Partagez|
MessageSujet: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Ven 24 Juil - 23:10
Amarante

As-tu déjà envisagé la possibilité de tomber amoureux ? Celle de donner ton cœur à une femelle et de lui faire aveuglément confiance. Celle de t'endormir à ses côtés en respirant son doux parfum. Non ? Pourquoi cela ? Par orgueil encore ? Ou alors parce que ton caractère trop horrible ne te permet pas de parler à qui que ce soit sans que ce pokémon ne finisse par vouloir se battre avec toi ? Une question qui mérite d'être creusée si tu veux mon avis. A moins que tu n'ai pas trouvé de compagne à ta "mesure" ? C'est triste quand même de se priver des joies de la vie tout ça par arrogance. Mais je ne reviendrai pas la dessus après tout, tu es sourds à mes reproches et mes conseils, bien que certains d'entre-eux soient particulièrement avisé ! Du moins, cette fois-ci, c'est mon avis.

Te priver d'amour, c'est aussi te priver de descendance. N'as-tu jamais pensé à la joie de croiser le regard admiratif et émerveillé d'un petit être tout juste sortit de son œuf ? De cette confiance et de cette soif d'apprendre qu'il va manifester en ta présence, la présence de son père ? Ça par contre, je le vois, ça te fait grimacer. Parce que mine de rien, tu as toujours rêvé de pouvoir enseigner ta manière d'être grandiose à quelqu'un qui pourrait ainsi, en quelque sorte, reprendre le flambeau. Mais tu n'oses pas. Tu as toujours eu peur de ne pas être à la hauteur, d'oublier quelque chose, de ne pas être très présent. Car oui, derrière ton cœur de pierre et tes colères incessantes, il y a aussi une part de maturité. Tu es persuadé que tu ne sauras pas donner à ce bébé tout ce dont il a besoin. De plus tu t'emportes trop violemment pour te permettre de le mettre en danger. Et pour finir, tu n'as pas de temps. Ton rôle d'Epsilon prend partagé entre les soins et la recherche de plante médicinale ne te donne pas réellement de temps libres. Certaines fleurs rares sont à l'autre bout du sanctuaire et tu te vois mal laisser un bébé de 5 lunes tout seul pendant quelques jours. Même si ta confrérie solidaire te proposera sûrement de prendre soin de l'oméga, tu refuses que quiconque puisse lui donner des conseils ou même le regarder tant que tu ne l'auras pas décidé, tant qu'il ne sera pas assez grand... Bref, c'est non.

Même s'il y a de nombreux jeunes tout autour de toi, qui, curieux, parfois viennent te rendre visite, tu ne les aimes pas. Et tu crains de ne pas réussir à aimer ton possible fils, c'est là ce qui te terrifie.

Déprimé par toutes ces sombres idées et tous ces doutes, tu t'étais extirpé des terres que tu arpentais habituellement. Les arbres te paraissaient bien tristes et les fleurs bien ternes. Tu n'étais pas facilement éblouit par la nature habituellement, mais aujourd'hui, elle t’apparaissait particulièrement triste et vide de sens. Car même si ton objectif à toujours été de monter au sommet (il ne changera d'ailleurs jamais car tu ne parviendras jamais à l'atteindre soyons honnête) une fois ceci fait... avec qui partageras-tu cette belle victoire ? Toi qui n'avais ni amis, ni famille... Tu pousse un soupir à fendre le cœur, tout en déambulant dans l'endroit le plus silencieux de l'univers. Tu t'assois sur une sorte de champignon jaune géant, un peu bizarre mais tu n'y prête pas tellement attention. Après tout, jusqu’à maintenant, tu n'avais pas entendu parlé de plante mangeuses de pokémons. Peut-être parce que les pokémons en question n'étaient jamais revenus ? ...

<<
Pourrais-je un jour... espérer rêver... C'est tellement absurde ! Comme je suis ridicule. >>

avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Mar 25 Aoû - 20:53
Sundance

Cette nuit-là encore, Sundance n'avait pas réussi à trouver le sommeil avant longtemps à cause de ses terribles cauchemars. La simple idée de dormir l'effrayait au plus haut point, car il lui était impossible de rejoindre les anneaux de Cresselia sans que Darkrai ne s'en mêle. Pourquoi ce monstre sans coeur ne le laissait-il jamais seul ? De plus, Sundance était un adulte à présent, et il ne pouvait aller quémander des câlins aux autres pour le réconforter. Certes, le Dimoret avait vécu une grande partie de sa vie seul, mais ses instincts primitifs de Pokémon grégaire reprenaient le dessus depuis qu'il avait rejoint la Confrérie des Tenebraes.

Une des conséquences de son sommeil tardif fut un réveil tard. Lorsque Sundance sortit de la petite caverne dans laquelle il s'était abrité pour la nuit, il remarqua que le soleil déclinait déjà à l'horizon. Avait-il tant dormi que ça ?! Zut ! Les membres de la Confrérie ne rateront pas une occasion de le sermonner. Après tout, il était un étranger qui avait accédé au rang de Bêta sans rien faire, et nombreux étaient les jaloux. Inquiet à l'idée de croiser un de ses camarades, le jeune Dimoret se mit à parcourir le territoire, réfléchissant à une excuse plausible pouvant expliquer et pardonner son absence au sein de la Confrérie. Il ne trouva qu'une chose : la cueillette de plantes médicinales. Malheureusement, le petit n'y connaissait rien.

Résigné, Sundance se avança en traînant les pieds, la tête et les oreilles basses. Il allait se faire gronder ! Comme un oméga ! Quelle humiliation ! Le Dimoret releva soudain la tête, persuadé d'avoir entendu quelque chose. Il rendit alors compte que ses pas l'avaient guidé jusqu'au jardin abandonné. Enfin, il n'était si "abandonné" que ça. En effet, ce que Sundance supposait être un Lucario se trouvait sur un de gros champignons qui poussaient un peu partout dans le jardin. Adoptant aussitôt les réflexes qu'il avait assimilés lorsqu'il vivait encore en compagnie des clans, Sundance se cacha dans les fourrés, observant attentivement l'inconnu de ses yeux perçants. Qu'est-ce que cet intrus faisait sur ses terres ? Il s'agissait de SON territoire, pas du sien ! Le jeune Bêta se prépara à passer à l'attaque, le pelage hérissé, ayant la ferme attention de bouter l'importun hors de ses terres. Jusqu'à ce que, dans un élan de lucidité, Sundance se rappela qu'il ne se trouvait plus sur les territoires des clans et que chez les Confréries, il était commun de passer d'une frontière à l'autre. Le Dimoret lissa ses poils avant de décider d'aborder l'inconnu.

Sundance sortit alors des fourrés, et s'avança timidement vers cet étrange Lucario. Il l'entendit marmonner quelque chose qu'il ne comprit pas, cependant le jeunot pouvait voir que l'autre semblait très triste pour une raison qui lui échappait. Une idée traversa alors l'esprit du Dimoret. Cela n'avait aucun rapport avec la tristesse apparente de l'inconnu, mais peut-être que cela pourrait lui changer les idées. Sundance se planta juste sous le nez du Lucario, et le regarda dans les yeux.

Sundance : “ Dites, monsieur Lucario, vous vous y connaissez en plantes médicinales ? „


_________________

Sundance joue en #46454F
avatar
Messages : 198
Tenebrae ㄨ Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Mer 2 Sep - 10:50
Amarante

Une petite créature était venue interrompre tes pensées et d'une certaine façon, c'était tant mieux. Elle était apparue sous tes yeux, si près que ton premier geste fut de reculer ton visage du sien. Son visage d'ailleurs, je vais en parler un petit peu. Il était adorable, avec de grandes prunelles qui scintillaient. Il t'avais fallu un peu de concentration et de temps pour identifier son ethnie, il te semblait qu'il s'agissait d'un Dimoret, mais tu n'en étais pas tout à fait sûr. Tu n'en avais jamais vu jusqu'ici, du moins pas clairement. Tu avais un jour aperçu une silhouette, mais elle s'était enfuie avant même que tu ne puisses l'interpeller. Alors il fallait faire avec de vieux souvenirs, dans le pire des cas il suffisait de lui demander non ? Ce n'était peut-être pas une bonne idée... il pourrait le prendre mal : le fait que tu ne saches pas l'identifier il pouvait le prendre comme une insulte... Mieux valait éviter de se renseigner de manière ouverte dans ce cas ? Sans doute oui, comme la plupart du temps même si tu n'étais pas franchement le plus doué en manipulation, tu te débrouillais... pas trooop mal.

Bref, la petite boule de poils avec une sorte de gemme au milieu du front et une collerette tout autour de la tête ne t'avais pas laissé le temps de réagir et t'avais immédiatement posé une question. Elle n'était pas indiscrète mais tu la trouvais louche quand même... Comment pouvait-il savoir que tu t'y connaissais en plante médicinale ? En supposant bien sûr qu'il ne l'avait pas demandé par hasard, cela signifiait qu'il savait que tu étais l'Epsilon de la confrérie Pugna ? Pourtant, ton nom n'a jamais traversé les frontières, du moins pas à ta connaissance. Dans ce cas, parlait-on de toi dans un sens péjoratif ou plutôt mélioratif ? Non mais, sérieusement, est-ce que savoir ça là, maintenant, c'était réellement important ? Pas vraiment, tu avais tout le temps d'y réfléchir plus tard.

Quoiqu'il en soit le petit pokémon (pas plus grand que toi donc petit) avait d'emblée prit le droit de t'approcher d'un peu trop près à ton goût. Tu n'étais pas du genre violent, ainsi tu ne le poussa pas soudainement. Tu avais doucement posé tes pattes sur ses petites épaules pour l'éloigner juste assez pour te mettre debout et prendre tes distances. Tu avais un faible pour les pokémons mignons, et il en faisait partie avec ses grands yeux innocents. Tu mourrais d'envie de le serrer dans tes bras jusqu'à l'étouffer, raison pour laquelle il te fallait t'éloigner un peu. Personne ne savait que tu aimais les Oméga et personne ne devait le savoir, quand bien même celui-ci était quand même plus âgé.

Un peu pris au dépourvu par cette agression tu avais répondu un peu troublé par son apparition :

<< Oui en effet, je m'appelle Amarante et je suis Epsilon de la confrérie Pugna. Et toi ? Qui peux-tu bien être ? >>
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Sam 5 Déc - 12:56
Sundance

Sundance, en voyant que la première réaction de l'inconnu fut de reculer, se sentit un peu blessé. Connaissait-il, ou avait-il deviné, ses origines étrangères et son statut de Bêta ? Était-il donc comme ces Tenebraes méprisants ? Les yeux framboises du jeune Dimoret se voilèrent de tristesse un instant. Peut-être ferait-il mieux de partir ? Soudain, le "Lucario" aux allures étranges saisit ses épaules et le fit reculer, pour ensuite se mettre debout, créant une certaine distance entre eux. Oui, sans doute voulait-il que Sundance quitte les lieux. Il finirait bien par trouver des plantes médicinales tout seul, ce ne devait pas être si dur que ça, non ? Alors qu'il s'apprêtait à retourner dans les fourrés, le grand inconnu prit la parole :

??? : “ Oui en effet, je m'appelle Amarante et je suis Epsilon de la confrérie Pugna. Et toi ? Qui peux-tu bien être ? „


Une vague d'espoir traversa alors le petit coeur du Dimoret, qui se retourna d'un bond pour faire de nouveau face à celui qui se dénommait "Amarante". Il ne connaissait pas son identité ? Quelle joie ! Et puis, il était Epsilon ! Il maîtrisait donc l'art des plantes médicinales ! Quelle chance ! Le visage du jeune Bêta s'illumina d'un sourire radieux, et ses doutes le quittèrent pour laisser place à une certaine curiosité. Sundance s'avança légèrement, mais il fit attention à ne pas trop s'approcher de l'inconnu, qui ne semblait pas apprécier une trop grande proximité, et se présenta, avec son accent si particulier :

Sundance : “ Je suis Sundance, un Dimoret de la Confrérie des Tenebraes ! Enchanté de vous connaître, Amarante ! C'est un très joli nom, d'ailleurs ! „


Le jeune Bêta omit volontairement de donner son rang élevé. Qui sait comment ce "Lucario" pourrait réagir ? Sundance ne souhaitait pas se retrouver dans la même situation qu'avec les autres Tenebraes. Une question traversa alors l'esprit du jeunot, qui posa un regard insistant sur la masse de fourrure importante de son interlocuteur, avant de l'énoncer à haute voix :

Sundance : “ Mais ... Dites-moi, qu'êtes-vous exactement ? Vous ressemblez à un Lucario, mais vous êtes différent. „



_________________

Sundance joue en #46454F
avatar
Messages : 198
Tenebrae ㄨ Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Sam 2 Jan - 2:20
Amarante
Ta réponse sembla... le libérer. Il était visiblement satisfait, pour une raison qui te passait totalement au-dessus de la tête, mais il fallait avouer que son sourire était tout à fait charmant. Dans ses yeux, brillait un éclat enthousiaste qui te rendait davantage curieux que heureux à ton tour. Il fallait dire que tu n'étais pas vraiment sensible aux manifestation sentimentales extérieures, encore moins quand il pouvait s'agir de celles d'un inconnu tout juste rencontré. Le Dimoret avait fait un petit pas en avant que tu avais surveillé comme s'il s'agissait d'une proie, les sourcils légèrement froncés. Mais il le s'avança pas plus, n'entrant pas dans ta zone de confort, avant ta zone vitale.
Il s'était exprimé avec un accent à couper avec au silex que tu n'avais pourtant pas remarqué la première fois. D'où il sortait lui ? Tu n'avais jamais entendu parler qui que ce soit de la sorte. Était-il étranger ? Difficile à imaginer puisqu'il venait tout juste d'expliquer qu'il faisait partie de la Confrérie Tenebrae. Aurait-il mentit ? Possible, mais peu probable, à quoi bon après tout ? S'inventer une vie auprès d'un parfait inconnu qu'il ne reverrait probablement pas ? Inutile et parfaitement puéril, mais, après tout, tu n'en savais rien. Tu avais préféré ne pas trop spéculer là-dessus, de peur de ne plus pouvoir le regarder en face sans loucher, mourant d'envie de lui poser la question.
Il te fit un compliment sur ton nom, ce nom maudit... Tu avais esquissé un maigre sourire, courtois, mais c'était tout.

<< Tout le plaisir est pour moi Sundance et... je te remercie. >>

Puis il t'avait fixé avant de te demander ce que tu étais. Une question qui revenait souvent, mais que personne n'osait te poser d'habitude. Pourquoi ? Parce que tu n'es pas le plus charismatique des pokémons. Si tes yeux étaient des armes, la forêt serait déserte depuis bien longtemps, ton attitude clairement vindicative ou froide en rebutait plus un, et c'était compréhensif. Mais lui, il n'avait pas l'air de s'en formaliser, ou même de le remarquer en fait ce qui était tout de même incroyable en soit... Tu avais croisé les bras, comme toujours quand tu étais fier d'être quelque chose de nouveau et de différent. Tu avais répondu, un peu plus détendu :

<< Je suis un Méga-Lucario, le stade supérieur de l'évolution de mon espèce et aussi, le dernier. C'est une pierre, une pierre très étrange sur laquelle je suis tombé il y a fort longtemps qui m'a fait évoluer sans que je m'y attende. C'était plutôt surprenant je dois avouer. Depuis, je suis plus fort que les autres pokémons ! >>

Ta vantardise n'aura-t-elle donc jamais de limite ? C'est mal de profiter de la crédulité de cette petite créature adorable pour servir les desseins de ton égo...

<< Tu parles étrangement mon jeune ami, qui sont tes parents ? >>

Demanda tu, toujours intrigué par son accent.

HRP:
 

_________________
La vie ne dure pas éternellement:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Lun 29 Fév - 12:32
Sundance

Sundance ouvrit de grands yeux pétillants, étant de plus en plus curieux à mesure que la réponse se faisant attendre, tandis que l'Epsilon croisât les bras, un air fier sur le visage.

Amarante : “ Je suis un Méga-Lucario, le stade supérieur de l'évolution de mon espèce et aussi, le dernier. C'est une pierre, une pierre très étrange sur laquelle je suis tombé il y a fort longtemps qui m'a fait évoluer sans que je m'y attende. C'était plutôt surprenant je dois avouer. Depuis, je suis plus fort que les autres pokémons ! „


À ces mots, le jeune Dimoret lâcha une exclamation admirative malgré lui, ce qui le conduit à porter une patte à ses babines, rougissant, un peu honteux. Il évita de croiser le regard du Pugna pendant quelques secondes, incapable de le regarder dans les yeux après ça. Il ne voulait pas se faire passer pour embêtant, après tout ! Mais sa honte et sa timidité ne durèrent guère, rapidement remplacées par son enthousiasme d'enfant. Amarante était donc un Méga-Lucario ? Comme c'était étrange ! Existait-il aussi des Méga-Dimorets ? Qui sait, peut-être qu'il pourrait gagner le respect de sa confrérie s'il se montrait suffisamment fort ! Et pour cela, il ne suffisait que d'une pierre ! Sundance ne put s'empêcher de recommencer à examiner son aîné, observant avec attention chaque parcelle de son corps musclé, émerveillé par son pelage touffu qui semblait tout doux. Mais Amarante prit soudainement la parole, le faisant sursauter.

Amarante : “ Tu parles étrangement mon jeune ami, qui sont tes parents ? „


Cette question seule suffit à faire perdre sa joie à Sundance. Ses parents ? Il ne les avait pas vus depuis tellement longtemps qu'il peinait rien qu'à se souvenir du visage exact de sa mère. Dans le cas de son père, c'était une autre histoire. Il connaissait l'emplacement de chaque poil qui constituait sa face par coeur ... Mais aussi de la couleur de son sang lors de son assassinat. Le jeunot revoyait cette scène régulièrement dans ses cauchemars, après tout. Un frisson parcourut le corps du petit Pokémon, hérissant ses poils soyeux au passage. Il n'avait pas envie de répondre, juste d'aller se cacher au fond d'une tanière et tout oublier, mais il ne pouvait pas le faire. Pas maintenant. Pas quand le gentil Amarante attendait sa réponse. Prenant sur lui-même, Sundance releva la tête pour faire correctement face au Lucario.

Sundance : “ Mes parents ne vivent pas ici. Mon père est mort et ma mère ... Je ne l'ai plus vu depuis longtemps ... „ commença-t-il d'un ton bien plus sinistre qu'il ne le voulait. “ J-je ne viens pas d'ici. „


Ajouta-t-il précipitamment ensuite, devinant que l'Epsilon souhaitait en réalité comprendre d'où venait son accent. Un pâle sourire éclaira le visage du jeune Dimoret, qui tentait malgré tout de positiver. Amarante n'avait pas voulu être méchant en posant la question, il en était sûr. Pas besoin de l'inquiéter pour rien, cela ne ferait que l'embêter. Les autres Tenebraes se plaignaient de lui lorsqu'il parlait de son passé, alors le Méga-Lucario ne pouvait pas être si différent.


HRP:
 

_________________

Sundance joue en #46454F
avatar
Messages : 198
Tenebrae ㄨ Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Dim 10 Avr - 2:02
Amarante
De toute évidence, la question que tu lui avais posée lui avait déplue. Ou alors elle avait réveillé en lui quelque chose de douloureux, or ce n'était pas du tout ton intention première. Tu voulais juste faire preuve de curiosité, non pas le mettre dans l'embarras. Parce que la grimace qu'affichais ce visage si souriant qu'il t'avais montré jusqu'à maintenant t'avais fait regretter amèrement ta question. Il avait répondu avec un ton qui était loin d'être joyeux, que tu trouvais même triste. Son père était mort et il n'avait pas revu sa mère depuis longtemps. En un sens, tu pouvais t'identifier en sa situation. La seule différente était que ta mère était partie avec ton père, mais qu'importe, tu ne les avais pas revus depuis longtemps, toi aussi. Une douleur qui ne disparaitrait jamais, qui ne s'amenuiserait jamais... un fardeau avec lequel tu étais pourtant obligé d'avancer. Ainsi, ce petit pokémon en répondant de la sorte, avait fait naître en toi un sentiment de compassion et de tendresse. Bien sûr, ce n'était pas dans ta nature de te jeter dans ses bras pour pleurer sur votre sort commun, loin de là, il n'empêche que ton attitude vis-à-vis de lui se modifia sensiblement. Tu avais adopté un regard plus doux, un ton un peu moins formel... Une légère proximité était en train de voir le jour.

<< Je suis désolé, je ne voulais pas raviver des souvenirs douloureux. La mort d'un être cher est difficile à surmonter. L'absence d'un autre n'est pas plus aisée. >> tu avais posé ta patte sur son épaule en signe de compassion et d'encouragement << Tu es peut-être petit d'apparence, mais tu m'a l'air fort spirituellement. Personne ne disparait jamais vraiment, les morts nous veillent depuis le paradis. >>

Tu avais esquissé une mine surprise. Pas d'ici ? Venait-il d'audelà des terres du Sanctuaire ? C'était extrêmement rare ! Peu de visiteurs faisaient le voyage jusqu'ici ! C'était une chance incroyable !

<< Vraiment ? Incroyable !>> tu n'étais pas parvenu à cacher ta surprise.
<< Comment était-ce ? Est-ce différent d'ici ? Pardonne-moi... je n'ai jamais rencontré personne d'extérieur, si mes questions te gêne, tu peux les ignorer je ne veux pas t'ennuyer. >>

_________________
La vie ne dure pas éternellement:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Jeu 21 Avr - 12:25
Sundance

Sundance, dont le visage restait fermement fixé sur celui d'Amarante, eut le sentiment que ce dernier changeait d'attitude envers lui. Les muscles de sa figure se relâchèrent, lui faisant ainsi quitter son aspect un tantinet provocateur et intimidant, et ses yeux s'adoucirent. Il émanait du Lucario une aura presque paternelle, qui rassura le jeune Dimoret. Il jeta un regard reconnaissant à son aîné, tandis que celui-ci posa une de ses pattes sur l'épaule du frêle Pokémon, dans un geste de compassion, tout en l'encourageant, ce qui ne manqua pas de soulager le petit cœur blessé du jeunot.

Amarante : “ Tu es peut-être petit d'apparence, mais tu m'as l'air fort spirituellement. Personne ne disparaît jamais vraiment, les morts nous veillent depuis le paradis. „


Sundance répondit au loup bipède par un sourire reconnaissant, heureux d'avoir enfin trouvé quelqu'un pour le soutenir moralement. Si l'enfant se méfiait des croyances des confréries - étant toujours persuadé d'avoir rêvé de la visite d'Arceus -, il appréciait l'idée que les morts n'aient pas totalement disparu. À ses yeux, ceux qui avaient quittés ce monde vivaient encore dans leur cœur, et s'étaient changés en poussière pour continuer leur vie à travers la nature, nourrissant les arbres et les plantes, qui eux-mêmes alimentaient les autres êtres vivants, permettant au cycle de la vie de se perpétuer indéfiniment. Comme pour accompagner ses pensées, une petite brise se faufila à travers les végétaux du jardin, ébouriffant son pelage duveteux et celui, plus consistant, d'Amarante. Ce dernier témoigna alors d'une curiosité palpable quant aux origines du jeune Dimoret, qui fut heureux de répondre à ses interrogations.

Sundance : “ Le monde est vaste, très vaste en dehors des terres des Confréries. Est-ce que vous, les Pokémons d'ici, avez déjà vu des humains ? De là d'où je viens, il en vivait pas loin. Je pouvais me rapprocher pas mal des villes, mais je n'osais pas trop quand même. „


Le Bêta s'arrêta un instant, réfléchissant à ce qu'il pourrait dire ensuite. En voyageant, il avait vu tellement de choses ! Il pourrait en parler des heures si l'on lui permettait. Mais il se devait de sélectionner le plus important, pour ne pas ennuyer le gentil Amarante, qui donnait gracieusement un peu de son temps pour discuter avec l'enfant. Se rendant compte qu'il avait déjà divagué dès la première phrase de sa réponse, le Dimoret s'empourpra légèrement, honteux, puis continua, avec plus de précisions :

Sundance : “ Euh ... Je viens des terres des clans ! Là-bas, c'était très différent d'ici. Il existait quatre clans ... „, il se mit à les citer en comptant sur ses doigts, “ ... le clan du Printemps, de l’Été, de l'Automne et de l'Hiver. Leur organisation était particulière. Comme ici, il y avait un Alpha, qu'on appelait chef, et une sorte de Bêta, qu'on appelait lieutenant, et qui prenait la place du chef à sa mort. Il y avait un guérisseur, et des guerriers. Car oui, c'était des sociétés guerrières ! Ils étaient tout le temps en guerre, et gare à vous si vous pénétriez dans un territoire adverse ! J'ai gardé quelques réflexes de là-bas, et du coup, j'hésite toujours avant de quitter le territoire des Tenebraes ... J'ai l'impression d'être en infraction ! Les plus jeunes étaient nommés apprentis et apprenaient à devenir guerrier aux côtés de l'un d'eux. Les enfants, appelés Juniors, restaient avec leurs parents. „


Le ton de Sundance devenait de plus en plus passionné au fur et à mesure qu'il parlait, s'enflammant et se réjouissant de pouvoir évoquer un savoir que lui seul connaissait en ces lieux. Il bomba alors le torse, plaçant une patte sur celui-ci, empli de fierté tout en déclarant avec prétention :

Sundance : “ Mais moi, j'étais différent ! J'étais un solitaire ! Ça veut dire que je ne vivais pas parmi les clans, mais tout seul, comme un grand ! „


Puis il fit une moue de reproche, laissant sa patte retomber contre son flanc, et ajouta :

Sundance : “ Mais de toute façon, ils ne voulaient pas de moi parce que j'étais un étranger, là-bas aussi. „


Hésitant à continuer, ayant eu l'impression de trop parler, Sundance posa sur Amarante un regard interrogateur, attendant une permission pour continuer, enfant sage qu'il était. Il ne voulait pas l'embêter, et encore moins l'empêcher de partir si cela l'ennuyait.

_________________

Sundance joue en #46454F
avatar
Messages : 198
Tenebrae ㄨ Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Ven 24 Mar - 22:37
Amarante
Il y avait là une occasion rare, pour ne pas dire exceptionnelle ou impossible. Car même si les terres du Sanctuaires étaient ouvertes à tous, tu n'avais pas imaginé que quelqu'un venant de contrées lointaines ai pu vous rejoindre. Pourquoi tant marcher ? Après quel but courir ? A la recherche de quoi ? Ou de qui ? Parcourir une telle distance demandait probablement une grande détermination et la capacité de survivre dans des milieux parfois peu cléments.
Et, en y repensant, tu en venais à réaliser que quitter les terres offertes par Arceus ne t'avaient jamais traversé l'esprit. Même si tu as toujours eu la mauvaise habitude de te plaindre en répétant sans cesse "Je ne suis pas à ma place. Ce n'est pas ainsi que devrait être ma vie !" tu n'as jamais essayé d'y changer quoique ce soit. Jamais essayé de partir. Jamais essayé de fuir ce dieu qui, à t'entendre, te harcèles jour comme nuit.
Pourquoi ? Peut-être parce que tu n'as jamais envisagé le monde extérieur. Sa beauté, comme sa laideur. Pour toi, ce n'a toujours été que des contes et légendes, racontées par d'anciens pokémons fatigués et probablement délirants.
Mais maintenant que Sundance est là, devant toi, tout est différent. Tout paraît possible. Tu pourrais presque sentir l'odeur d'une terre jamais foulée, encore accrochée à son pelage. Tu voudrais voir dans ses yeux scintillants, des choses jamais imaginées.

Des humains ? Tu ne vois pas du tout de quoi il parle. Une nouvelle espèce de pokémons ? D'autres créatures ? Des plantes ? Tu n'en a aucune idée et cette méconnaissance éveille en toi une lueur oubliée. Une envie d'aventure datant de ton enfance.
Des humains. Tu aimerais en voir, leur simple appellation t'inspire. Dans la gueule du Dimoret, avec son léger accent, ce mot est poétique.

Tu avais attendu la suite avec impatience, sans oser le déranger dans sa réflexion. Tu voulais tout savoir, tout, même ce qu'il pouvait juger inintéressant.
Les mots qu'ils prononçaient avaient quelque chose d'irréel. Tu pouvais presque percevoir cette brise venue de loin, venue accompagner ses paroles. Des clans ? Des guerres ? Des frontières ? Que des choses qui n'avaient jamais existé et qui méritaient d'être répandues.
Sundance aimait sa terre, ses souvenirs, son passé. Tu pouvais le voir, tu pouvais l'entendre. Sa passion était si présente, qu"'elle te faisait frissonner.

Cependant, sa tristesse aussi, était particulièrement profonde.
"Mais de toute façon, ils ne voulaient pas de moi parce que j'étais un étranger, là-bas aussi."
Cette phrase te fit mal au cœur. Son regard, son attitude... Tu ne comprenais pas. Pourquoi l'avoir rejeté ? Combien de choses malheureuses avait-il vécues ? Avoir perdu les siens n'était pas suffisant, il s'était aussi retrouvé seul.
Tu t'étais mis à genoux, en face de lui, serrant ses épaules entre tes pattes, plongeant ton regard dans le sien.

<< Sundance, tu es ici chez toi. Comme nous tous, tu es l'enfant d'Arceus. Le monde est ta maison. Le jour où tu le désires, ma tanière est ta maison. Le jour où tu veux partir, le ciel sera ton toit. >> Tu avais posé une de tes pattes sur ta poitrine et lui avais adressé un sourire bienveillants << Pour moi, tu n'es pas un étranger. Tu es un frère. Tu es mon frère, et tu reviens d'un voyage passionnant. Ne laisse à personne l'occasion de te dire que tu n'as pas ta place parmi nous. Car si tu regardes bien, ta place, même si elle n'est pas visible, il n'y a que toi pour la prendre. >>

Plus qu'un simple jeunot, il était un homme. Peut-être n'avait pas fait ses preuves physiquement, comme tu aimais le faire, mais moralement, il était largement plus fort que toi. Il n'avait rien à envier à personne.
Tu avais gardé le silence un long moment, parce que tu voulais que tes mots s'impriment dans son esprit. Tu voulais qu'il sache, que si un jour il était perdu, il avait un endroit, un refuge où il pourrait se replier. Vous ne vous connaissiez pas encore, mais tu te sentais proche de cette boule de poils soyeuse. Il était sincère, il avait su toucher un Amarante sensible, bien caché sous des couches et des couches de faux semblants.
Une fois sûr que Sundance n'oublierait pas, tu t'étais tranquillement assis en tailleur dans l'herbe grasse et douce, les pattes sur les genoux.

<< L'endroit d'où tu viens est tellement différent c'est incroyable ! J'aimerai te poser quelques questions si tu me le permets. Que sont les "humains" ? Les "villes" ? Pourquoi les différents groupes peuplant les mêmes terres se faisaient-ils la guerre ? Si tu n'appartenais à aucune tribu, comment faisais-tu pour survivre ? >> tu t'étais interrompu pour désigner, en face de toi, une place. << Raconte-moi Sundance, ton histoire.>>

_________________
La vie ne dure pas éternellement:
 
avatar
Messages : 725
Admin
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Gwaendalwyre
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir. Mar 11 Avr - 21:04
Sundance

Lorsqu'Amarante se mit à genoux devant lui, le jeune Dimoret, dont l'expression restait empreinte malgré lui de tristesse, leva vers lui des yeux marqués d'une curiosité prudente. Et s'il se retournait contre lui après avoir entendu la vérité ? Son petit cœur battit plus rapidement à cette idée, l'anxiété refermant ses cruelles serres dessus. Cependant, le regard déterminé qu'il lui lançait, mêlé à la pression rassurante de ses pattes sur ses épaules, Sundance se détendit. Peut-être qu'il n'allait pas lui reprocher d'avoir fait quelque chose pour mériter cette mise à l'écart.

Le Lucario débuta alors un long discours, plein de bonne volonté et de ce qui pourrait s'apparenter à de l'optimisme. Toutefois, le jeune Bêta ne put s'empêcher de tiquer sur son évocation d'Arceus. Il ne croyait pas en ce dieu. Devait-il le lui dire ? Non, mieux valait s'abstenir et éviter de perdre un allié bêtement. Après avoir posé une de ses pattes sur sa petite cage thoracique, Amarante continua son développement, et ses paroles firent rougir le Dimoret, qui ne savait plus où se mettre. On ne lui avait jamais dit de choses aussi gentilles !
Si seulement d'autres pensaient cela ...
Sa vie au sein des confréries se serait passée bien mieux pour lui. Afin de ne pas faire de peine à son nouvel ami, Sundance lui fit un petit sourire reconnaissant. Il retiendrait que s'il se sentait vidé par les Tenebraes, il pourrait se rendre chez lui.

Soudainement, Amarante s'assit en face de lui, se mettant plus à l'aise, et le jeune Bêta ne put s'empêcher de remarquer que même dans ces conditions, le Lucario était plus grand que lui. Néanmoins, ce ne fut pas la seule chose qui le frappa : sa fourrure semblait extrêmement douce. Lui en voudrait-il s'il s'installait dans le creux formé par ses pattes ? Sûrement ; mieux valait s'abstenir. Restant debout, le jeunot écouta attentivement son aîné, ainsi que ses nombreuses questions. Sundance s'apprêta à répondre, mais l'autre lui montra une place, qu'il s'empressa de prendre de peur de lui manquer de respect. Il réfléchit un instant avant de répondre :

Sundance : “ Les humains ... C'est difficile à décrire. Ce sont des bestioles bipèdes, à la peau lisse et sans fourrure, allant du beige au marron. Certains sont grands, d'autres petits. Ils portent des vêtements, comme la sorte de cape que je porte ! Je l'ai piqué à l'un d'eux. Ils sont très inventifs ! J'ai déjà pu interagir de près avec un humain, celui à qui j'ai volé la cape. „


En guise d'illustration, le jeune Dimoret détacha le vieil habit, le montrant avec fierté à Amarante. Est-ce qu'il serait impressionné ? Se souvenant qu'il n'avait pas fini de répondre à ses interrogations, il reprit expressément :

Sundance : “ Euh ... Les humains se regroupent dans des villes. Elles sont un peu comme vos Confréries. Ils construisent des habitations, des tanières, et vivent dedans. Les villes, c'est quand y'en a beaucoup au même endroit. „


Sundance fit alors une pause, attendant à son tour que son aîné ait bien compris. Il pouvait imaginer la difficulté d'imaginer des humains ou des villes lorsqu'on n'en avait jamais vu. Il reprit alors, son ton prenant de plus en plus d'ardent à mesure qu'il oubliait ses soucis :

Sundance : “ Les clans ... À vrai dire, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi ils se faisaient la guerre au lieu de s'entraider. Je pense que c'était une question de fierté et de culture. Du coup, ils se battaient pour garder leur territoire et protéger leur gibier et fruits, veillant à ce que les autres ne les volent pas. „


Arrivant à la dernière question, il ne put s'empêcher de rire un peu. Il regarda alors son aîné avec un reflet de malice dans les yeux :

Sundance : “ Vous ne sauriez pas vivre seul ? Ce n'est pas si dur, vous savez. À partir du moment où l'on sait trouver de la nourriture et se fabriquer un abri s'il n'y en a pas en vue, ce n'est plus si difficile de vivre seul. C'est de toute façon ce que j'ai fait une grande partie de ma vie. „




HRP:
 

_________________

Sundance joue en #46454F
avatar
Messages : 198
Tenebrae ㄨ Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
MessageSujet: Re: Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir.
Contenu sponsorisé
Parce que vivre c'est surtout pour acquérir et transmettre son savoir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. Je pense surtout qu'on a besoin d'oxygene.
» Bonnie Hornby - Pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
» Parce que vivre loin de ses amis et des ses repères, c’est prendre le risque de se perdre.
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Lidwine Lustin ~ Parce que la vie n'est qu'un jeu, à toi de savoir le prix que tu es prêt à payer pour gagner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Pokemon :: Se dégourdir :: Les ruines :: Le jardin abandonné-
Sauter vers: