Partagez|
MessageSujet: Ose approcher Cauchemar, je t'attend. [PV : Tenshi] Mar 21 Mar - 18:32
Cinério
Je m’étais promis il y a quelques jours de cela, de me rendre à ce lieu ressemblant fort au champs de tulipes de ma confrérie. C’est donc aujourd’hui que je décidai d’y aller. Je savais que ce fameux lieu se trouvait à la confrérie Pugna.

“Comment ces barbares peuvent-ils avoir un endroit aussi reposant que le champs de coquelicots ? Ce n’est pas logique, il doit y avoir anguille sous roche de la part de mon informateur.”

N’étant encore pour le moment, jamais allé à la confrérie Pugna, pour les mêmes raisons que précédemment. Je ne pouvais donc pas y aller en me téléportant et devais donc utiliser le moyen le plus courant : à pied.

“Quelle perte de temps ! Marcher ! Comment font donc les autres, eux qui doivent mettre plusieurs minutes à aller d’un point A à un point B... Tout le monde n’a pas la chance d’être Psy j’imagine.”

Je me promis intérieurement de faire un jour un grand voyage afin de pouvoir plus tard me déplacer plus rapidement à ces endroits, au moins ce sera fait.
Je demandai donc à une personne lambda par où se trouvait la confrérie Pugna, il me désigna une direction d’un air assez hasardeux et je me téléportai là où ma vision portait le plus loin. Je fis une halte de plusieurs minutes afin de reprendre mon souffle : la téléportation bien que fort utile était assez fatigante, en effet.
Je continuai donc ainsi pendant quelques heures et finis par tomber non loin d’un Mackogneur et un Tygnon en train de se battre. Amicalement ou non je ne sais pas. Mais je pensai être enfin arrivé chez les Pugnas, ce qui était étrange… Aucun paysage dévasté par des combats sans fin à l’horizon.

Hey ! Pourriez-vous m’indiquer la direction d’un immense champ de fleur ?

D’un de ses quatre bras le Mackogneur me montra une direction tout en esquivant un crochet du Tygnon.

“Tsk, même pas un regard. En plus de se battre, aucun sens de la politesse”

Merci bien. Bon…. combat à vous.

Avant de pouvoir voir si l’un des deux ne me souhaite une bonne journée, la probabilité étant très faible je me téléportai une nouvelle fois dans la direction indiquée. Puis une autre et une autre. Pour finalement arriver à ma destination.
En effet, cet endroit ressemblait fort à ce magnifique champs de violettes de la confrérie Psionic, à l'exception que le paysage entier était rouge sang.

“A l’image de ses maîtres”

Mais je dois bien avouer que je me suis peut-être laissé un peu emporé sur le lieu de vie de ces Pugnas. Le paysage n’était pas si mal. Mais je n'étais pas venu pour le paysage.
Je me téléportai une ultime fois afin de me retrouver plus profondément dans le champ de coquelicots et m'allongeai sur le sol. Ce n’était pas si désagréable finalement. L’air portant les effluves des coquelicots ne valait pas celui des violettes mais, comme on dit : rien n’est parfait, surtout chez les Pugnas.
Mais malgré ce proverbe inventé à l’instant, je fus très vite emporté par un sommeil de longues heures de téléportations fatigantes.
Mais alors que je fus dans mon rêve, quelque chose n’allait pas. Je sentais quelque chose. Mes rêves étaient désagréablement troublés. Un simple cauchemar probablement.

Spoiler:
 


Corrigé par Amarante


:coeur:
codage par greenmay. sur Apple Spring.
avatar
Messages : 350
Mégalomaniaque
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ose approcher Cauchemar, je t'attend. [PV : Tenshi] Jeu 23 Mar - 14:46
Tenshi
Aujourd'hui, je suis d'une humeur extraordinairement mauvaise. Comment dire que j'ai juste envie d'aller flanquer la peur de sa vie au premier venu. Pourquoi tant de colère ? Vous ne voulez pas savoir. Non, sérieusement, ce n'est pas joyeux du tout. Vous voulez savoir ? J'ai titillé votre curiosité et ça vous démange de me questionner ? Bon, je vous aurais prévenu.

Pour commencer, hier, un Gamma m'a manqué de respect alors que je suis son Alpha. Pour continuer, un pauvre pokémon s'en est prit à moi pendant que je me baladais tranquillement. Autant vous dire qu'il l'a bien regretté. Quand je l'ai quitté, il pleurait encore comme un Oméga cherchant sa maman. Quel ridicule. Déjà que j'étais dans un assez mauvais état d'esprit, il a fallut qu'un Oméga en rajoute. Quand je suis rentré au camp pour dormir, j'ai découvert ma tanière sans dessus dessous. Le petit n'avait pas été surveillé par ses parents et il en avait profité pour semer le bazar partout où il était allé. Il m'a fallu tout la nuit pour remettre le camp en ordre.

Actuellement, je n'ai pas dormi depuis environ 40h. Je peux vous dire que je suis très à cran. J'ai donc décidé de partir du clan pour calmer mes nerfs. J'ai voulu aller à la Caverne de Glace, mais bien sûr, la neige n'a pas voulu me laisser passer. Du coup, je me retrouve à errer sans but sur les territoires.

C'est vers le territoire de la Confrérie de Pugna que je rencontre une personne pour le moins intéressante. J'ai juste le temps de me cacher de sa vision en le voyant se téléporter vers moi. C'est un Gardevoir qui se déplace en se téléportant. Que c'est ridicule de ne pas marcher pour de si petite distance.

Je ne sais pourquoi mon instinct me dit de le suivre. J'ai l'impression que je vais pouvoir m'amuser avec lui. Petit soucis, il se téléporte plutôt loin et de façon que je ne prédis pas. Cependant, au vue de sa direction, il va voir le champs de coquelicots. D'ailleurs, je l'ai jamais vu ce champs. Raison de plus pour le suivre.

Arrivé devant le champs, je le vois s'arrêter pour admirer le champs. J'en profite pour faire de même tout en étant caché dans l'ombre des arbres. C'est vrai qu'il est magnifique. On dirait qu'un champs de bataille a eu lieu ici. Le sang a tellement coulé que les fleurs ont prit sa couleur.

Tiens, elle est partie où ma future victime ? Dans ma contemplation du paysage, je l'ai perdue de vue. Pourtant je suis sûr qu'elle n'est pas loin. C'est malin ça. J'ai plus qu'à le chercher dans toutes ces fleurs. Pourquoi je n'ai pas de capacité de détection ? Cela me serait bien utile. Par contre, je peux le trouver s'il dort.

Je me concentre légèrement pour trouver un dormeur. C'est bon, je t'ai trouvé mon petit Cinério. Je m'approche de sa position pour établir un lien plus puissant tout en restant caché si jamais il se réveille. Je le laisse dormir encore un peu, le temps de choisir ce que je vais lui montrer. Je regarde ses rêves pleins de candeur et d'innocence sur ce qui l'attend. J'ai trouvé ! Tu vas payer pour tout les autres mon petit Cinério.

J'entre dans sa tête ou plutôt dans ses rêves. Pour le moment, il est dans une forêt des plus banales. La forêt du silence où règne une paix calme et réconfortante. Plus pour très longtemps. Lentement, très lentement, le silence de paix se changent en silence pesant et angoissant. Je mets le cadre progressivement.

Je vois le Gardevoir se poser des questions. Pour le moment, il ne se rend compte de rien. Je sens pourtant que ça ne va pas durer longtemps. Je fais fuir des pokémons. Ils courent vers lui sans le voir et le dépassent sans se soucier de lui. Certains lui sont familiers et d'autres non. J'utilise ses sentiments pour comprendre qui il aime.
Lorsqu'il voit une petite Aquali, quelque chose change. Je ne saurais quoi dire, mais il y a un changement vraiment distinct. J'en profite aussitôt. Je fais apparaître des yeux rouges terrifiants et meurtriers derrière l'Aquali. Je m'inspire de mes propres yeux tout en les rendant encore plus monstrueux.

Je me délecte du spectacle. Un rire diabolique m'échappe ce qui rend la scène encore plus terrifiante. La petite Aquali chute et n'arrive pas à se relever. Elle appelle Cinério à l'aide d'une voix complètement terrifiée. L'ombre aux yeux rouges arrive sur elle et l'avale toute crue. On entend le cri de l'enfant raisonner dans le silence pesant de la forêt. La terreur empli le lieu.

Pourtant, je sens quelque chose clochait. J'ai eu l'effet voulu, mais je sens que je ne maîtrise plus totalement le cauchemars. Je ne m'en inquiète pas, je suis déjà tombé sur des personnes qui arrivaient à savoir qu'ils étaient dans un rêve. Cependant, ce n'est pas la même chose. Quelque chose cloche. Qui est ce Gardevoir déjà ?

Je sens que j'ai loupé quelque chose. Il me manque une donnée qui peut tout changer. Ce n'est pas grave. Je me suis bien amusé. Même s'il découvre que c'est moi qui lui ai montré ce cauchemars, la peur restera toujours là. Mon imagination puise dans les peurs les plus profondes qu'ont mes victimes. Lui, il a peur de perdre cette petite Aquali pour une raison qui m'échappe.

Spoiler:
 


Corrigé par Amarante


:coeur:
codage par greenmay. sur Apple Spring.

_________________


Mon plus grand secret !:
 
avatar
Messages : 139
Tenebrae ㄨ Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ose approcher Cauchemar, je t'attend. [PV : Tenshi] Ven 24 Mar - 13:43
Cinério
Quel monde tout de même intéressant qu’est le monde onirique, il ne cessera probablement jamais de m’épater. Comment un monde pouvait-il être créé de manière inconsciente toute en ayant l’air aussi vrai et en même temps ne posséder aucune logique ?
Là où je me trouvais il y a quelques instants au milieu d’un immense champs de coquelicots à l’odeur délicate, me voilà à présent dans une forêt ressemblant fortement au territoire des Neraida mais n’ayant aucun sens au niveau olfactif, je pouvais en effet encore sentir légèrement l’odeur des fleurs de sang là où mon enveloppe charnelle reposait.
Un silence très appréciable, seul un vent uniquement créé par la puissance du cerveau me caressait la peau et secouait mes mèches rebelles. Je fermai les yeux pour profiter de cet instant.

Mais le vent tomba comme une pierre coule dans l’étang. Cela attira mon attention et me fit ouvrir un œil, la luminosité ambiante avait réduit de manière subséquente. Tout cela prenaient des dimensions… étranges.
Je décidais de m’avancer plus profondément dans la forêt à la recherche d’une réponse à ce phénomène. Et puis un bruit sourd se fit entendre plus loin devant et de nombreux pokémons de toutes races et de toutes confréries se mettent à courir vers moi, ils fuyaient.
Je me frayai un chemin parmi la foule remontant ce courant incessant de tête à l’expression terrifiée. Un regard sur ma gauche et je vis une Hoot-Hoot.

“Likya ? Que…”

Mais déjà ma chère mère avait disparue dans la mer de pokémons. Un second regard sur ma droite me fis voir un Mégapagos qui suivait le mouvement de panique général.

“Vous ?! Mais qu'est ce qu’il…”

Mais encore une fois il disparu tel un spectrum.
Mais au fur et à mesure que j'avançais et que la foule me montrait le visage déformé de collègues savants ou de jeunes pokémons que j’avais connus lorsque je n’étais encore qu'un Oméga, elle commença à se faire plus limpide. Je commençais d’ailleurs à en voir le bout.
Et à ce bout, je vis une toute petite créature, une jeune Aquali courte sur pattes qui peinait à maintenir la cohésion avec la débandade. La distançant mètre par mètre.
Je serrai les dents.

“Liv… ?!”

Mais une immense ombre apparut derrière elle… une ombre que j’avais déjà vue il y a de cela quelques lunes dans un autre rêve. Des yeux d’un rouge sanglant apparurent sur ce qui semblait être le visage de la bête. Et elle se rapprochait dangereusement de mon Aquali.

Hey boule d’écaille, il faudrait peut être accélérer un peu le pas !

Mais la petite s’emmêla les pattes et s'étala de tout son long au sol. La bête se rapprochant à vive allure.

“Malédiction”

Je tendis le bras vers l’Aquali afin de la ramener vers moi avec mon pouvoir psy mais…

“Qu’est ce que… !”

Il ne se passa rien. Mes pouvoir étaient inefficace ! Je ne vis que la bête avancer vers mon Aquali la gueule ouverte remplie de crocs blancs comme la plein lune et tranchants comme des rasoirs. Ainsi que ma boule d’écaille lançait un dernier regard vers moi en disant :

Cinério, à l’ai...

Avant que la masse noir referme sa gueule sur sa victime.
Je serrai les poings et baissa la tête qui n’était à présent remplie que de cette dernière vision ainsi que de deux mots :

“J’ai échoué”

Un rire démentiel s’échappa de la créature. Ce rire attira mon attention, il était… anormal.

“Non… tout ceci n’est pas réel…”

Je me concentrai toujours la tête penchée vers le sol. Je faisais le vide en moi.

“Tout ceci n’est qu’un simple cauchemar… tout est…”

Je relevai ma tête et hurlai tout en gardant une certaine constance :

FAUX !

Et tout s'arrêta comme si le temps s’était arrêté.
Étrange… Ce n’est pas la première fois que j’ai un cauchemar bien entendu, mais normalement tout ce décor aurait dû disparaître au moment où j’eus repris mes esprits.

“Ce n’est pas un cauchemar ordinaire…”

Quelqu’un ou quelque chose maintenait le cauchemar, quelqu’un de très puissant apparemment. Et il doit probablement me regarder en ce moment.

Bon, j’imagine que le spectacle t’as fait plaisir. Tu sais ce n’est pas très poli d’entrer dans l’esprit de certaines personnes. Dans mon cas, c’est comme sii… tu avais décidé de construire ta tanière dans un lieu consacré à Arceus. Mais je vais te laisser 2 possibilité. Petit 1. Tu arrêtes sur le champ se cauchemar et tu viens me présenter des excuses, l’on pourra dire que tu t’es malheureusement trompé de personne et que tu es tombé par hasard sur moi. On peut tous faire des erreurs après tout, j’en fais moi même. Mais je peux pardonner les pas de côté. Ou sinon, petit 2 et bien… ai je vraiment besoin d’expliquer ? Tu dois plus ou moins connaître la couleur.
Spoiler:
 


Corrigé par Amarante


:coeur:
codage par greenmay. sur Apple Spring.
avatar
Messages : 350
Mégalomaniaque
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ose approcher Cauchemar, je t'attend. [PV : Tenshi] Sam 25 Mar - 20:39
Tenshi
Je reste penché sur le fait que je ne contrôle plus totalement les choses quand une voix me surprend :

- Non… Tout ceci n'est pas réel…

Mais c'est qu'il est intelligent le petit. Je suis impressionné. Il commence à entrer dans sa phase de rêve lucide. Ce sont les moments que je préfère. Quand je suis face de la personne, mon sang bouillonne et me réchauffe complètement. Je suis vivant dans ces moments-là. Je suis enfin libre de l'emprise du monde sur moi !

- Tout ceci n'est qu'un simple cauchemars… Tout est…

Je le fixe tandis que lui ne me voit pas. Il a l'air complètement concentré sur le cauchemars pour s'en sortir. Bien joué petit. Je suis extrêmement content d'avoir rencontré ce Gardevoir et de l'avoir suivit. Cela commence à être intéressant ! Un grand sourire illumine mon visage d'un étrange éclat.

- Faux !

Maintenant qu'il l'a dit et qu'il l'a vraiment réalisé, j'arrête le temps du cauchemars. Pour moi, la toile part en éclats. C'est mon signal pour dire que la personne commence à se rendre compte que le rêve n'est pas naturel. Encore plus étrange. Cinério. Sache que je vais graver ton nom dans ma mémoire. Tu es le premier à savoir que ce n'est pas naturel. Félicitation. Bien sûr, tu ne le sauras pas. Faut pas abuser non plus.

- Ce n'est pas un cauchemars ordinaire...

Courage petite chose, tu y es presque. Tu tiens le bon fil. Bientôt, tu comprendras complètement dans quel embrouille tu t'es mis sans le vouloir. Et je vais pouvoir encore plus exploiter ton esprit. Ici, je suis invincible, pas toi. Si tu as bien étudié, tu sais parfaitement que je suis capable de tuer quelqu'un grâce à un rêve. Alors, attention à toi.

- Bon, j'imagine que le spectacle t'a fait plaisir. Tu sais ce n'est pas très poli d'entrer dans l'esprit de certaines personnes. Dans mon cas, c'est comme si… Tu avais décidé de construire ta tanière dans un lieu consacré à Arceus. Mais je vais te laisser deux possibilités. Petit un, tu arrêtes sur le champs ce cauchemars et tu viens me présenter des excuses, l'on pourra dire que tu t'es malheureusement trompé de personne et que tu es tombé par hasard sur moi. On peut tous faire des erreurs après tous, j'en fais moi-même. Mais je peux pardonner les pas de côté. Ou sinon, petit deux et bien… Ais-je vraiment besoin d'expliquer ? Tu dois plus ou moins connaître la couleur.

Un nouveau rire s'empare de moi. Il dure quelques instants avant que je n'arrive à me calmer. J'avoue que je ne m'attendais pas à des menaces aussi… Directes. En fait, je crois qu'il est inconscient du danger. Il me fait pitié finalement. Comme si j'allais m'excuser devant un simple Gardevoir. Quelle innocence !

Je réfléchis à ce que je vais faire. Une idée germe dans ma tête. Je sais ce que je vais faire. Il va apprécier. J'espère que vous sentez bien l'ironie dans ma phrase. Il ne va pas aimer du tout. Le pauvre petit chou. J'apparais juste devant lui. Ma tête est à quelques centimètres de la sienne seulement.

- Tu penses sérieusement que je vais m'écraser devant toi ? Mais que tu me fais pitié. Moi qui te croyais intelligent, je me suis trompé. Dommage.

Je le fixe dans les yeux sans ciller. Une lueur féroce brille dans les miens ainsi qu'un peu de malice. Je ne cherche pas à l'intimider, mais à le sonder. Je suis dans sa tête alors je peux. Mon visage se rapproche du sien. Je peux presque le toucher. Enfin, si je n'étais pas immatériel.

Sans quitter ses yeux du regard, je change le paysage. Maintenant, nous sommes dans le champ de coquelicots tout en étant encore dans le cauchemars. Le rouge des fleurs ressemble encore plus au sang qui coule dans nos veines. Le ciel est noir comme chargé de pluie. Un éclair zèbre la voûte céleste. Un orage se déclenche et une pluie fine tombe sur nous. Enfin sur lui vu qu'elle me traverse.

Je pose doucement ma main noire sur son épaule en la rendant tangible. Doucement, je m'approche de son oreille. Le temps semble ralentir autour de nous. La vie de l'illusion ralentit devant nos yeux. De ma voix la plus douce et froide, je lui chuchote :

- Tu me menaces, mais c'est moi qui tient ta vie entre mes mains. Je peux te tuer grâce à ce monde onirique. Tu es à moi ici. Tu es dans mon monde.

Je suis extrêmement calme. Un calme qui laisse supposer que je ne suis pas calme du tout. Je m'éloigne de lui en affichant de nouveau mon plus beau sourire. Quelques secondes s'écoulent encore avant que je change complètement d'image.

Je deviens joyeux limite amical. Le temps s'éclaircit même. Mon sourire est joyeux, mes yeux brillent de leur bonne humeur. Ma mauvaise humeur est passé d'un coup. Je me demande comment il va réagir à mes sautes d'humeurs.


Corrigé par Amarante


:coeur:
codage par greenmay. sur Apple Spring.

_________________


Mon plus grand secret !:
 
avatar
Messages : 139
Tenebrae ㄨ Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ose approcher Cauchemar, je t'attend. [PV : Tenshi] Dim 26 Mar - 18:43
Cinério
Suite à ma remarque, j’entendis une nouvelle fois ce fameux rire, il venait de toutes les directions.
Quelque temps après sans crier gare une créature apparut juste en face de moi, son visage beaucoup trop près du mien.
Cette créature, que dis-je ce pokémon. Je savais qui, il était : Darkrai émissaire des cauchemars. J’aurais préféré ne jamais tomber sur lui, un légendaire reconnu pour gâcher drastiquement les siestes d’autrui. Décidément les petites probabilités s’enchaînent dernièrement.

Tu penses sérieusement que je vais m'écraser devant toi ? Mais que tu me fais pitié. Moi qui te croyais intelligent, je me suis trompé. Dommage.

Il me fixa dans les yeux avec une sauvagerie dans le regard, je le lui rendis avec un air froid comme la mort. Comment osait il venir dans ma tête pour m’insulter. Je ne fais pas partie de ces pokémons qui traitent les légendaires d’égocentriques, mais celui là en faisait partie. Venir ainsi, violer l’espace personnel des autres et oser ensuite dire qu’il ne s’écrasera pas. Il me dégoûte.
Le paysage changea, même s’il était compliqué de pouvoir observer le paysage tout en fixant du même regard cet intrus. Je vis que nous étions dans le champ de coquelicots, mais les dites fleurs semblaient avoir leurs pétales composés de sang pur, et le temps était catastrophique, la pluie tombait me trempant entièrement tandis qu’elle lui passait au travers. Un éclair zébra le ciel et éclaira le champ d’une lumière soulignant le côté sanguinolent des plantes.
Il posa sa main sur mon épaule, elle était froide comme le territoire de la Confrérie Glaciem puis approcha son visage de mon oreille, le temps ralentit autour de nous : les gouttes de pluies pouvaient être comptées et les éclairs étaient visibles plusieurs secondes. Je restai les yeux fixés vers l’horizon là où se trouvait son visage.

Tu me menaces, mais c'est moi qui tien ta vie entre mes mains. Je peux te tuer grâce à ce monde onirique. Tu es à moi ici. Tu es dans mon monde.

Il avait raison, je savais qu’il avait le pouvoir de me tuer par le cauchemar. J’en avais la rage, comment pouvais-je laisser cet être faire ce qu’il souhaitait dans ma tête. Se sentir aussi impuissant est horrible. Je n'oublierai pas cela de sitôt. Le bon côté c’est qu’il n’y a qu’un seul et unique Darkrai dans un monde, il sera facile à identifier et à retrouver.
Il s'éloigna de moi tout en me souriant comme s’il se moquait de cette impuissance. Nous nous fixâmes quelque seconde de plus et puis son expression changea d’une extrémité à l’autre.
Son sourire devint plus joyeux et amical, le monde autour de nous vit ses nuages effacés et remplacés par un soleil et une atmosphère radieuse. Il y avait deux possibilités : soit il se moquait de moi et essayait de jouer avec moi. Soit il est du genre à avoir des sautes d’humeur. Je levai les bras formant un “W” fermai les yeux et secouai légèrement la tête de droite à gauche avec un petit sourire et un air relaxé. Après tout si je dois mourir sans pouvoir rien y faire autant sortir les pailles et se détendre aussi.

Meh. On peut dire que tu n’es pas quelqu’un de très poli dit donc. Alors, puisque tu peux me tuer quand tu le souhaites. Pourquoi donc taper la discute ?

Je m'assois dans le champ de sang les jambes en tailleur

Tu te doutes bien que venir comme ça sans prévenir n’est pas vraiment très… recommandé pour tisser de bonnes relations.

Je m'allongeai dans le champ, fermai les yeux et mis les mains derrière la tête.

Et puisque je dois mourir autant que ce soit en faisant ce que je souhaitais faire à la base. Bonne nuit. D’ailleurs tu peux me mettre un ciel étoilé s’il te plait ?

Oui, je n'avais pas spécialement un grand respect dans la situation présente.

Spoiler:
 

Corrigé par Amarante


Commentaires
codage par greenmay. sur Apple Spring.
avatar
Messages : 350
Mégalomaniaque
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ose approcher Cauchemar, je t'attend. [PV : Tenshi] Lun 10 Avr - 22:24
Tenshi
J'observe les réactions de Cinério. J'aime bien regarder les gens et en déduire leur futurs actions. Cela me fait passer le temps à mes heures perdues. Et ça me permet de prévoir quand mon adversaire a envie de me frapper. Bon, je sais, dans ce cas, j'ai pas forcément bien agis, mais qu'est ce que j'étais de mauvaise humeur ! Fallait bien que ça tombe sur quelqu'un. C'est donc tombé sur le pauvre Gardevoir qui voulait juste faire une sieste.

Je le vois lever les bras au ciel en fermant les yeux et secouant la tête comme pour dire non. Un sourire se forme sur ses lèvres, léger, certes, mais un sourire. Est ce qu'il se moque de moi ? J'en ai bien l'impression. Il est peut-être suicidaire le petit ! Cela reste à déterminer, mais son air relaxé me prouve qu'il veut se donner une contenance. Je suis dans ça tête, je sais à quoi il pense ou presque. Il me cherche juste.

Je souris un peu. Il sait cacher sa peur pour se montrer supérieur. Cinério. Je vais retenir ton nom et graver le mien dans ta mémoire tu vas voir. Je peux te le garantir, tu vas le retenir mon nom ! Et avec plaisir d'ailleurs. La voix de ma victime me fait sortir de mes pensées :

- Meh. On peut dire que tu n'es pas quelqu'un de très poli dit donc. Alors, puisque tu peux me tuer quand tu le souhaites. Pourquoi donc taper la discute ?

Il fait une pose le temps de s'assoir en tailleur. J'en profite pour regarder le paysage. J'adore la couleur du sang des tulipes. Je trouve qu'il est envoûtant et qu'il est reposant. Oui, je sais, je ne suis pas tout net, mais j'aime bien ne pas ressembler aux autres. Je suis unique dans mon genre !

- Tu te doutes bien que venir comme ça sans prévenir n'est pas vraiment très… recommandé pour tisser de bonnes relations.


Mais il me donne des leçons en plus ! Et il m'ignore à moitié en s'allongeant dans le champ. Il va pas essayé de dormir dans son propre rêve ? Ah si, il ferme les yeux et met ses mains derrière la tête. Je ne le dirais pas ouvertement, mais il est un peu débile quand même, non ?

- Et puisque je dois mourir autant que ce soit en faisant ce que je souhaitais faire à la base. Bonne nuit. D'ailleurs tu peux me mettre un ciel étoilé s'il te plaît ?

Je change de nouveau le paysage. Nous nous retrouvons sur un territoire des Glacium. Le froid est intense, nous sommes en pleine tempête de neige. Même moi, qui ne ressent pas le froid, je frissonne. Au moins, il ne pourra pas dormir si je ne le veux pas.

Pris d'une envie soudaine, je prends sa main dans la mienne et le force à se relever malgré le froid et la neige. Je le traine en volant au dessus de la couverture blanche. Je le guide intuitivement vers un endroit. Je ne sais pas ce qui me prend, c'est une envie soudaine que je ne maîtrise pas et ne cherche pas à maîtriser.

Nous nous retrouvons rapidement dans la caverne de cristal. Je le lâche brusquement devant l'entrée. Je le plante là pour entrer. Je l'entends vaguement raler contre moi, mais je sais que cet endroit le calmera aussitôt. Etrangement, je veux faire en sorte de lui montrer que je ne suis pas forcément méchant. Ou alors je suis influencé par la brulure de ma marque d'alpha. Même dans la tête de quelqu'un d'autre, je peux la ressentir.

J'écoute brièvement les échos apaisants de cette caverne avant de me retourner pour faire face à mon prisonnier. Je l'observe avant de parler avec ma voix la plus calme et agréable :

- Cet endroit est la Caverne de Cristal. Ce son, n'est-il pas magnifique ?

Je souris comme apaisé par cet endroit. C'est ici que j'ai rencontré ma chère Cälice. C'est ici que j'ai fait la plus belle rencontre de ma vie. Dieu que j'aime cette petite et que je vénère ce lieu pour me l'avoir fait rencontrer. Pour cela, je vénère Arceus. Il m'a permis de faire la plus belle rencontre qu'il m'était donné de faire. Je pourrais me sacrifier pour cette personne que je considère plus de ma famille que ma propre famille de sang.

- Tu as raison, je n'ai pas été poli. Je suis Tenshi, Alpha de la Confrérie des Tenebrae. Je suis ce qu'on appelle un cauchemars quand on me rencontre. Et toi ? Qui es-tu vraiment ?

Sans vraiment attendre de réponse, je fais apparaître une sorte de porte sur ma gauche et une sur ma droite. La première est lumineuse. La seconde est ténébreuse. Je les regarde tour à tour avant de reprendre la parole d'un air calme et confiant :

- Trois choix s'offrent à toi. Le premier, partir d'ici et retourner à ta vie paisible. Pour cela, empreinte la porte de droite. Je te préviens, je serais physiquement juste à côté de toi à ton réveil. Le deuxième, évoluer dans ce monde onirique pour voir ce qu'il peut t'apporter. Les cauchemars sont rarement purement maléfiques. Ils peuvent être bénéfiques là où nous le voyons pas et je sais de quoi je parle. Pour cela, prends la porte lumineuse.

Je me tais pour qu'il digère ce que je dis. Il manque le troisième choix et je le sais bien. Jusqu'à présent, personne n'a choisi ce dernier choix et pour cause, il n'intéresse pas les gens. Je n'intéresse pas les gens alors pourquoi ils voudraient de ce troisième choix ?

- Comme dernier choix, tu as moi. Discutons et apprenons à nous connaître. Peut-être que nous ne sommes pas si différent que ça l'un de l'autre. Tu as l'impression de ne pas me ressembler, mais ce n'est qu'une simple impression. A toi de choisir maintenant. Réfléchis bien, tu as le temps.

La curiosité brille dans mon regard, mais aucunement la malveillance ou la malice. Je me demande juste sur quel choix il va se poser. Je m'assois au sol et attends. Je sais pertinemment qu'il ne ressent pas de respect pour moi, mais j'aimerai bien changer cet aspect.

_________________


Mon plus grand secret !:
 
avatar
Messages : 139
Tenebrae ㄨ Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ose approcher Cauchemar, je t'attend. [PV : Tenshi]
Contenu sponsorisé
Ose approcher Cauchemar, je t'attend. [PV : Tenshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]
» Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]
» J'ai fait un cauchemar... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Pokemon :: Se dégourdir :: Le Dojo :: La plaine des coquelicots-
Sauter vers: