Partagez|
MessageSujet: L'araignée, l'oiseau et le renard. [PV Blodwenn & Cosmos] Dim 10 Avr - 17:49
Invité
Le réveil d'aujourd'hui fut l'un des plus facile que tu connus, et il y avait bien entendu une excellente raison à cela. Tu avais prévu, avec l'autorisation de tes parents, de te rendre jusqu'au lac gelé chez les glaciem. T'y rendre à pieds t'aurais pris une éternité, c'est donc avec la complicité de ta mère que tu réussis à entrer en contact avec un roucarnage de ta confrérie. Ce dernier accepta de bonne grâce de t'emmener jusque là bas, mais il imposa la date car il avait quelque chose à y faire un peu plus loin. Et ce jour c'était aujourd'hui, aussi étais-tu totalement impatient, les yeux rivés vers le ciel en attendant l'arrivé du grand oiseau. Tes parents vaquaient à leurs occupations non loin derrière toi, discutant de tout et de rien alors que tu te sentais trépigner, des éclairs d'euphorie s'échappant de son pelage jaune hirsute.
Finalement apparu une forme ailée au loin et tu sautillais sur place, faisant quelques cabrioles de joie pendant que ton père s'avançait jusqu'à tes côtés pour attendre le roucarnage du nom de Erhaben. Il ne tarda pas à se poser face à vous et les deux adultes échangèrent quelques paroles avant que tu ne puisses monter sur le dos du grand oiseau. Tu secouas frénétiquement une patte dans la direction de tes parents pour leur dire au revoir et Erhaben décolla, prenant rapidement la direction des terres glaciem. Tu étais très content d'expérimenter le vol et en plus les plumes te protégeaient du froid. Le ciel qui te fascinait tant défilait à vive allure, un peu comme quand ton père courait à toute vitesse sur les longues lignes droites de vos terres.

Toi qui aurais mis de nombreux jours à rejoindre le lac gelé, tu ne mis grâce à ton compagnon de voyage que 2 heures et tu sautillas avec joie lorsqu'il te posa. Prudemment tu fis un pas dans la poudreuse, n'ayant jamais touché cette matière si froide et qui trempait ton pelage. D'ailleurs, Erhaben éclata de rire lorsqu'il te vit disparaître sous la couche de neige tellement tu étais petit et après t'avoir attrapé dans son bec alla te poser près de la surface glacée du lac. Tes yeux s'ouvrir grand d'émerveillement et tu t'agitas pour qu'il te poses, ce qu'il fit avant de te prévenir de son départ.
Une fois seul, tu te permis de poser une première griffe sur la glace, puis les trois autres suivirent et tu tentas tant bien que mal d'avancer. Tenter est le verbe le plus approprié à utiliser dans cette situation puisque tu te retrouvas rapidement sur le ventre à glisser sur la glace.

« Poufioooooou ! »
Invité
MessageSujet: Re: L'araignée, l'oiseau et le renard. [PV Blodwenn & Cosmos] Dim 10 Avr - 18:57
Melchior
Aujourd'hui, les rayons du soleil perçaient les nuages blancs avec plus d'aisance que d'habitude. Chez les Glaciem, on avait pas vraiment l'habitude de voir le soleil, ni même d'entendre parler de sa chaleur et on s'en portait très bien je vous assure. Après tout, les pokémons de type Glace étaient heureux quand la neige se mettait à tomber, pas quand elle faisait mine de fondre. Pourtant, chez Blodwenn, l'astre de feu éveillait une forme de fascination. On lui avait appris à craindre et à sa méfier de la lumière autant que de la chaleur. L'une pouvait rendre aveugle, surtout en se réverbérant sur la neige, l'autre pouvait la rendre malade ou grièvement la blesser. Malgré tout, l'oisillon aimait le soleil. Les rares fois où elle pouvait l'entrevoir, elle se jetait à la poursuite de son éclat, comme envoûtée. Ce qu'elle s'empressa d'ailleurs de faire, sous le regard attendri quoique attentif de ses parents. Quand ils estimèrent qu'elle s'éloignait trop du nid, ils la rappelaient à l'ordre, elle râlait beaucoup avant de vite revenir pour ne pas se faire gronder davantage. Elle se sentait un peu prisonnière de la trop grande bienveillance de ses parents qui ne la laissaient pas assez explorer à son goût. Mais quand on a seulement 30 lunes, comment savoir ce qui est bon ou mauvais pour son propre bien ?

Une fois n'est pas coutume, la jeune femelle demanda l'autorisation à ses parents de se rendre sur le lac gelé. Elle était sûre que là-bas, elle verrait bien le soleil, qu'il ferait briller la glace, que le paysage serait magnifique. De plus, elle savait que le Lac n'était pas trop loin du nid, que ses parents pouvaient y être très rapidement grâce à leurs ailes puissantes. Ils se montrèrent réticents (connaissant leur fille il y avait de quoi), se concertèrent en chuchotant pendant quelques instants, avant d'aquiescer. Et comme avant chacune de ses sorties, l'ont fit réciter à Blodwenn les mesures de sécurité qu'elle se devait d'appliquer. Elle le fit sans le moindre enthousiasme, avant de s'en aller à tire-d'aile vers le lieu tant désiré.

A cause de ses ailes encore courtes, et de son manque d'entrainement, il lui fallut un peu de temps avant d'arriver à destination, mais encore une fois, le voyage en valait la peine. Elle se sentait libre et heureuse quand elle dansait dans le ciel. Quand elle pouvait regarder la terre sans y être accrochée, quand seul le vent pouvait décider de sa direction...

En arrivant, elle vit de loin un immense oiseau au plumage marron et beige dont les longues plumes au sommet du crâne étaient vivement colorées de jaune et de rouge. Il avait l'air de passer un bon moment... tout seul ? Elle ne comprenait pas bien pourquoi il riait. Il ne tarda plus et s'envola, laissant derrière lui un minscule, tout petit, ridicule petit point jaune. L'oisillon se posa non loin et plissa les yeux pour mieux voir ce dont il s'agissait. On aurait dit une fleur, aux pétales hirsutes... qui glissait ? Elle avait ouverts des yeux ronds, le bec entrouvert. Après une analyse plus poussée, ça ressemblait peut-être à une feuille, ou juste une boule de poils... Curieuse de nature et nullement effrayée l'oiseau s'envola et se posa tout près du petit objet non-identifié. Son regard croisa 2 petites paires d'yeux bleus. Les griffes plantées dans la glace pour ne pas bouger, elle pencha la tête sur le côté et demanda de sa voix criarde d'enfant, sans la moindre politesse :

- T'es quoi ? Tu viens d'où ? T'es qui ? C'était qui l'autre ? Il t'a abandonné ?

Voyant que son éventuel interlocuteur ne cessait pas de glisser dans un mouvement d'une extrême lenteur (ne sachant pas qu'il ne le faisait pas exprès) elle se contraria légèrement.

- Reste en place veux-tu ?

avatar
Messages : 18
Psionic ㄨ Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
L'araignée, l'oiseau et le renard. [PV Blodwenn & Cosmos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Un oiseau qui chante....
» Bagu Kirima, une araignée au plafond...
» repousser les araignées
» L'oiseau messager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legend Pokemon :: Flood à gogo :: Classeur :: Rps-
Sauter vers: