Partagez|
MessageSujet: L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends. Jeu 23 Juil - 3:45
Amarante

A peine le soleil était-il levé, que déjà tu étais à la recherche de graines de pavot pour faire taire la douleur et de toiles d'araignées pour arrêter les hémorragies. Car oui, dans le Dojo, les pokémons combat ne cessaient jamais de s'affronter. Tu ne trouvais pas cela anormal, premièrement parce que tu avais vécu ici mais surtout parce que tu la ressentais toi aussi, cette énergie débordante qu'il vous fallait évacuer. Et de toute façon, les combat qu'ils soient ou non amicaux étaient une forme de défouloir très efficace. N'oublions pas qu'ils sont aussi une forme de passe temps, de divertissement et parfois même, de spectacle. Car oui, quand deux pokémons puissants s'affrontent tous ne peuvent que rester bouche bée devant cette démonstration grandiose de force et d'agilité. Pour conclure, tu avais besoin de faire de grandes réserves pour ne pas être à cours dans un moment crucial.
Toi, tu étais déjà actif tandis que certains dormaient encore et d'autres s'entrainaient d'arrache-pied. En croisant un férosinge, tu pu même constater qu'il y en avait un qui ne s'était pas couché du tout. Les cernes noires qui pendaient sous ses yeux étaient horribles et il ne le savait sûrement pas. Mais tu n'allais pas prendre le risque de taquiner un pokémon aussi sensible de bon matin alors qu'il n'avait pas eu son quota de sommeil. Oui tu étais un pokémon puissant, après tout, tu étais méga-évolué. Mais tu préférais ne pas avoir une victoire trop facile, il n'y avait rien de gratifiant à cela.

Quand ta cueillette fut terminée, la matinée se terminait et le soleil était haut dans le ciel. Tu pris quelques instants pour t'entrainer toi aussi, histoire de ne pas être en retard par rapport aux autres et afin de conserver ton excellente forme physique. Du moins, tu la pensais excellente. Une fois ton énergie dépensée à brasser de l'air (je dois avouer que te voir t'agiter inutilement m'a toujours beaucoup fait rire) tu t'es rafraichi dans une rivière avant de repartir à la chasse aux remèdes en tout genre. Cependant, ce que tu cherchais maintenant n'était plus sur les terres que tu avais l'habitude de parcourir. Il allait falloir aller voir chez tes voisins qui présentaient un climat plus doux et qui avaient par conséquent, une végétation différente. L'idée de marcher au milieu de pokémons d'un autre type ne t’effrayais pas. Qu'ils te regardent s'ils osent, et qu'ils te regardent bien. Tu es de loin le meilleur combattant de ta confrérie et sûrement même, du sanctuaire et pourquoi pas, du monde ? Mon avis ? C'est que tu es vraiment ton orgueilleux, tu n'es ni plus fort ni plus faible, mais qu'importe ce que je dis cela ne changera pas ce que tu penses.

C'est donc d'un pas décidé et avec un oeil attentif et professionnel que tu t'es promené en cherchant ce dont tu avais besoin. Rapidement, tu t'es perdu. Il fallait s'y attendre. Le sanctuaire était immense et jamais tu ne t'aventurais aussi loin seul d'habitude. Mais tu ne perdis pas espoir pour autant, en effet, bien au contraire, l'appel de l'aventure était plus fort que la crainte. Cette sensation de liberté quand le vent soufflait dans ton pelage te était enivrante au possible. Un sourire vint même égailler ce visage si d'accoutumée si sérieux. La solitude et l'exploration... c'est de loin ce que tu as toujours préféré. C'est dommage que ton arrogance t'ai enchaîné à la confrérie qui ne t'a jamais forcé à rester. C'est dommage que le désir d'être grand par le statut et non pas par les actes soit devenu plus grand jusqu'à taire celui de découvrir et de profiter. Mais tu es comme ça que veux-tu, tout le monde fait des erreurs. Même si je trouve que la tienne est particulièrement stupide.

C'est donc égaré que tu as décidé de remonter le courant d'une rivière. Je ne sais pas exactement combien de temps tu as marché mais tu commençais à avoir mal aux pattes. Lentement, un bruit sourd envahissait l’atmosphère, accompagné par une humidité surprenante. Tu es arrivé devant une petite étendue d'eau, sous une immense cascade. Tu n'en avais jamais vu de semblable. Le bruit puissant des tonnes d'eau qui s'écrasent sur les rocher t'assourdissais et faisait battre ton coeur plus vite.

<< C'est donc ça La Grande Cascade ?! Sublime ! >>
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends. Ven 24 Juil - 15:25
Invité
Tamarix marchait, tranquillement, foulant de ses pattes ce territoire qu'il connaissait si bien, son sac de voyage sur le dos. Il avait oublié le nombre de fois qu'il s'était promené sur ces terres, allant de temps en temps sur d'autres, à la recherches de Pokémon Légendaires. Souvent, on lui avait demandé s'il était un de ces Pokémon qui vivent sans Confrérie. C'était une question légitime, lui qui passait si peu de temps dans cet endroit qui l'a vu naître ! Mais à chaque fois, il répondait, le sourire aux lèvres, qu'il était bien un Psionic. Il aimait beaucoup la Confrérie, et y revenait souvent. Il passait alors des journées entières à la Bibliothèque, à chercher, fouiller, apprendre sur ces terres où vivaient d'autres Pokémon si différents, avec l'espoir de pouvoir, un jour, trouver un Légendaire. C'était ça qui l'avait poussé à voyager, à quitter cet endroit qui lui était si cher. Ça et toutes leurs légendes...
Mais, cette fois-ci, Tamarix était resté sur ses terres. Pour une fois, il avait décidé de flâner sur ce territoire tant aimé, d'en redécouvrir chaque parcelle. Il avait déjà fait un tour dans les champs de violettes, mais il avait renoncé, comme à chaque fois, à les explorer jusqu'au bout. Ils étaient bien trop vastes, et s'ils avaient un jour abrité des Légendaires, il l'aurait su. Notre Mistigrix avait donc pris le chemin de la Grande Cascade pour se reposer. Sur le chemin, il réfléchit, se remémorant un texte lut dans un livre ancien. " Loin de tout, dans trois lacs, vivent les créateurs de l'esprit. Ils se nomment Créhelf, Créfollet et Créfadet. Ce sont eux qui ont donné aux êtres vivants les souvenirs, les émotions et la volonté. S'il arrivait à une créature mortelle de réveiller l'un d'eux du sommeil dans lequel Arceus les a plongés, il entrerait dans une colère noire et userait de son pouvoir d'un infinie puissance. Si c'est Créhelf, l'esprit de la mémoire, le mortel se retrouverait alors sans souvenirs, ce qui le forcerait à errer, oubliant d'où il vient ; il pourrait aussi rencontrer Créfollet, l'esprit des sentiments : alors il deviendrait neutre, ne sachant plus ressentir les moindres choses ou les exprimer. Et s'il venait à réveiller Créfadet, l'esprit de la volonté, il se retrouverait alors, tel une coquille, vie d'envies. Il ne souhaiterait plus rien, resterait immobile, continuant de réfléchir et de ressentir, mais sans vouloir vivre. Chacun de ces pouvoirs est extrêmement puissant, et aucune de ces situations n'est préférable à une autre. Il n'est jamais arrivé qu'un Pokémon les sorte tous les trois de leur sommeil, mais si cela arrivait, sa seule échappatoire serait la mort. "
La mort... Ce serait le seul moyen d'échapper à la colère des trois Légendaires. Mais Tamarix ne s'inquiétait pas. Il n'avait qu'à attendre que l'un d'eux soit réveillé et calmé pour aller lui parler ! Et si jamais ils utilisaient leurs pouvoirs sur lui, eh bien il aura été heureux de faire leur connaissance, quitte à devenir un légume. Et puis il y avait bien d'autres Légendaires tout aussi dangereux, ce n'était pas ça qui allait lui faire peur ! Enfin... Le Mistigrix avait beau jouer les durs, il était mal à l'aise en pensant cela. Car l'idée d'oublier tout ce qu'il savait, de devenir sans émotions ou un légume ne l'enchantaient guère. Il voulait rester en vie le plus longtemps possible pour rencontrer un maximum de Légendaires, même s'il savait que c'est dangereux... Enfin, pour l'instant, il ne lui était pas arrivé grand-chose. Il n'avait même pas encore rencontré de Légendaire...
Tamarix en était là de ses réflexions lorsqu'il s'arrêta net. Devant lui, au bord du bassin accueillant la Grande Cascade, se dressant un Pokémon qui lui était totalement inconnu. Et pourtant, il en connaissant un tas ! De dos, le Pokémon ressemblait à un Lucario, mais... C'était comme s'il appartenait à une race totalement différente. Il semblait plus grand, plus fort aussi, et même son odeur n'était pas tout à fait la même. Mais il ressemblait tant à un Lucario ! Comment était-ce possible ? Tamarix s'approcha lentement, les yeux écarquillés d'étonnement et d'admiration. Ce Pokémon, quel qu'il soit, dégageait une puissance incroyable. Une puissance digne d'un Légendaire... Tamarix n'y croyait pas. Son rêve deviendrait enfin réalité ? D'un pas lent, il s'approcha. Le Pokémon venait de dire quelque chose qu'il n'entendit pas, pris dans sa contemplation. Il finit par arriver près de lui, le regardant avec des yeux brillants.

" Excusez-moi... Seriez-vous un Légendaire ? "

Sa voix avait légèrement tremblé, tant l'émotion était grande.
Invité
MessageSujet: Re: L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends. Ven 24 Juil - 20:20
Amarante

Tu ne l'avais pas entendue ni vue s'approcher cette petite créature. Le bruit de la cascade avait dû couvrir ses pas. Et émerveillé par ce splendide paysage, tu n'avais pas été suffisamment méfiant alors que tu étais en territoire inconnu. Pas ennemi étant donné le fait qu'il n'y avait pas de frontières ni même de conflits, mais l'idée demeurait pourtant. Les inconnus à tes yeux ont toujours été des menaces potentielles à ne pas négliger, même s'ils sont tout petits et avec de grands yeux scintillants.

Comme la créature qui t'approche avec une lenteur presque effrayante. Pourtant voilà, perdu dans ta contemplation tu n'y fais toujours pas attention. Du moins, pas tant que sa voix ne s'élève pas, portée par le vent. Elle tremble légèrement. Tu sursautes presque, surpris, mais tu arrives à conserver ta dignité, ce qui n'est pas chose facile. Tu tournes la tête dans sa direction pour dévisager cette petite peluche. Son pelage presque tout bleu parfois blanc est presque aussi sombre que le ciel nocturne. Il arborait une apparence qui te paraissais plutôt juvénile et n'avais pas l'air d'être un combattant de renom. S'il ne t'avais pas fixé d'une manière aussi étrange en posant cette questions, tu aurais fait demi-tour en l'ignorant royalement. Mais voilà, tu ne pouvais pas faire ça.

Tu hésitais. Que devais-tu lui répondre ? La vérité ? Lui dire que tu n'étais qu'un pokémon tout à fat banal un jour tombé sur un caillou par accident qui t'avais encore fait évoluer alors que tu pensais en être à ton stade final ? Ou alors... Faire la pire et la meilleure chose de l'univers selon toi, mentir. Tu étais doué pour ça, parce que comme tu gardais souvent ton expression sérieuse, il était difficile de savoir quand tu mentais ou non. De plus, pour quelqu'un qui ne te connait pas, ça risque d'être encore plus facile. Alors quoi ? Tu vas lui raconter un bobard en avançant que tu est bel et bien un légendaire ? Vu la façon dont il te regarde, des étoiles plein les prunelles, il est très probable qu'il gobe ça sans se poser davantage de questions. Mais si plus tard il apprend la vérité, tu peux être certain que tu te seras fait un ennemi qui aura le sentiment d'avoir été trahi. Un peu comme toi, quand tu étais un peu plus jeune... Peut-être mais, ma perspective d'être enfin ce que tu as toujours voulu être rien qu'une fois, se tenait là, devant toi. A portée de patte il ne demandait pas plus que de te croire.

Un sourire s'était alors dessiné sur tes lèvres. Tu souriais rarement, seulement quand tu t'apprêtais à faire quelque chose de vraiment amusant et que ton cœur commençait à accélérer. Tu t'es légèrement baissé pour être à sa hauteur. Tu ne savais pas comment t'y prendre avec les enfants mais qu'importe.

<< En effet. >> lâchas-tu sereinement Moi à ta place, j'aurais honte, ne serait-ce qu'un tout petit peu. << Je m'appelle Amarante, et toi, qui peux-tu bien être ? >>

Et comme une fois partit tu ne sais plus t'arrêter, tu rajoutes :

<< Je suis le pokémon du combat. C'est moi qui établit les règles et veille à la bonne exécution de ceux-ci. Je désigne le vainqueur. Je suis l'esprit de la compétition mais aussi celui de la détermination et de la volonté. Et toi ? Que peux-tu bien faire ici ? >>

C'était finit. Si quelqu'un apprenait cette... immondice tu étais bon pour l'exil et la honte serait à jamais gravée sur ton être.

<< Évidemment, c'est un secret. >>

avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends. Dim 26 Juil - 16:05
Invité
L''étrange Pokémon s'était retourné et avait souri. Il ressemblait incroyablement à un Lucario, et pourtant ! Il dit à Tamarix qu'il était bien un Légendaire, et qu'il s'appelait Amarante. Aussitôt, le Mistigrix sentit son coeur bondir de joie. Enfin ! Il rencontrait un Légendaire ! Il était tellement heureux ! Un immense sourire s'étala sur son visage qui se peignit d'admiration. Comment avait-il pu un instant douter de ce Pokémon ? Evidemment que c'était un Légendaire, ça crevait les yeux ! Il était si grand, si majestueux, si parfait ! Comme ses semblables !
Amarante lui expliqua qu'il était l'esprit du combat, qu'il en établissait les règles et désignait les vainqueurs. C'était lui qui poussait les Pokémon à faire leur maximum, bien sûr... Un instant, Tamarix se sentit troublé. Nulle part il n'avait vu pareille légende. De tous les livres qu'il avait lus, aucun n'indiquait qu'il existait un Pokémon du combat. Le temps d'une seconde, il se demanda si Amarante ne se fichait pas de lui.
Mais ses doutes furent balayés par sa dernière phrase. Evidemment, il tenait à garder son identité secrète, pour ne pas que les vaincus lors des affrontements ne viennent se plaindre ! Il vivait dans le secret, caché derrière les autres Légendaires, régissant les combats dans l'ombre, alors évidemment qu'aucun livre n'en parle ! Il avait demandé à garder le secret à tous les Pokémon qu'il avait rencontré ! C'était tellement évident. Le chat se sentit honteux d'avoir pu douter d'un tel Pokémon. Il était bien trop méfiant. Il sourit de nouveau, levant la tête pour répondre aux questions de son interlocuteur.

" Je me nomme Tamarix, je suis si heureux de vous rencontrer ! Vous ne pouvez pas imaginer comme ça me fait plaisir de rencontrer enfin un Légendaire ! Je n'étais qu'un simple Mistigrix à la recherche de vos semblables, désespéré, mais là, je vous trouve ! Je n'arrive pas a y croire ! Bien sûr, je ne révélerai jamais votre secret à personne, ne vous inquiétez pas. Nom d'Arceus, c'est complètement dingue ! Qu'est-ce que vous pouvez bien faire ici ? Il y a peu de Pokémon qui viennent combattre par là, c'est un endroit super calme, mais après tout, vous avez le droit de vous reposer aussi, hein ! "

Il parlait vite, sans reprendre sa respiration, tant il était excité. Les mots jaillissaient, sans cesse, et il se mit à raconter au Légendaire tous les livres qu'il avait lus, les contrées qu'il avait explorées dans l'espoir de rencontrer un Pokémon tel que lui, sans succès. Il lui raconta tout, l'incident de la bibliothèque quand il était petit, ses rencontres jusqu'à ce jour, d'un air enthousiaste. Et, brusquement, il s'arrêta, une patte sur la gueule.

" Oh, pardon... murmura-t-il. Je suis désolé... Je trouve ça tellement incroyable que je me met dans tous mes états... "

Il soupira, se passant une patte sur les yeux. Mais pourquoi s'était-il mit à parler comme ça ? Amarante devait le prendre pour un fou ! Il ne lui avait même pas posé de questions sur lui. Quel crétin il faisait ! Si rencontrer un Légendaire le mettait dans un état pareil, il valait mieux qu'il arrête ses recherches...
M'enfin. Il se reprit, se houspillant intérieurement, et leva de nouveau les yeux vers Amarante.

" Dites, demanda-t-il d'un ton plus mesuré. vous n'auriez pas un camarade Légendaire complémentaire ? Enfin, je veux dire, comme Groudon et Kyogre, Xerneas et Yveltal, tout ça... "

Il était redevenu parfaitement calme, fixant le Légendaire avec sérieux et attention en attendant sa réponse.
Invité
MessageSujet: Re: L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends. Dim 9 Aoû - 14:49
Amarante

Il était tout de même adorable ce petit pokémon. Il souriait, du plus beau et du plus pur sourire que tu n'ai jamais vu à ce jour. Son cœur battait-il la chamade ? Tu étais prêt à le parier. Si tu tendais l'oreille, peut-être pourrais-tu l'entendre d'agiter frénétiquement son petit cœur ? En parlant d'un organe aussi vital... peut-on vraiment dire que tu en as un toi ? Je veux dire, dans le sens psychologique du terme, autrement tu ne vivrais pas et je ne serai même pas là pour raconter ton histoire ! J'en doute, et beaucoup doivent penser comme moi et ils ont sûrement raison. Quel genre de pokémon ayant un tant soit peu d'amour propre et d'honneur aurait osé mentir à cette pauvre créature ? Bien sûr, tu es un génie, tu ne manque certainement pas de culot, mais un génie du mal. Sais-tu ce qui arrive généralement à ceux qui plongent la tête la première dans les ténèbres ? Ils ont une fin affreuse, bien souvent abattus par leurs némésis qui sont l'incarnation de la justice et de la lumière... Mais peut-être suis-je en train de m'emporter, après tout, ta vie n'est pas un dessin animé n'est-ce pas ? Et tu n'as fait que mentir que je sache. Du moins... pour le moment. Qui sait ce qui pourrait te passer par la tête ?

Pour le moment, tu avais la tête relativement vide, plutôt satisfait de l'histoire bancale que tu avais inventé en quelque secondes. Le sourire de la créature fut assez clair, elle te croyait. Il releva la tête et se présenta. Tamarix, un nom étrange, un nom qui pouvait faire penser à une sorte de pierre précieuse. Il entama un petit discours qui expliquait les étincelles qu'il avait eu dans son regard en t'apercevant. Il cherchait les légendaires, il voulait les connaitre et les rencontrer. Mais contrairement à toi, ce n'était visiblement pas pour se mesurer à eux dans un combat farouche jusqu’à la mort. Non, il ne nourrissait pas les mêmes ambitions ni les mêmes sentiments à leur égard. Il, sans même les avoir déjà rencontrés les appréciait et toi tu en étais jaloux. Déjà sur ce point, vous étiez différents. Ce qui n'était pas plus mal, car il t'apportait en ce court instant, tout ce dont tu avais toujours rêvé. Tout ce pourquoi tu cherchais à te perfectionner. Mine de rien, ce pokémon pokémon était plutôt mignon, mais tu ne l'avouera sans doute jamais.

Tu pensais qu'il allait s'arrêter de raconter sa vie rapidement, mais tu t'étais lourdement trompé. Après tout, il n'était pas rare que l'on vienne te raconter une petite anecdote et cela ne te dérangeait évidemment pas. Mais tu n'étais pas préparé à ce qui suivait. Ce flot d'informations, de descriptions, d'évènements et de sentiments auquel le petit Tamarix t'exposais t'étais jusqu'ici étranger. Il racontait avec une passion audible ses recherches, te parlait de ses lecture (sais-tu lire ? Je me le demande) et de ses désirs. Il te parla de ses rencontres, et même d'un incident qu'il avait provoqué à la bibliothèque de manière tout à fait involontaire. Tu l'avais écouté, les sourcils légèrement froncés et le regard sérieux, comme d'accoutumée. Tu en avais aussi profité pour t'assoir en tailleur sur l'herbe fraiche, puisque de toute évidence malgré sa jeunesse il avait encore beaucoup à dire.
Mais soudainement il s'est arrêté et a posé sa patte sur son museau, penaud de toute évidence. Tu aurais pu l'écouter pendant encore longtemps même si ses qualités de conteur étaient discutables, mais voilà il avait peut-être jugé en avoir trop dit. Un petit sourire s'était dessiné sur tes babines. Tu avais presque oublié à quel point jeunesse rimait avec énergie.

<< Ma foi, voilà des années d'existence bien remplies, je suis étonné. Je suis aussi ravi et chanceux d'avoir eu l'occasion d'en apprendre davantage sur une personne telle que toi. Ta détermination est une force, ne l'oublie jamais. >>
La nouvelle question du petit pokémon te laissa perplexe. Parce que tu avais beau inventer des histoires, elles n'allaient jamais très loin et tu n'y connaissais franchement rien en pokémons légendaires. Mais une idée te passe par la tête, tu penses qu'elle pourra te permettre de t'en sortir.

<< Je l'ignore. A vraie dire... Je n'ai pas mémoire de ma vie passée. Je ne sais pas comment cela à pu se produire, mais j'ai tout oublié. Tout, excepté le nom qui m'a été donné ainsi que la mission que je dois accomplir. C'est comme si je n'étais... personne. >>

HRP:
 

_________________
La vie ne dure pas éternellement:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends. Ven 28 Aoû - 12:57
Invité
Tamarix sourit, flatté d'être complimenté par un tel Pokémon, et heureux que celui-ci ne se soit pas offusqué de son trop-plein d'énergie. Il lui arrivait parfois de parler sans s'arrêter, en oubliant presque que la personne face à lui n'avait peut-être pas toute sa vie pour l'écouter parler. Mais parler, il adorait ça. Il pouvait raconter tout et n'importe quoi pendant des heures, surtout lorsqu'il se trouvait face à un Pokémon qui acceptait de l'écouter. Plus d'une fois, il s'était fait rabrouer par un interlocuteur agacé, mais cela n'avait pas réussi à lui boucler le museau, bien au contraire.
D'ailleurs, ce n'était pas parce qu'il parlait beaucoup qu'il n'écoutait pas. Tamarix pouvait très bien s'asseoir face à un Pokémon et l'écouter parler de sa vie, de ce qu'il avait vécu ou même de ce qu'il avait mangé la veille sans émettre le moindre son. Car, d'après lui, toutes les histoires méritent d'être racontées.
Il se souvint, que lorsqu'il était un petit Psystigri, il aimait écouter derrière les portes les conversations des adultes. Il s'asseyait contre le panneau de bois, les oreilles dépliées, et écoutait tout ce qui se disait, amplifiant les sons grâce à ses pouvoirs psy. Et alors, les yeux mi-clos, il se laissait bercer par les paroles qu'il entendait. Quelque fois, il y avait des disputes, parfois des discussions stratégiques, ou juste une banale conversation entre deux amis. Mais une fois, il s'en souvenait très bien, il avait assisté à un rendez-vous. Le petit Pokémon ne s'asseyait jamais derrière les même portes, ne voulant pas abuser de l'intimité des même Pokémon plusieurs fois, et c'est en se postant devant la chambre d'une Gardevoir qu'il avait entendu ces mots. Son amant, un Neitram qu'il connaissait et détestait pour son arrogance, était déjà là. Tamarix les entendait se raconter leur journée, il les entendit se moquer d'un Pokémon maladroit, puis ce fut le silence. Intrigué, il avait froncé les sourcils, puis s'était collé tout contre la porte. Il entendait leurs respirations, mais aucun autre bruit. On aurait entendu un Fermite passer.
Puis, il entendit un froissement, comme le bruit que la robe de la Gardevoir faisait lorsqu'elle marchait. Il entendit ses pas légers, puis de nouveau le silence. Et de nouveau leurs voix. Cette fois, elles étaient douces, caressantes. Le chat restait immobile, les oreilles et les yeux grands ouverts, tentant de comprendre ce brusque changement d'attitude. Mais que se passait-il dans cette pièce ? Les voix des deux Pokémon n'étaient que murmures. Jamais il n'avait entendu qui que ce soit prononcer des mots aussi touchants. Il se sentit parcouru d'un long frisson et, bien que très jeune, il comprit qu'il se déroulait derrière cette porte quelque chose d'important. Ils continuèrent à se parler ainsi un bon moment. La voix du Neitram, habituellement si casse-pattes, était devenue tendre. Il parlait de la Gardevoir, lui disant et répétant qu'elle était magnifique, sublime, splendide. Qu'il l'aimait plus que tout. Mais...
C'est à ce " mais " que retentit un grand bruit dans la pièce qui fit sursauter Tamarix. Il entendit la Gardevoir crier, mais il y avait eu tant de bruit, et il était apparut si brusquement que le matou ne comprenait plus rien à ce qu'elle disait. Il s'était redressé, rabattant ses oreilles sur son crâne et les couvrant avec ses pattes, les yeux écarquillés. Ce n'était même plus la peine d'être collé à la porte pour entendre les injures qu'elle lançait à la figure du Neitram, qui devait passer un sale quart d'heure. Sans attendre qu'on le découvre et totalement terrorisé, Tamarix avait filé. Il avait déjà assisté à des disputes, mais jamais d'une telle violence. Ce qui le choquait tant, c'était qu'elle n'était pas montée petit à petit, mais qu'elle avait éclaté, sans prévenir, à cause d'un simple " Mais ". A cet instant-là, il s'était juré de ne jamais contrarier une femelle.

Mais pourquoi pensait-il à cela maintenant ? Ses pensées avaient encore dérivé. Il leva le museau vers Amarante.

" Vous avez tout oublié ? C'est incroyable... Mais c'est impossible que vous ne soyez " personne ". Nous sommes tous quelqu'un. "

Il dévisageait le Légendaire, les bras ballants, réfléchissant à toute vitesse. Peut-être que l'amnésie d'Amarante avait été causée par un choc ? Ce n'était pas rare qu'un Pokémon tombe sur la tête ou ce genre de choses. A moins que ce n'ait été lors d'une rixe... Mais il aurait été impossible de lui effacer la mémoire si radicalement ! A moins que... Il plissa les yeux, s'interrogeant. Puis il se redressa, un grand sourire aux lèvres.

" Venez ! lança Tamarix en se détournant de la cascade. On va aller chercher Créhelf, et il vous rendra votre mémoire ! "

Hrp:
 
Invité
MessageSujet: Re: L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends. Sam 5 Sep - 20:00
Amarante
Être quelqu'un ? Au final qu'est-ce que ça pouvait bien signifier ? Enfin, toi tu le savais tu te battais dans ce but là, mais... pour les autres ? Qu'en était-il ? Pensaient-ils que c'était une sorte de droit acquis à la naissance ? Ou comme toi, un combat de chaque seconde pour dompter et surmonter les obstacles que le destin éparpille sur la route ? C'était difficile à dire, et difficile à demander. Parce que en principe, quand on pose une question on s’attend à recevoir la, même ou d'indiscrétion équivalente. Or toi tu n'avais aucunement l'intention d'éclairer qui que ce soit sur ta personne, du moins aujourd'hui tu n'étais pas d'humeur à cela. Alors en théorie, du moins selon tes règles de conduite, si tu n'étais pas prêt à fournir d'explication tu n'avais pas vraiment droit d'en demander...
Quoiqu'il en soit, tu n'étais pas vraiment convaincu par le discours que tenait le petit pokémon bien qu'il était animé de bonnes intentions (tu n'en avais aucun doute il était beaucoup trop... trop expressif pour parvenir à le cacher convenablement). Quoiqu'il en soit tu ne pouvais pas décemment le laisser sans répondre à ses mots qui se voulaient rassurants.

<< Peut-être. Mais ne plus savoir d'où l'on vient, c'est ne pas savoir où l'on va... >>

Et pour t'être occupé de quelques cas d'amnésies partielles ou plus graves, tu savais que tu ne mentais pas de ce côté là. Comment savoir ce que l'on veut faire si on ne sait pas ce que l'on a été ? Difficile. De plus comment évoluer dans un monde dans lequel on a oublié les règles les plus élémentaires ? S'adapter n'est pas impossible mais une fois arrivé à l'âge adulte tout est franchement plus difficile parce que l'on considère que les erreurs ne sont plus permises. Ce qui en soit est étrange, puisque ce n'est pas parce que l'on vit 2 ans de plus que l'on devient plus intelligent. Enfin, tout ça pour dire que les Confréries...non, les pokémons sont vraiment étranges entre eux.

Quand tu avais entendu le nom du pokémon tu avais haussé les sourcils, quelque peu surpris d'entendre une proposition pareille. Crehelf tu ne le connaissais que de nom, tu savais vaguement à quoi il ressemblait mais tu n'en savais pas davantage. Ah si, tu pouvais te vanter en disant qu'il pouvait rendre la mémoire aux pokémons, selon une information très fraîche et sûrement vraie. Quoiqu'il en soit, tu ne pouvais pas refuser, pas après ce que tu venais de dire. Mais partir à sa recherche, ça ne signifiait pas forcément le trouver... En espérant qu'il n'était pas en train de trainer dans le coin, autrement tu étais plutôt mal. Tu avais hoché la tête en souriant tendrement, comme touché par l'attention et les efforts de Tamarix.

<< C'est gentil à toi de vouloir me venir en aide. J'espère ne pas trop t'importuner. En revanche... je dois t'avouer que je ne sais pas du tout où chercher. Es-tu sûr que c'est lui qui me rendra la mémoire ? Il en est vraiment capable ? >>
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends.
Contenu sponsorisé
L'ignorance et la naïveté sont des faiblesses, tu l'apprendras à tes dépends.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les souvenirs sont tes faiblesses. Que la force soit avec toi, jeune Padawan |Feat Padawan Québécoise|
» La « démocratie haïtienne » : Quels sont les enjeux ? - 29 octobre 2010
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Pokemon :: Flood à gogo :: Classeur :: Rps-
Sauter vers: