la toile de la surface de l'eau, provoqua une vague sur laquelle tu fis un bref instant du surf avant de te retrouver dans le bassin voisin. Tu en sortis en toussant allègrement et resta étaler sur la pierre un moment pour cracher l'eau de tes poumons. Après tu partis t'assurer de la réussite de ton stratagème. Comme tu t'en doutais la toile avait cédé mais ton mécanisme avait fonctionné et l'oiseau était maintenu à la surface grâce à la partie de la toile sur laquelle il était tombé. Tu pus alors observer l'étrange être qui avait fait une chute du haut du ciel et ta curiosité apparu dans tes prunelles azur. Tu n'avais jamais vu des ailes pareils, certes ton expérience se résumait à un roucarnage voyageur et une artikodin diva, mais c'était suffisant pour voir des ailes d'oiseau. Hors ça, ça n'était assurément pas des ailes standards. Plus curieux encore, tu sautas sur la toile qui maintenait le drôle de spécimen et l'observa avec de grands yeux brillants. Son corps était de rouge et de blanc où un triangle bleu ressortait sur son poitrail. Tu posais tes pattes sur son corps et restais sceptique quand à la matière que tu touchais, c'était un duvet mais il était extrêmement lisse, peu importe dans quel sens tu passais ta patte. Tu projetas une toile devant elle pour pouvoir l'apercevoir un peu mieux et vis rapidement que quelque chose n'allait pas. Pour voir, il fallait ses deux yeux, hors là...

Pris d'une immense curiosité, tu ne retins pas plus le grand sourire qui illumina jusqu'à tes yeux et qui fit claquer joyeusement tes petites mandibules.

« Hey ! Dis, t'es quoi ? Pourquoi tu tombais du ciel ? C'est quoi ton nom ? T'es bizarre comme oiseau ! » enchaînas-tu d'une traite sans rien ne laisse penser que tu puisses être essoufflé à la fin de ta phrase.
Invité
Le style est mort. Définitivement. {Tootsie & Edelweiss}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Pokemon :: Flood à gogo :: Classeur :: Rps-
Sauter vers: